Alex Berenson déclare à Joe Rogan : « Plus de 70 % des décès dus au COVID-19 en Angleterre en septembre sont des personnes entièrement vaccinées »

Article original datant du 19/10/21

Alex Berenson, auteur à succès du New York Times, a participé à l’émission « The Joe Rogan Experience » pour discuter des dernières données de Public Health England sur les vaccins contre le COVID

Dans un épisode de podcast publié mardi dernier, l’auteur à succès du New York Times, Alex Berenson, qui a été définitivement banni de Twitter, est apparu sur « The Joe Rogan Experience » pour discuter des derniers rapports sur les vaccins contre le COVID en provenance du Royaume-Uni.

Berenson a montré à Rogan un rapport intitulé « COVID-19 Vaccine Surveillance Report Week 38 » (Rapport de surveillance des vaccins contre le COVID-19, semaine 38) de Public Health England (PHE – Santé publique Angleterre), qui est l’équivalent du Center for Disease Control (Centre pour le contrôle des maladies) aux États-Unis. Il a souligné le fait que les propres données du gouvernement britannique montrent que la majorité des cas de COVID et des décès au cours du mois de septembre, ou plus précisément, entre les semaines 34 et 37 de 2021, sont survenus chez les personnes entièrement vaccinées. Berenson a déclaré :

« Je dois continuer à le dire aux gens parce qu’ils ne le croient presque pas. Au Royaume-Uni, plus de 70 % des personnes qui meurent actuellement du COVID sont entièrement vaccinées. »

Selon le tableau 4 du rapport de la PHE, au cours du mois de septembre, il y a eu un total de 3 158 décès dus au COVID en Angleterre. Le PHE définit les décès comme survenant « dans les 28 jours suivant un échantillon positif (test COVID-19) ou un COVID-19 signalé sur le certificat de décès ». Et, ils définissent la vaccination complète comme « 14 jours ou plus après la deuxième dose d’un vaccin à 2 doses ». Au total, 2 284 des 3 158 décès dus au COVID en Angleterre pour le mois de septembre étaient des personnes entièrement vaccinées. En d’autres termes, 72,32% des décès dus au COVID-19 en Angleterre au cours du mois de septembre étaient des personnes entièrement vaccinées.

Tableau 4. Décès dus au COVID-19 dans les 28 jours suivant un échantillon positif ou avec COVID-19 signalé sur le certificat de décès, par statut vaccinal entre la semaine 34 et la semaine 37 de 2021

Décès dans les 28 jours suivant un test COVID-19 positif, par données sur le décès entre la semaine 34 et la semaine 37 2021TotalNon lié*Non vaccinéA reçu une dose (1-20 jours avant la date du prélèvement)A reçu une dose, 0021 jours avant la date de prélèvementDeuxième dose 214 jours avant la date de prélèvement
Moins de 18 ans624000
18 à 2917012005
30 à 39482350110
40 à 491043640730
50 à 592507128013102
60 à 694118125020258
70 à 798013164027607
Plus de 80152181981421272
Source_ Rapport de surveillance des vaccins COVID-19 de Pubic Health England Semaine 38
Total des décès. – Entièrement vaccinés
*NB: il doit s’agir en réalité du nombre total de mort AVEC le Covid, la colonne « Unlinked » (non lié) définissant probablement le nombre de personnes décédées d’autres causes mais ayant accessoirement été positives au test. On ne sais pas combien d’entre elles étaient « vaccinées », ni les causes réelles de leur décès…

Berenson a poursuivi : « Je vais continuer à le dire parce que personne ne le croit, mais les chiffres sont là, dans les documents gouvernementaux. Ils ne sont pas un secret. Il ne s’agit pas d’une théorie de la conspiration. Il ne s’agit pas de quelqu’un qui dit avoir entendu cela de son cousin. C’est dans les documents du gouvernement britannique. »

« Ce que je veux, c’est que tout le monde le voie », a-t-il ajouté. « C’est que la grande majorité des personnes en Grande-Bretagne qui sont mortes (…du covid, NdT)

en septembre étaient entièrement vaccinées. Ce sont les chiffres. » Berenson a également discuté des « taux de cas par statut vaccinal » de l’Angleterre figurant dans le tableau 2 du même rapport de la PHE. Berenson a déclaré :

Il s’agit de données du gouvernement britannique et elles montrent que l’idée selon laquelle il s’agit d’une « pandémie de personnes non vaccinées » est un mensonge total. Si vous avez plus de 40 ans, vous avez plus de chances de tomber malade si vous êtes vacciné que si vous ne l’êtes pas. »

