Hunter Biden avait amené le vice-président Joe Biden à dîner avec de douteux partenaires commerciaux

Article original datant du 26/05/21

Le vice-président de l’époque, Joe Biden, a rencontré des associés ukrainiens, russes et kazakhs de Hunter.

Des enregistrements sur l’ordinateur portable abandonné de Hunter Biden montrent que Joe Biden a rencontré des associés d’affaires ukrainiens, russes et kazakhs de son fils lors d’un dîner à Washington, DC, alors qu’il était vice-président.

Le dîner s’est tenu le 16 avril 2015 dans la « Garden Room » privée du Café Milano, une institution de Georgetown dont la devise est : « Là où vont les personnes les plus puissantes du monde ».

Le lendemain, Hunter a reçu un courriel de Vadym Pozharskyi, un dirigeant de la société énergétique ukrainienne Burisma, pour le remercier de lui avoir présenté son père.

« Cher Hunter, merci de m’avoir invité à DC et de m’avoir donné l’occasion de rencontrer votre père et de passer [sic] du temps ensemble », écrit Pozharskyi le 17 avril 2015.

« C’est vraiment [sic] un honneur et un plaisir ».

À l’époque, Burisma versait à Hunter 83 333 dollars par mois pour siéger à son conseil d’administration.

Cafe Milano in Georgetown.
Hunter Biden a fait en sorte que le dîner de rencontre se tienne au Café Milano à Washington, DC, en avril 2015.

La liste des invités préparée par Hunter trois semaines avant le dîner du Café Milano comprenait la milliardaire russe Yelena Baturina et son mari, l’ancien maire corrompu de Moscou Yury Luzhkov, décédé depuis. Le 14 février 2014, Baturina a viré 3,5 millions de dollars à Rosemont Seneca Thornton LLC, une société d’investissement du Delaware cofondée par Hunter et Devon Archer, un ancien conseiller du secrétaire d’État John Kerry.

Les virements ont été signalés dans des rapports sur des activités suspectes fournis par le Trésor dans le cadre d’une enquête républicaine du Sénat sur Hunter l’année dernière par le Comité de la Sécurité Intérieure et des Affaires Gouvernementales.

Hunter a informé les invités avant le dîner que son père serait présent. Dans un courriel, il semble utiliser son rôle au sein du conseil d’administration de World Food Program USA (Organisation caritative en lien avec les Nations Unies, NdT) comme couverture pour le véritable objectif de la soirée, à savoir présenter son père à ses associés.

« Le but du dîner est apparemment de discuter de la sécurité alimentaire », écrit Hunter le 26 mars à Michael Karloutsos, le fils de l’ancien chef de l’Église orthodoxe grecque.

« Papa sera présent, mais gardons cela entre nous pour le moment. Merci. »

Karloutsos répond : « Ca reste entre nous. Tout va bien ! … Je sais que vous avez mentionné que votre père se joindrait probablement au dîner aussi. »

Ce dîner soulève la question de savoir dans quelle mesure Joe Biden, qui a prétendu ignorer les activités de son fils, était au courant des relations de Hunter avec des entreprises et des responsables gouvernementaux étrangers.

Trois hauts fonctionnaires du Kazakhstan ont également été invités au dîner du Café Milano, dont Marc Holtzman, alors président de la Kazkommertsbank, la plus grande banque de l’ancienne république soviétique.

Cher Hunter, merci de m’avoir invité à Washington et de m’avoir donné l’occasion de rencontrer votre père et de passer du temps ensemble. C’est vraiment un honneur et un plaisir. Comme nous en avons parlé hier soir, ce serait formidable de se rencontrer rapidement aujourd’hui pour un café. Qu’en pensez-vous ? Je pourrais passer à votre bureau vers midi, avant ou sur mon chemin pour l’aéroport.
Bonne chance,
V

Un e-mail du dirigeant de Burisma, Vadym Pozharskyi.

Un ambassadeur mexicain et des représentants du World Food Program USA figuraient également sur la liste des invités, que M. Hunter a envoyée par courrier électronique à M. Archer trois semaines avant le dîner :

« 3 sièges pour nos amis du KZ [Kazakhstan].
« 2 sièges pour Yelena et son mari
« 2 sièges pour toi et moi.
« 3 sièges pour les gens de WFPUSA (World Food Program USA)
« Vadym.
« 3 ambassadeurs (MX, ?, ?)
« Total 14 ».

