CNN a déclaré à plusieurs reprises que l’officier du Capitole Sicknick était mort à cause d’un coup d’extincteur… Maintenant ils ont tranquillement admis que ce n’est peut-être pas vrai.

Elon Musk dit qu’il ne recevra pas de vaccin contre les coronavirus parce qu’il n’est « pas à risque »
8 février 2021
Des preuves de plus en plus nombreuses montrent que l’attaque du Capitole a été planifiée à l’avance
8 février 2021
Brian Sicknick est décédé suite à l’émeute au capitole

CNN a discrètement diffusé un reportage cette semaine, sans l’afficher sur sa page d’accueil et en couvrant à peine l’actualité à l’antenne. Il suggère que, malgré la multitude de réclamations depuis le 6 janvier, l’officier de police du Capitole Brian Sicknick n’a PAS été tué par un traumatisme dû à un objet contondant.

Publiée mardi, la nouvelle histoire de CNN n’a été partagée par aucune de leurs personnalités, journalistes ou présentateurs. Le huitième paragraphe de l’histoire affirme (c’est nous qui soulignons) :

Selon un responsable des forces de l’ordre, les médecins légistes n’ont pas découvert de signes indiquant que l’agent avait subi un traumatisme par objet contondant. Les enquêteurs pensent donc que les premiers rapports selon lesquels il aurait été mortellement frappé par un extincteur ne sont pas vrais.

Une possibilité envisagée par les enquêteurs est que Sicknick soit tombé malade après avoir interagi avec un irritant chimique comme le spray au poivre ou le spray anti-ours qui était déployé dans la foule. Mais les enquêteurs qui ont examiné les vidéos de l’heure où l’officier était en service au capitole, et n’ont pas pu confirmer cela dans la bande qui a été récupérée jusqu’à présent, a déclaré le fonctionnaire.

L’affaire pourrait également être compliquée s’il souffrait d’une condition médicale préexistante.

Malgré des dizaines de résultats pour CNN mentionnant l’extincteur, il n’y en a que deux qui corrigent le dossier depuis la publication de leur rapport.

La chaîne a affirmé à plusieurs reprises, sans preuve, que l’officier Brian Sicknick a sans aucun doute été tué par des partisans de Trump avec un extincteur.

Poppy Harlow a affirmé : « Nous passons maintenant à un hommage qui sera bientôt rendu à l’officier de police Brian Sicknick, qui est mort – a été tué. Il a été tué lorsqu’un des émeutiers l’a frappé avec un extincteur ».

Anderson Cooper a affirmé : « Un officier de police du Capitole aurait été battu avec un extincteur. »

Ana Cabrera a déclaré : « L’officier Brian Sicknick est mort après avoir été frappé à la tête avec un extincteur pendant l’attaque qui a duré plusieurs heures. »

Erin Burnett a demandé : « Pourquoi Trump s’efforce-t-il tant de faire de ces allégations le point central du procès du Sénat ? L’accuser d’incitation à l’insurrection ? Pense-t-il que le mensonge justifierait qu’une foule de ses partisans piétine une femme ? Est-ce qu’il justifie que des policiers soient frappés avec une crosse de hockey et une béquille ? Pense-t-il que Brian Sicknick travaillant au Capitole est mort, après avoir été frappé à la tête avec un extincteur ? »

Wolf Blitzer a permis au député Ted Lieu d’affirmer, sans conteste : « C’était une insurrection et une tentative de coup d’État où de nombreuses personnes sont mortes, y compris un agent de la force publique qui aurait été frappé avec un extincteur.

Aucune de ces émissions, ni leur personnel, ni leurs présentateurs n’ont présenté d’excuses ni de corrections pour leurs affirmations erronées, ce qui est d’autant plus révoltant que la famille de l’officier Sicknick a ouvertement demandé que sa mort ne soit pas politisée.


Article de CNN :

Les enquêteurs s’efforcent de monter un dossier sur la mort de Brian Sicknick, officier de police du Capitole américain

Les enquêteurs s’efforcent de monter un dossier fédéral sur le meurtre de Brian Sicknick, officier de police du Capitole américain tombé au combat, contrarié par le manque de preuves qui pourraient démontrer que quelqu’un a causé sa mort alors qu’il défendait le Capitole lors de l’insurrection du mois dernier.