Dévolution – Partie 2

Article original datant du07/06/21

Parties


Partie 2 – L’agence de renseignement de la défense et le transfuge

Voici la deuxième partie de ma série sur la dévolution. Si vous n’avez pas lu la première partie, veuillez le faire avant de continuer. Si vous souhaitez avoir des échanges quotidiens sur la dévolution et bien d’autres sujets avec des personnes qui attendent le retour de Trump, rejoignez-nous ici https://t.me/patelpatriotchat.

La Defense Intelligence Agency

La Defense Intelligence Agency (DIA) est le service de renseignement de l’armée américaine. Sa mission est de « fournir des renseignements sur les armées étrangères pour prévenir et gagner des guerres de manière décisive ». Le directeur est « un conseiller principal du secrétaire à la Défense ». Leur mandat est généralement de 3 ans. Le directeur actuel, le lieutenant général Scott D. Berrier, a été nommé par DJT et confirmé par le Sénat le 30 juillet 2020. La DIA est similaire à la CIA, mais notez cette distinction cruciale entre les deux agences :

Quelle est la différence entre la Defense Intelligence Agency et la Central Intelligence Agency ? La DIA et la CIA sont toutes deux membres de la CI. Cependant, alors que la CIA se concentre sur la fourniture de renseignements au président et à son cabinet, nous, à la DIA, sommes la principale source de renseignements étrangers pour les missions liées au combat.

La CIA fournit principalement des renseignements au président et à son cabinet et la DIA fournit des renseignements pour les missions liées au COMBAT.

Rapports contradictoires

Jennifer Van Laar de Redstate a publié le 4 janvier le premier de 5 articles sur le transfuge chinois. Je vais discuter des informations contenues dans les 3 premiers articles.

RedState Story 1

RedState Story 2

RedState Story 3

Selon le rapport, le vice-ministre Dong Jingwei du ministère de la Sécurité d’État (MSS) a quitté la Chine pour les États-Unis le 10 février 2021. Dong était auparavant le chef du contre-espionnage pour le MSS. Si cela s’avère exact, M. Jingwei serait le transfuge chinois le plus haut placé de l’histoire. Ce serait comme si le général Flynn, lorsqu’il était directeur de la DIA, avait fait défection vers la Chine avec tous nos secrets de renseignement militaire.

Le PCC a affirmé que Dong est toujours en Chine. Il a publié une photo de lui lors d’une réunion qui aurait eu lieu le 24 juin.

Bien que le monde libre puisse sans aucun doute faire confiance à la Chine (sarcasme), je doute qu’elle dise la vérité dans cette affaire. L’Inde a affirmé que la Chine n’était pas représentée à cette réunion spécifique.

Outre Doval et Yusuf, ont participé à la réunion : Asset Issekeshev du Kazakhstan, Marat Imankulov de la République kirghize, Nikolai Patrushev de la Russie, Nasrullo Mahmudzoda du Tadjikistan, Bobur Usmanov de l’Ouzbékistan, et le directeur de la structure régionale antiterroriste (RATS) Jumakhon Giyosov. En revanche, la Chine n’était pas représentée à la réunion.

Certains prétendent que la photo a été photoshopée. Je pense qu’il s’agit d’une photo réelle, mais qui ne provient pas de la réunion annoncée par la Chine. Je pense plutôt que nous sommes en présence d’une photo prise lors d’un forum en 2020.

La moquette et les chaises semblent être les mêmes, mais il y a très peu d’informations en ligne sur ce forum particulier, et c’est la seule photo que j’ai pu trouver qui prouve que cela s’est produit. Les efforts de la Chine pour dissiper les rumeurs de défection de Dong ont échoué. La Chine pourrait l’interviewer en direct devant la caméra et « sauver la face ». Au lieu de cela, nous avons une photo douteuse et rien d’autre. Quoi qu’il en soit, comme le dit cet article :

« Le Parti Communiste Chinois n’a jamais admis la défection de ses officiers MSS », a déclaré lundi par courriel à SpyTalk le Dr Han Lianchao, un ancien fonctionnaire du ministère chinois des Affaires étrangères qui a fait défection après le massacre de la place Tiananmen en 1989.

Peu après la publication de la photo par la Chine, l’administration Biden a déclaré que les rapports sur la défection de Dong étaient faux.

Mais mardi, un fonctionnaire américain a pris contact pour dire que les rapports sur la défection de Dong n’étaient pas vrais. S’exprimant sous le couvert de l’anonymat, le fonctionnaire a refusé de donner plus de détails, notamment sur l’endroit où se trouve actuellement Dong, laissant seulement entendre que le contre-espion reste en Chine.

« Nous ne pouvons pas confirmer ou nier où il se trouve exactement« , a déclaré le fonctionnaire. À la question de savoir pourquoi l’administration Biden s’efforçait de démentir les rumeurs de défection de haut niveau – normalement une question ultra-sensible – le fonctionnaire a répondu : « c’est plutôt une question de politique » et a renvoyé SpyTalk à la Maison Blanche. Un porte-parole du Conseil de Sécurité Nationale n’a pas répondu à une demande de commentaire.

