Biden en panique après que CNN ait révélé qu’il a annulé l’enquête sur les origines du COVID

Live du 25 mai 2021
25 mai 2021
Les démocrates ne publieront pas les enregistrements de l’attaque du 6 janvier au Capitole
27 mai 2021

Article original datant du 26/05/21

Moins de 24 heures après que CNN a dénoncé Biden pour avoir annulé une action du Département d’État lancée sous Trump pour faire la lumière sur les origines du COVID-19, l’administration Biden a fait marche arrière – et a ordonné à la communauté du renseignement américain de mener une enquête de 90 jours sur la façon dont la pandémie a commencé.

Dans une déclaration publiée sur le site Web de la Maison-Blanche, le gouvernement Biden affirme que les responsables ont examiné plusieurs possibilités, notamment celle d’une apparition de la maladie à la suite d’un contact humain avec un animal contaminé ou celle d’un accident de laboratoire. Il est clair que l’administration est en mode « contrôle des dégâts ».

« J’ai maintenant demandé à la communauté du renseignement de redoubler d’efforts pour recueillir et analyser les informations qui pourraient nous rapprocher d’une conclusion définitive, et de me faire un rapport dans 90 jours », a déclaré M. Biden dans sa déclaration.

Selon un rapport publié mardi soir par CNN, l’administration Biden a mis fin à une enquête du Département d’État décidée sous l’ère Trump visant à déterminer si le COVID-19 provenait de l’Institut de Virologie de Wuhan, en Chine.

L’action, dirigée par Mike Pompeo, alors secrétaire d’État, visait également à déterminer si le programme d’armes biologiques de la Chine avait pu jouer un rôle dans la pandémie. Selon le rapport, cette initiative s’est heurtée à l’opposition interne de fonctionnaires qui pensaient qu’il s’agissait simplement d’une chasse aux sorcières politisée visant à rendre la Chine responsable du virus.

Selon trois sources anonymes, lorsque Biden a été informé des résultats des enquêtes en février et mars, il y a mis fin immédiatement et a préféré faire confiance aux conclusions de l’Organisation Mondiale de la Santé, qui a mené une « enquête » plus tôt cette année, qui s’est avérée n’être rien de plus qu’un théâtre politique, dont la distribution comprenait le très contradictoire Peter Daszak, le virologue financé par Fauci qui étudiait les virus des chauves-souris au laboratoire de Wuhan.

« La façon dont ils ont fait leur travail était très suspecte », a déclaré un ancien fonctionnaire du département d’État qui (nous le devinons) soutenait l’équipe Schiff (Adam Schiff, élu démocrate de Californie à la Chambre des Représentants) lors de la destitution de Trump.

Pompeo, quant à lui, a déclaré en mai 2020 qu’il y avait « des preuves énormes » et « en quantité importante » pour soutenir la théorie de la fuite de laboratoire. Et selon l’ancien haut fonctionnaire du département d’État David Feith, « des personnes au sein du gouvernement américain travaillaient sur la question de savoir d’où venait le Covid-19, mais il n’y a pas eu d’autre action, à notre connaissance, qui prenait la possibilité d’une fuite de laboratoire suffisamment au sérieux pour se concentrer sur l’approfondissement de certains aspects, questions et incertitudes. »

La révélation que Biden a mis fin à l’enquête est au mieux maladroite, après que le Wall Street Journal a rapporté dimanche que trois chercheurs de l’Institut de Virologie de Wuhan étaient si malades en novembre 2019 qu’ils ont demandé à être hospitalisés, citant le rapport de renseignement que Biden a rejeté.

Les détails de la déclaration vont au-delà d’une fiche d’information du département d’État, publiée dans les derniers jours de l’administration Trump, qui indiquait que plusieurs chercheurs du laboratoire, un centre d’étude des coronavirus et d’autres agents pathogènes, sont tombés malades à l’automne 2019 « avec des symptômes correspondant à la fois au Covid-19 et à une maladie saisonnière commune. »

La divulgation du nombre de chercheurs, du moment où ils sont tombés malades et de leurs visites à l’hôpital intervient à la veille d’une réunion de l’organe décisionnel de l’Organisation Mondiale de la Santé, qui devrait discuter de la prochaine phase d’une enquête sur les origines du Covid-19.

Wall Street Journal

Et bien sûr, nous savons maintenant que le « vénérable Dr Fauci » a participé au financement de la recherche à Wuhan par l’intermédiaire d’EcoHealth Alliance, et il admet maintenant « qu’il n’y a aucun moyen de garantir » que les fonds des contribuables américains n’ont pas été utilisés pour la recherche sur le « gain de fonction » afin que les coronavirus des chauves-souris contaminent plus facilement les humains.

@DowdEdward
Twitter doit censurer Fauci maintenant je suppose… J’ai pas raison ? …
¯\_(ツ)_/¯

@tomselliott
Fauci admet maintenant qu' »il n’y a aucun moyen de garantir » que l’argent des contribuables américains qu’il a acheminé vers le laboratoire de virologie de Wuhan n’a pas financé des recherches sur le « gain de fonction ».

La théorie de la fuite de laboratoire, lancée par Zero Hedge et plusieurs autres sites au début de 2020, a été fortement encouragée par l’ancien président Trump, qui a accusé la Chine d’avoir lâché le virus sur le monde et d’avoir fait dérailler une croissance économique historique après trois années de négociations internationales dans le cadre d' »America First » (« L’Amérique d’abord »), ainsi que de généreux allégements fiscaux.

« Je l’ai dit dès le début, et c’est de là-bas que ça vient », a déclaré M. Trump à Newsmax mardi soir, s’attribuant une sorte de victoire en cette période à la « Venez à Jésus » des médias mainstream sur l’hypothèse de la fuite de laboratoire. « Je pense que c’était évident pour les gens intelligents. C’est de là-bas que ça vient. Je n’ai aucun doute là-dessus. Je n’avais aucun doute à ce sujet. J’ai été critiqué par la presse. »

Trump a également déclaré qu’il continuait à croire à la théorie de la fuite de laboratoire.

« ‘Les gens ne voulaient pas pointer la Chine. Habituellement, ils mettent ça sur le dos de la Russie », a-t-il poursuivi. « J’ai dit dès le début que cela venait de Wuhan. Et c’est là que tous les décès ont également eu lieu, d’ailleurs, lorsque nous en avons entendu parler pour la première fois, il y avait des sacs mortuaires, des personnes mortes gisant dans toute la province de Wuhan, et c’est là qu’il se trouve être localisé. »

« Pour moi, c’était très évident. Je l’ai dit très fortement et j’ai été critiqué et maintenant les gens sont d’accord avec moi, donc ça va. »

@bennyjohnson
TRUMP SUR @NEWSMAX CE SOIR :

« J’ai été critiqué par la presse parce que la Chine s’occupe de beaucoup de gens – ils se sont occupés de Hunter, ils se sont occupés de Joe… »

Biden Panics After CNN Reveals He Canceled COVID Origins Investigation, Orders 90-Day Report From ...
ZeroHedge - On a long enough timeline, the survival rate for everyone drops to zero