#BuzynGate

Le chiffre le plus fiable de la pandémie de COVID perd de sa signification
14 septembre 2021
Live du 14 septembre 2021 – Un plan machiavélique… EXPOSÉ !!!
14 septembre 2021

Tous les médias en parlent. Un sujet qui fait couler beaucoup d’encre. De quoi s’agit-il exactement ? Est-ce que tout ce bruit vaut la peine ou est-ce un coup pour attirer l’attention ? Regardons quelques articles et ce qu’ils disent à propos de #Buzyngate.


Par ailleurs, l’ancienne ministre est placée sous le statut de témoin assisté pour le chef d’«abstention volontaire de combattre un sinistre». C’est sous cette très large qualification qu’a d’ailleurs été ouverte l’instruction en juin 2020. Selon l’article 223-7, cette infraction, punie de deux ans d’emprisonnement et de 30.000 euros d’amende, s’applique à «quiconque s’abstient volontairement de prendre ou de provoquer les mesures permettant, sans risque pour lui ou pour les tiers, de combattre un sinistre de nature à créer un danger pour la sécurité des personnes».

Petit rappel

« La vague du tsunami » devant nous.

Agnès Buzyn explique avoir su très tôt que l’épidémie serait grave et que les élections seraient perturbées. « Je pense que j’ai vu la première ce qui se passait en Chine », explique-t-elle. Vers le 20 décembre, elle lit un article sur un blog anglophone qui alerte sur cette nouvelle pneumonie. « J’ai alerté le directeur général de la Santé. Le 11 janvier, j’ai envoyé un message au président sur la situation. Le 30 janvier, j’ai averti Edouard Philippe que les élections ne pourraient sans doute pas se tenir », assure-t-elle.

Les chiens de garde et les politiques en mode « Wouaf, Wouaf“

C’est extrêmement dangereux en effet car cela peut aboutir à une paralysie totale de l’action publique. Qui voudra s’engager et prendre des décisions, faire des choix, si toute prise de position est susceptible de vous entraîner devant un tribunal ? Personne.

Maxime Tandonnet

Mais alors qui voudrait faire médecin, quand on peut être radié par l’ordre des médecins, sans la possibilité de pratiquer son métier pour le reste de sa vie ? De la coherence s’il vous plait, ça ne ferait pas de mal

Qui voudrait faire routier, alors qu’on peut se prendre des contraventions en ne respectant pas le code de la route ?

Le gouvernement est là pour mettre en application la volonté du peuple, il n’a pas de vocation à avoir une volonté propre, il n’a pas avoir de désirs différents de ceux du peuple. La seule chose qui lui est permise, c’est de mettre toute sa compétence afin de servir le peuple.

S’engager à servir n’est pas un privilège, c’est un sacrifice ! On l’a oublié et nos politiques sont les pires représentant de notre société désormais. 

Ces sont des employés du peuple grassement payés, qui volent dans les caisses, sont incompétents, pèchent par retards et absentéisme, crachent au visage du patron et décident eux même de leur salaire.

Valérie Pécresse estime que si dans d’autres pays les politiques ont enfreint la loi aussi, alors ça va, la loi a été respectée!!!

Et s’ils avaient tous sauté par les fenêtres de leurs ministères respectifs, à travers le monde, il aurait fallu qu’ils fassent la même en France ?

«Cela fait peser un risque sur l’essence même du politique, à savoir : décider», considère le chef de l’Etat, ajoutant : «Le juge souverain, c’est le peuple.» 

Ne pas oublier la boussole qui indique le SUD (BHL)

Le philosophe a décrit « un climat de populisme pénal dans lequel nous baignons depuis le début de la crise sanitaire qui [le] préoccupe beaucoup »… « Je crois que la justice est en train d’outrepasser ses droits »« Je pense que cela est une mauvaise dérive. »

Merci BHL, on y voit plus clair si c’est une bonne ou mauvaise chose

Une choses est sure c’est que BHL ment ou ne sait pas ce qu’est la CJR: La Cour de justice de la République (CJR) est la juridiction française d’exception compétente pour juger les crimes ou délits commis par les membres du gouvernement dans l’exercice de leurs fonctions.

De son côté, la députée LREM Aurore Bergé s’est demandé, citée par l’AFP : « Un ministre de l’Intérieur peut-il demain être tenu pour responsable pénalement d’un attentat qui serait commis puisqu’une ministre de la Santé semble pouvoir l’être pour la gestion d’une pandémie mondiale ? » 

Et d’ajouter : « Si les Français considèrent qu’un gouvernement a insuffisamment agi, n’a pas obtenu les résultats escomptés, n’a pas pris les orientations souhaitées, cela se sanctionne dans le cadre des élections. »

Conclusion

En m’y intéressant sincèrement à la question, je suis arrivé à la conclusion que tout cela est „ Enormément de bruit pour pas grand chose“. Voyons ce qu’a pu accomplir la CJR jusque là :

Comme on a vu, pas grand-chose. La majorité des condamnations sont de la prison avec sursis et des amendes. Christine Lagarde n’a vu que sa carrière grandir et est actuellement présidente de la BCE, après avoir présidé le FMI. Ahlala quel préjudice. Les institutions de l’Ancien Monde ne fonctionnaient pas et cela ne date pas d’hier. Les élus se sont évertués à créer un ensemble d’institutions et de dispositions afin d’assurer la continuité du système dans lequel ils prospèrent de père en fils.

Alors, tout ne pas si sombre, il y a des possiblités theoriques que tout ce bazar aboutisse à quelque chose de valable et d’important:

Toutefois, comme le précise l’article, ceci est possible mais peu probable. Quant à moi, je pense qu’il faut regarder ailleurs pour la solution. J’espère me tromper.