Des compagnies aériennes hypocrites ?

Article original datant du 01/11/21

Le Gulf Stream de Jeff Bezos, d’une valeur de 48 millions de livres sterling, est à la tête d’un défilé de 400 jets privés à la COP26, comprenant celui du prince Albert de Monaco, de dizaines de membres de la famille royale et de dizaines de PDG « verts », alors qu’un énorme embouteillage oblige les avions vides à parcourir 30 miles pour se garer.

  • MailOnline a suivi l’atterrissage de plusieurs avions de dignitaires à Glasgow et Édimbourg pour la réunion de la COP26.
  • Le Prince Albert de Monaco était parmi ceux qui ont choisi de voyager en avion privé, selon une analyse des enregistrements de vols.
  • La Bank of America, qui se vante dans ses documents de relations publiques de son « engagement en faveur du développement durable », possédait deux des jets.
  • Le Prince Charles est parmi ceux qui voyagent en avion non commercial depuis le G20 à Rome, selon MailOnline.
  • Boris Johnson donne aujourd’hui le coup d’envoi du sommet COP26 en exhortant les dirigeants mondiaux à joindre le geste à la parole.

Le Gulf Stream de Jeff Bezos, le fondateur d’Amazon, qui a coûté 48 millions de livres sterling, a inauguré un défilé de 400 jets privés à la COP25, avec le prince Albert de Monaco, des dizaines de membres de la famille royale et des dizaines de PDG « verts », alors qu’un embouteillage extraordinaire a obligé les avions vides à parcourir 30 miles pour trouver un espace de stationnement.

Certains militants écologistes présents à la conférence sur le climat COP26 inciteront les autres à réduire leurs déplacements en avion et à manger moins de viande, mais il semble que les milliardaires puissent venir en avion sur des lignes déjà desservies par des compagnies aériennes commerciales.

Pendant que les super riches étaient emmenés dans des limousines, des centaines de délégués moins fortunés n’ont pas pu se rendre à Glasgow après que des tempêtes brutales aient paralysé les liaisons ferroviaires, obligeant les voyageurs à dormir sur le sol de la gare d’Euston à Londres.

Dimanche, le MailOnline a constaté qu’au moins 52 jets privés avaient atterri à Glasgow, tandis que les estimations évaluent à 400 le nombre total de vols pour la conférence. Selon des prévisions prudentes, la flotte de jets privés arrivant pour la COP26 émettra au total 13 000 tonnes de dioxyde de carbone, soit l’équivalent de la quantité consommée par plus de 1 600 Britanniques en un an.

Le MailOnline a pu révéler que le Prince Charles était parmi ceux qui voyageaient en avion non commercial depuis le G20 à Rome. Les enregistrements de vol suggèrent que l’avion était un jet du ministère de la Défense.

Un porte-parole de Clarence House a déclaré : « Son Altesse Royale a personnellement fait campagne en faveur d’un passage au carburant d’aviation durable et n’entreprendrait un voyage à Rome que lorsqu’il a été convenu que du carburant durable serait utilisé dans l’avion ». Le porte-parole a ajouté que le carburant durable serait également utilisé « dans la mesure du possible… à partir de maintenant ».

Alors que Boris Johnson a profité de son discours d’ouverture pour comparer les dirigeants du monde à James Bond tentant de désamorcer un « dispositif apocalyptique », certains ont trouvé leur propre façon de relever le défi, le prince Albert de Monaco semblant faire partie de ceux qui ont choisi de voyager en avion privé – selon une analyse des enregistrements de vol par le MailOnline.

La Bank of America, qui se vante dans ses documents de relations publiques de son « engagement en faveur du développement durable », était le propriétaire enregistré de deux jets privés arrivant en Écosse. Ils sont bien plus polluants que les avions commerciaux, les voitures ou les trains, le modèle type rejetant deux tonnes de dioxyde de carbone par heure.

M. Bezos, qui donne régulièrement des conférences sur le changement climatique, est arrivé à Glasgow après avoir célébré le 66e anniversaire du fondateur de Microsoft, Bill Gates, sur un superyacht à 2 millions de livres sterling par semaine au large des côtes turques, un événement qui a suscité de nouvelles accusations d’hypocrisie écologique. Selon les rapports, il a rejoint le bateau en hélicoptère.

Joe Biden a atterri à Édimbourg aujourd’hui, tandis que l’Allemande Angela Merkel et le Français Emmanuel Macron sont arrivés à Glasgow. À lui seul, le président Biden générera une quantité de carbone estimée à 450 tonnes pour atteindre le sommet, grâce à une flotte de quatre avions, l’hélicoptère Marine One et un énorme cortège comprenant la Bête (Nom de la limousine présidentielle blindée, NdT) et de nombreux SUV.

Aujourd’hui, Boris Johnson a prévenu qu’il était « minuit moins une » pour éviter une catastrophe climatique. Parmi les développements

  • Boris Johnson a comparé la situation des dirigeants à celle de James Bond vers la fin d’un film, qui tente de désamorcer un « dispositif apocalyptique » avant qu’il ne « mette fin à la vie humaine telle que nous la connaissons » ;
  • Plus tôt, il a déclaré aux dirigeants mondiaux que leurs promesses en matière de lutte contre le changement climatique commençaient à « sonner creux », alors qu’il est apparu que Xi Jinping ne prononcera même pas de discours « virtuel » après avoir été snobé et que le président turc reste à l’écart ;
  • Le Premier ministre a déclaré qu’il n’y avait « aucune excuse convaincante pour justifier nos atermoiements » en matière de réduction des émissions nocives et que les mesures déjà prises ne représentaient que « des gouttes dans un océan qui se réchauffe rapidement » ;
  • Greta Thunberg a soutenu des groupes d’action directe tels que Extinction Rebellion et Insulate Britain, affirmant qu’il était nécessaire de « mettre certaines personnes en colère » pour faire passer le message ;
  • L’une des plus grandes opérations de sécurité jamais montées en Grande-Bretagne a commencé, alors que les manifestants pour le climat prévoient de graves perturbations ;
  • Un rapport de l’agence météorologique de l’ONU a averti que le niveau des mers augmentait désormais deux fois plus vite que dans les années 1990 ;
  • Les ministres se rapprochent d’un accord visant à mettre fin à la déforestation en payant les pays les plus pauvres pour qu’ils n’abattent pas les arbres ;
  • Tina Stege, envoyée des Îles Marshall pour le climat, a prévenu que l’archipel du Pacifique pourrait disparaître sous les eaux si le sommet de Glasgow n’atteignait pas ses objectifs ;
  • La reine a été aperçue en train de se promener en voiture dans le domaine de Windsor, où elle a été vue pour la première fois depuis son séjour à l’hôpital, après s’être retirée de la COP26 sur avis médical.
Jeff Bezos's £48m gulf stream leads parade of 400 private jets
Some activists at COP26 will be urging others to cut down on air travel, but apparently it is fine for billionaires to fly in on their own planes on routes already served by commercial airlines.

Chapitres

Vous êtes notre indépendance

Soutien par d’autres modes et montants ici.

Informations