« Nous ne pouvons ni confirmer ni infirmer l’endroit exact où il se trouve », mais la réponse a été « Définitive, une question fermée »… « jeu, set, match ». En d’autres termes, « nous n’avons aucune idée de l’endroit où il se trouve, mais la Chine nous a dit de dire que nous ne l’avions pas ».

L’administration Biden

Certaines des informations que Dong aurait apportées avec lui étaient la preuve que le Covid-19 était une arme biologique libérée intentionnellement. Pensez au changement de narration qui s’est produit sur le Covid-19. Pourquoi ne sommes nous pas continuellement abreuvés des déclarations de notre sauveur, le Dr Fauci, par les médias ? Il a été pratiquement mis sur liste noire et ses liens avec le laboratoire de Wuhan ont été exposés. Nous n’étions pas autorisés à discuter de la possibilité d’une fuite de laboratoire jusqu’à récemment. Le FBI a même déjà reçu des informations du Dr Li-Meng Yan montrant des liens avec le laboratoire de Wuhan. Elle a été ignorée et la possibilité d’une fuite de laboratoire décriée comme une théorie de conspiration. Pourquoi changeraient-ils maintenant leur version ?

Pourquoi, le 27 mai, Biden a-t-il ordonné à la communauté du renseignement d’examiner l’origine du covid-19 ? Comme le dit l’article, l’administration Biden « a mis fin au printemps dernier à une enquête du département d’État visant à déterminer si le virus avait pu s’échapper d’un laboratoire de Wuhan, estimant que cette enquête constituait une utilisation inefficace des ressources. » Trump a commencé l’enquête du département d’État. Biden y a mis fin. Maintenant, il fait marche arrière et demande à la CI de chercher à nouveau l’origine du virus ?

C’était comme si quelqu’un qui connaissait les faits faisait pression sur eux pour qu’ils corrigent l’histoire – corroborant les rapports selon lesquels la DIA a contesté le FBI et la CIA avec des informations reçues de Dong.

Ce n’est qu’au cours des trois ou quatre dernières semaines que quelqu’un en dehors de la DIA a su pour le transfuge, selon les sources de RedState. Avant cette période, la DIA vérifiait les informations fournies et confrontait les responsables de Langley (CIA) avec ce qu’ils avaient appris sans divulguer la source.

En mars, le secrétaire d’État Anthony Blinken a rencontré ses homologues chinois en Alaska. Cette rencontre a eu lieu un mois après que Dong Jingwei ait fait défection. Les discussions ont été hostiles. Voici la transcription des remarques préliminaires des États-Unis et de la Chine. Ce que tout le monde a manqué à propos de ces remarques publiques « hostiles », c’est leur cause réelle. En public, la Chine a demandé aux États-Unis de ne pas se mêler des « affaires intérieures » de la Chine. En privé, le PCC a exigé que les États-Unis remettent Dong.

Les sources de RedState affirment que les responsables chinois ont effectivement exigé que les États-Unis restituent Dong, mais Blinken n’a pas exactement refusé ; à l’époque, Blinken ne savait pas que Dong était avec le gouvernement américain, disent les sources, et a dit à la Chine que les États-Unis n’avaient pas Dong.

« Blinken n’était pas au courant que Dong était avec le gouvernement américain ». La DIA a Dong depuis février et personne en dehors de la DIA n’était au courant. Cela inclut le « Président » Biden, le soi-disant commandant en chef des forces armées des États-Unis. Comment est-il possible que le président des États-Unis n’ait pas été au courant du plus grand transfuge de l’histoire ? C’est peut-être la raison.

Les sources de RedState disent que c’est partiellement vrai. Le directeur du FBI Christopher Wray a été « piégé » avec l’information, disent-ils, et Langley n’était pas au courant non plus. Les sources disent que les dirigeants de la DIA ont gardé le transfuge dans leur réseau de services clandestins pour empêcher Langley et le Département d’État d’accéder à la personne, dont l’existence a été cachée aux autres agences parce que les dirigeants de la DIA pensent qu’il y a des espions ou des sources chinoises au sein du FBI, de la CIA et de plusieurs autres agences fédérales.

DIA et Dévolution

La direction de la DIA (le lieutenant-général Berrier nommé par Trump) pense qu’il y a « des espions ou des sources chinoises à l’intérieur du FBI, de la CIA et de plusieurs autres agences fédérales. » Il a des preuves. Le transfuge a apporté des « téraoctets » de données avec lui. Parmi ces données figurent les « noms des espions chinois travaillant aux États-Unis » et les « noms des citoyens américains qui fournissent des renseignements à la Chine », ainsi que les relations d’affaires de Hunter » (et de Joe) avec des entités chinoises ».