Selon le tableau 2, en septembre, un total de 256 686 cas a été enregistré chez les personnes âgées de plus de 40 ans. Au total, 205 197 des 256 686 cas enregistrés en Angleterre en septembre étaient entièrement vaccinés. Plus précisément, 79,94 % des cas de COVID-19 enregistrés en Angleterre chez les personnes âgées de plus de 40 ans en septembre étaient entièrement vaccinés. De plus, pour les personnes âgées de 40 ans et plus, le taux moyen de COVID-19 pour 100 000 était plus élevé chez les personnes entièrement vaccinées (724 pour 100 000) que chez les personnes non vaccinées (520 pour 100 000). Cela signifie qu’en Angleterre, au mois de septembre, si vous aviez 40 ans ou plus, vous aviez plus de risques d’attraper le COVID-19 si vous étiez vacciné, plutôt que si vous n’étiez pas vacciné.

Tableau 2. Cas COVID-19 par statut vaccinal entre la semaine 34 et la semaine 37 2021

Cas signalés par les données de l’échantillon entre la semaine 34 et la semaine 37 2021TotalNon lié*Non vaccinéA reçu une dose (1-20 jours avant la date de l’échantillon)A reçu une dose, 221 jours avant la date de l’échantillon.Deuxième dose 214 jours avant les données de l’échantillon Taux parmi les personnes vaccinées avec 2 doses (pour 100 000)Taux chez les personnes non vaccinées (pour 100 000)
Moins de 18 ans2190311786218846892882740673349.51592.2
18 à 29109093125563577622213109927441533.51041.7
30 à 39957729698279599821294044193775.2952.9
40 à 49962547930133953494439701411151.2787.1
50 à 597870658976527115181164356912.3634.4
60 à 6943850322823413571137535661.2432.1
70 à 79257121798889722222796492.0359.8
Plus de 80121641077490722110369403.4386.1
*Les personnes dont le numéro de sécurité sociale n’était pas disponible pour le lier au NIMS (Service National de Gestion de l’Immunisation).
**L’interprétation des taux de cas dans la population vaccinée et non vaccinée est particulièrement sensible aux changements dans les dénominateurs et doit être interprétée avec une prudence accrue.
Total des casTotalement vaccinéNon vacciné
Source : Public Health England’s COWS-f9 Vaccine Sun Hance Report Week 38 -Fly Vaccinated Pane.

Le taux de cas pour 100 000 classés par groupe d’âge et par statut vaccinal peut être mieux visualisé avec la figure 2 du même rapport PHE. Notez que dans les groupes d’âge de 40 ans et plus, les personnes entièrement vaccinées (en bleu) ont plus de risques d’attraper le COVID-19 que les personnes non vaccinées (en rouge). En revanche, pour les personnes de 39 ans et moins, selon ces données, les personnes non vaccinées ont plus de chances de contracter le COVID-19, mais si l’on considère que le taux de mortalité est 10 000 fois plus élevé chez les personnes âgées que chez les jeunes, un taux élevé de COVID-19 chez les personnes de moins de 40 ans représente un risque d’hospitalisation et de décès exponentiellement inférieur à un taux élevé de COVID-19 chez les personnes âgées. Par exemple, selon le gouvernement britannique, entre mars 2020 et janvier 2021, 436 des 80 820 décès totaux liés au COVID-19 étaient âgés de 39 ans ou moins, ce qui représente 0.5% des décès dans le pays, alors que l’âge médian des décès était de 82 ans et l’âge moyen de 80 ans.

Figure 2. Taux (pour 100 000) selon le statut vaccinal de la semaine 34 à la semaine 37 de 2021
Totalement vaccinéNon vacciné

Alex Berenson a participé à l’émission « Joe Rogan Experience« , car il est désormais établi par la communauté médicale que ces vaccins ne préviennent pas l’infection ou la transmission. Ils sont par définition des « vaccins à fuite ». En d’autres termes, ce sont des vaccins qui réduisent le risque de maladie grave, mais qui permettent toujours l’infection et la transmission du virus. Les véritables révélations ici sont l’ampleur des cas et des décès survenus chez les personnes entièrement vaccinées en Angleterre au cours du mois de septembre. Comment est-il possible que les responsables de la santé publique et les experts des médias aux États-Unis continuent de parler de  » pandémie de personnes non vaccinées  » alors que 72,32 % des décès dus au COVID en Angleterre sont survenus chez des personnes entièrement vaccinées le mois dernier ? Pourquoi personne chez les grands médias ne reconnaît-il les données publiques du Royaume-Uni montrant que pour les groupes d’âge de 40 ans et plus, 79,94 % des cas de COVID-19 en Angleterre en septembre étaient entièrement vaccinés ?