Prime Minister of Kazakhstan Karim Massimov.
Hunter Biden a décrit le Premier ministre du Kazakhstan, Karim Massimov (photo), comme un « ami proche ».

On ne sait pas si toutes les personnes figurant sur la liste de Hunter étaient présentes. Archer a envoyé un e-mail à Hunter avant l’événement pour lui dire que Baturina ne voulait pas venir mais que son mari serait présent.

« Yelena ne veut pas voler la vedette à Yury, donc elle sera en ville pour nous rencontrer mais ne veut pas venir au dîner », a écrit Archer le 20 mars. « C’était juste sa réflexion. Nous pourrions insister. »

Il a terminé l’email : « Évidemment, gardez un siège pour votre gars (et le mien s’il est dans le coin). »

Hunter a répondu : « Je pense que la présence de votre gars représente plus de problèmes que ça n’en vaut la peine – à moins que vous n’ayez une autre idée. »

On ne sait pas si le « gars » d’Archer était le secrétaire d’État de l’époque, John Kerry, ou quelqu’un d’autre.

Rick Leach, fondateur de WFP USA, la branche américaine de collecte de fonds de l’organisation à but non lucratif liée aux Nations unies, a envoyé un courriel à Hunter à 23 h 15, après le dîner : « Quelle soirée fantastique et productive – merci ! »

Hunter and Joe Biden.
« Papa sera là mais gardons ça entre nous pour le moment. Merci », a écrit Hunter Biden dans un courriel au sujet du dîner.

Le banquier kazakh Holtzman a envoyé un e-mail : « Deer Hunter [sic] (Jeu de mots intraduisible qui signifie à la fois « Cher Hunter » et « Chasseur de biches », NdT), merci pour cette incroyable soirée, cette merveilleuse compagnie et cette grande conversation. J’attends avec impatience de vous revoir bientôt et de nombreuses occasions de travailler en étroite collaboration. »

Hunter ne nomme pas les deux autres représentants du Kazakhstan sur sa liste d’invités, mais le matin du dîner, Archer a été invité à un « petit déjeuner privé » avec le Premier ministre du Kazakhstan, Karim Massimov, dans sa suite de l’hôtel Willard : « Il y a plusieurs sujets que le Premier ministre est impatient de discuter avec vous et il sera reconnaissant de l’opportunité de passer du temps de qualité ensemble. »

An exterior view of "The Mac Shop" in Wilmington, Delaware.
L’ordinateur portable de Hunter Biden a été retrouvé dans un atelier de réparation du Delaware.

L’année suivante, Hunter qualifiait Massimov d' »ami proche » dans un courriel.

Le fils du président, âgé de 51 ans, avait des relations d’affaires au Kazakhstan avec un associé de Massimov, l’oligarque Kenes Rakishev.

La correspondance amicale de Hunter avec Rakishev, dans laquelle il présentait des idées pour gagner de l’argent, apparaît également sur l’ordinateur portable.

La société de Rakishev, Novatus, a utilisé une banque lettone pour virer 142 300 dollars à la société d’Archer, Rosemont Seneca Bohai LLC, le 22 avril 2014, selon un rapport de transaction monétaire enregistré dans le rapport du Sénat républicain. Le virement comportait une note indiquant que l’argent était « pour une voiture ».

Massimov et Rakishev apparaissent sur une photo non vérifiée, posant aux côtés d’un Joe Biden et d’un Hunter souriants, qui a été publiée sur un site web kazakh anti-corruption en 2019.

Hunter Biden a apporté son ordinateur portable dans un atelier de réparation de MacBooks dans le Delaware en avril 2019 et l’a apparemment oublié. Il a admis le mois dernier, alors qu’il faisait la promotion de « Beautiful Things », son mémoire sur les addictions, que l’ordinateur portable pouvait « certainement » lui appartenir, mais « je ne sais vraiment pas ».

La Maison Blanche n’a pas répondu à une demande de commentaire.

Le livre de Miranda Devine, « Laptop From Hell » (L’ordinateur portable de l’enfer), sortira en septembre.

https://nypost.com/2021/05/26/hunter-biden-arranged-secret-dinner-with-business-partners-and-vp-joe/amp/?__twitter_impression=true

Chapitres