CNN a payé un émeutier d’Antifa à l’occasion d’émeutes au Capitole et nous avons des reçus pour le prouver

Trump met en pièces McConnell dans une nouvelle déclaration
17 février 2021
Des citoyens américains se réunissent dans un recours collectif de 160 milliards de dollars, contre Dominion, Zuckerberg, Facebook…
17 février 2021

John Sullivan

L’agitateur radical Antifa/BLM qui a infiltré les émeutes du Capitole et a été accusé d’avoir provoqué des actes criminels a été payé par CNN.

« John Sullivan, accusé d’avoir participé aux émeutes du 6 janvier, a été payé 35 000 dollars chacun par CNN et NBC pour ses images à l’intérieur du Capitole », a rapporté Kyle Cheney.

Politico a rapporté que M. Sullivan, qui avait filmé la mort de la manifestante Ashli Babbitt, militante pro-Trump, après ce qui semblait être une mise en scène, et qui avait ensuite téléchargé la vidéo et plusieurs autres vidéos l’incriminant lui-même, ne serait pas banni des médias sociaux.

Un magistrat fédéral a rejeté les efforts du procureur pour empêcher un homme accusé d’avoir participé à l’émeute du Capitole d’utiliser Twitter et Facebook, mais lui a ordonné de mettre fin à son implication dans une entreprise qu’il a fondée et qui, selon le ministère de la justice, promeut et glorifie les protestations violentes.

Le défendeur, John Sullivan, de l’Utah, a affirmé qu’il assiste à des manifestations houleuses en tant que journaliste, partageant des vidéos par le biais de son site web Insurgence USA et des plateformes de médias sociaux. L’avocat de Sullivan a même déposé au tribunal des factures montrant que CNN et NBC ont chacune payé 35 000 dollars à la société de Sullivan le mois dernier pour les droits des vidéos qu’il a filmées de scènes chaotiques à l’extérieur et à l’intérieur du Capitole, dont le tir mortel sur la manifestante Ashli Babbitt par un officier de police du Capitole américain.

CNN a fait plus que simplement ignorer le rôle d’un sympathisant du BLM/Antifa dans l’incitation de la foule. La chaîne l’a invité à participer en tant que porte-parole.

C’est de lui dont tout le monde parle… sur… CNN ?

Maintenant, nous avons les reçus via Kyle Cheney :

Ceci est une copie du dépôt ACH de NBC :

Permettez-moi de dire, en tant que personne ayant travaillé pour un grand journal télévisé du câble, que ces invitations ne se font pas sans une vérification de base des antécédents. CNN devait le savoir.

Jade Sacker de CNN pénétrant dans le Capitole avec un membre du BLM/Antifa acclamant « On y est » ! Et puis en demandant à son conspirateur s’il filmait, il a dit qu’il l’effacerait, il a menti. CNN était dans le coup.

Le rapport Politico souligne également le rôle que Sullivan a joué dans l’agitation de la foule :

Cependant, les procureurs affirment que Sullivan n’est pas un simple spectateur ou chroniqueur des protestations. Au contraire, ils affirment qu’il encourage activement la violence, en expliquant aux téléspectateurs comment préparer des cocktails Molotov et échapper à l’identification par la police. Il a été arrêté le mois dernier pour des motifs liés à l’émeute du 6 janvier, notamment pour avoir interféré avec la police lors d’un désordre civil. Sullivan a ensuite été frappé avec une accusation supplémentaire : obstruction au Congrès.

John Earle Sullivan, un radical qui se décrit lui-même comme « révolutionnaire » et qui a littéralement fondé un groupe appelé « Insurgence USA », a été arrêté et inculpé en janvier pour son rôle dans l’incitation à l’émeute au milieu de la foule nombreuse et pro-Trump qui s’était rassemblée au Capitole américain.

John Earle Sullivan avait crié plusieurs déclarations incendiaires pendant l’assaut du bâtiment du Capitole, dont « nous allons brûler cette merde ».

Le voici se faisant passer pour un supporter de Trump pour infiltrer la foule.

@jessiprincey
Le 6 janvier à la capitale, John Sullivan d’Antifa devant la caméra en disant « il faut brûler ça ».

@graphiccons
« On doit… on doit brûler ça.

On doit faire brûler cette merde. »

– John Sullivan, Antifa Press

https://youtu.be/mw8C7gmmskw?t=2774 https://twitter.com/The_Justice7/status/1348088232332951557

Si vous n’avez pas eu l’occasion de les regarder, jetez un coup d’oeil à son propre trésor accablant de vidéos Youtube. Vous trouverez ci-dessous une sélection de vidéos à regarder.

Sullivan était également sur le mur. Il y a aussi beaucoup de choses suspectes dans cette vidéo, y compris des preuves de tactiques coordonnées, comme le fait de passer des boucliers, des bouteilles d’eau, etc.

Si vous ne l’avez pas vu, je vous recommande HAUTEMENT de regarder cette vidéo qui décompose ce qui semble être une action coordonnée qui a conduit à la mort d’Ashli Babbitt, supporter de Trump. Il s’agit d’une analyse des propres séquences vidéo de Sullivan.

Il y a aussi cette vidéo sur les suites du coup de feu reçu par Babbitt. Sullivan a été entendu après que Babbitt ait été abattue en criant plusieurs fois « elle est morte ! »

KSL a demandé à Sullivan après l’incident s’il faisait partie d’Antifa, voici sa réponse :

Quand on lui a demandé s’il était membre d’Antifa, comme il a utilisé le hashtag dans ses posts sur les médias sociaux, il a dit qu’il comprenait où il pouvait y avoir confusion.

« Si les gens disent que je suis membre d’Antifa, en tant que membre d’une organisation terroriste, je ne le suis pas », a-t-il dit. « Suis-je anti-fasciste ? Nous sommes tous anti-fascistes. Et c’est ce que nous devrions tous nous efforcer d’être. J’ai ma propre organisation, Insurgence USA, et c’est à cela qu’elle sert. C’est vraiment ce qu’elle est ».

Les médias américains ont fait plus que refuser de poser des questions critiques sur Sullivan, en raison de ses associations notables avec la gauche radicale. Ils ont littéralement payé un agitateur de gauche qui s’était employé à faire accuser les partisans de Trump d’avoir incité à une « insurrection » et ont donné au criminel une plate-forme ouverte pour diffuser sa propagande.

C’est à cela que les médias américains en sont venus dans leur tentative ouverte de détruire Donald Trump.