De plus. Dong a fourni à la DIA les informations suivantes :

– Les premières études pathogéniques du virus que nous connaissons aujourd’hui sous le nom de SRAS-CoV-2
– Les modèles de propagation du COVID-19 et les dommages qu’il pourrait causer aux Etats-Unis et dans le monde
– Les dossiers financiers détaillant les organisations et les gouvernements qui ont financé la recherche sur le SRAS-CoV-2 et d’autres recherches sur la guerre biologique
– Les noms des citoyens américains qui fournissent des renseignements à la Chine
– Noms des espions chinois travaillant aux États-Unis ou fréquentant les universités américaines
– Dossiers financiers montrant les hommes d’affaires et les fonctionnaires américains qui ont reçu de l’argent du gouvernement chinois
– Détails des réunions que des fonctionnaires du gouvernement américain ont eues (peut-être à leur insu) avec des espions chinois et des membres du SVR russe
– Comment le gouvernement chinois a eu accès à un système de communication de la CIA. entraînant la mort de dizaines de Chinois qui travaillaient avec la CIA.

Dong a également fourni à la DIA des copies du contenu du disque dur de l’ordinateur portable de Hunter Biden, montrant les informations dont dispose le gouvernement chinois sur le problème de pornographie de Hunter et sur ses relations d’affaires (et celles de Joe) avec des entités chinoises. Certains des fichiers fournis par Dong mettent en lumière la manière dont a été approuvée la vente de Henniges Automotive (et de sa technologie furtive) au fabricant militaire chinois AVIC Auto.

Les implications ici sont MASSIVES. La DIA (la principale source de renseignements pour les MISSIONS DE COMBAT) a gardé le secret sur le transfuge parce que le Président était impliqué par les informations fournies par le transfuge.

Voici une autre pépite du Dr Han Lianchao.

Dong « a été vu en public pour la dernière fois en septembre 2020 », a déclaré Han à SpyTalk la semaine dernière. Les photos de Dong ont été supprimées par le moteur de recherche chinois Baidu, selon certains reportages en langue chinoise à l’étranger.

Est-il possible qu’il soit ici depuis bien avant février ? Je pense que Trump a joué un rôle dans cette affaire et que le transfuge a fourni des informations qui ont contribué à prouver le vol des élections. Pourquoi un transfuge chinois viendrait-il aux États-Unis en février avec des informations impliquant le président Biden, sachant qu’il y a des espions du PCC partout ? Il aurait été renvoyé ou aurait disparu. Soit il est venu avant que Biden ne prenne ses fonctions, et l’armée a gardé sa présence discrète, soit il est venu en février comme cela a été rapporté, sachant avec certitude que l’armée le protégerait en ne le disant pas à l’administration Biden. Les deux scénarios pointent vers la dévolution.

Dernière réflexion

Encore une fois, selon les sources. Dong a déclaré aux débriefeurs de la DIA qu’au moins un tiers des étudiants chinois fréquentant les universités américaines sont des actifs de l’APL (Armée Populaire de Libération) ou font partie du Plan Mille Talents et que beaucoup de ces étudiants sont ici sous des pseudonymes. L’une des raisons de l’utilisation de pseudonymes est que beaucoup de ces étudiants sont les enfants de militaires de haut rang et de dirigeants du parti.

J’ai fait une recherche rapide sur Google pour savoir combien d’étudiants chinois fréquentent les universités américaines.

Les écoles supérieures et universités des États-Unis restent une destination d’étude populaire pour les étudiants chinois, avec plus de 372 mille personnes choisissant d’y suivre des cours au cours de l’année universitaire 2019/20.

Cela signifie qu’au minimum, la Chine a 124 000 actifs d’âge universitaire dispersés dans notre pays. Ils ont bien plus que des actifs d’âge universitaire ici. La Chine a une armée à l’intérieur de nos frontières. Ils ont infiltré et compromis presque tout. C’est pourquoi il faut si longtemps à Trump pour faire sa révélation. C’est pourquoi il y a eu un niveau insensé d’avions espions militaires au-dessus des États-Unis (Monkey Werx). Trump et les militaires essaient de neutraliser autant que possible la menace pour minimiser les retombées. Notre ennemi se battra bec et ongles pour conserver son pouvoir, mais Trump et nos militaires se préparent à porter un coup fatal et ils ont l’aide du transfuge Dong Jingwei.

La dévolution est réelle.

Le meilleur reste à venir

Fin

Patel Patriot

https://t.me/patelpatriotchat

Merci de votre lecture. Si vous avez des questions, des commentaires ou des idées pour de futurs articles, contactez-moi sur telegram ou patel.patriot@gmail.com. Si vous souhaitez avoir une bonne conversation sur la dévolution et une variété de sujets, allez voir l’impressionnant chat libre de Bravera Spitballers sur telegram https://t.me/patelpatriotchat.


Devolution - Part 2
The Defense Intelligence Agency and the Defector

Parties

Chapitres

Informations