Il est tout simplement impossible que l’Angleterre ait des données totalement contradictoires avec celles des Etats-Unis avec le même virus et les mêmes vaccins. Des schémas similaires aux données de Public Health England peuvent être trouvés dans d’autres pays du monde. Par exemple, les données d’Israël, de l’Islande et de Singapour montrent également que la majorité des cas de COVID se trouvent chez les personnes entièrement vaccinées. En résumé, les responsables politiques et de santé publique américains, avec l’aide des médias d’entreprise, mentent, manipulent et trompent le public américain. Pendant ce temps, un journaliste indépendant comme Alex Berenson continuera à rechercher des données accessibles au public provenant de pays étrangers afin de demander des comptes aux responsables américains.

En revanche, les fact checkers de Reuters, de l’Associated Press et du New York Times démystifieront ces déclarations en disant que la majorité des personnes de plus de 40 ans sont entièrement vaccinées en Angleterre, et qu’il faut donc s’attendre à ce que la majorité des décès dus au COVID-19 soient entièrement vaccinés. Ce qui ne change rien au fait que 72,32% des décès dus au COVID en Angleterre le mois dernier étaient entièrement vaccinés. Cela ne change rien non plus au fait que, si vous avez plus de 40 ans, vous avez plus de risques d’attraper le COVID-19 si vous êtes vacciné que si vous n’êtes pas vacciné, selon ce rapport de Public Health England.

Vous pouvez trouver ces clips vidéo et d’autres sur mes comptes telegram, rumble et gab.


LES GRANDES LIGNES:

YouTube interdit tout contenu affirmant que  » les vaccins sont inefficaces ou dangereux  » : YouTube a étendu ses politiques de désinformation médicale avec de nouvelles directives ciblant le contenu qui « prétend faussement que les vaccins approuvés sont dangereux et causent des effets chroniques sur la santé, affirme que les vaccins ne réduisent pas la transmission ou la contraction de la maladie, ou contient des informations erronées sur les substances contenues dans les vaccins sera supprimé ». Lire la suite.

Étude évaluée par des pairs : Le vaccin COVID est plus susceptible de tuer les enfants que le virus  » : L’étude commence par examiner diverses statistiques sur la pandémie, notamment le nombre de personnes qui seraient mortes de la maladie aux États-Unis, le nombre de personnes qui ont été inoculées et le nombre de personnes qui sont mortes après avoir reçu le vaccin, selon la base de données VAERS du CDC. L’étude affirme audacieusement que « le nombre de décès attribuables à chaque inoculation est cinq fois supérieur à celui des décès attribuables au COVID-19 dans la population la plus vulnérable des 65 ans et plus. » Lire la suite.

Le PDG de Pfizer : la « vie normale » ne reviendra pas sans des injections régulières du vaccin contre le COVID : Albert Bourla, PDG du géant pharmaceutique Pfizer, a déclaré à George Stephanopoulos, de la chaîne ABC, que la vie normale reviendra d’ici un an, mais pas pour ceux qui ne se font pas vacciner régulièrement contre le COVID-19. M. Bourla a déclaré que le « scénario le plus probable » était « des re-vaccinations annuelles » en raison de l’émergence de « nouveaux variants. » Cela souligne la façon dont une société à deux vitesses est créée en liant un produit pharmaceutique à la capacité des gens à travailler, à voyager et à prendre part à la société. Plus d’informations ici.

Un chercheur de Harvard : les augmentations du COVID ne sont pas liées aux niveaux de vaccination : Une nouvelle étude publiée dans le European Journal of Epidemiology a révélé que les augmentations du COVID ne sont pas liées aux niveaux de vaccination dans 68 pays et 2947 comtés des États-Unis. En fait, la ligne de tendance suggère une association marginalement positive, de sorte que les pays dont le pourcentage de la population entièrement vaccinée est plus élevé présentent un nombre plus élevé de cas de COVID-19 pour 1 million de personnes. Lire la suite.

30 000 médecins et scientifiques signent une déclaration dénonçant des crimes contre l’humanité : Plus de 30 000 médecins et scientifiques ont signé la Déclaration de Rome accusant les décideurs publics de crimes contre l’humanité pour avoir empêché les médecins de traiter leurs patients atteints du COVID-19, en raison des barrières érigées par les pharmacies, les hôpitaux et les agences de santé publique, rendant la grande majorité des prestataires de soins de santé impuissants à protéger leurs patients face à la maladie. Lire la suite.

Alex Berenson Tells Joe Rogan: 'Over 70% of COVID-19 Deaths in England Were Fully Vaccinated ...
New York Times best selling author, Alex Berenson, appeared on “The Joe Rogan Experience” to discuss Public Health England's latest data on the COVID vaccines.

Chapitres