Israël a tué un haut commandant du Hamas

Live du 11 mai 2021
11 mai 2021
Pourquoi le gouvernement cache-t-il les séquences vidéo du 6 janvier ?
12 mai 2021

Article original datant du 11/05/21

Israël a tué un haut commandant du Hamas lors d’une frappe contre le groupe terroriste.

« Nous venons de tuer le commandant de l’unité de missiles antichars du Hamas, Iyad Fathi Faik Sharir. Il était chargé de mener des attaques de missiles antichars contre Israël. Nos avions frappent actuellement d’autres cibles terroristes à Gaza », a tweeté mardi la Force de défense israélienne qui menait des attaques dans la bande de Gaza.

@IDF
Nous venons de tuer le commandant de l’unité de missiles antichars du Hamas, Iyad Fathi Faik Sharir. Il était chargé de mener des attaques de missiles antichars sur Israël.

Israël a continué à lancer des attaques contre le groupe terroriste Hamas en représailles aux centaines de roquettes que ce dernier a tirées sur Israël et sa capitale, Jérusalem. Israël a commencé ses frappes tard lundi et a continué à frapper des cibles terroristes palestiniennes tout au long de la journée de mardi. Les Forces de défense israéliennes (FDI) ont frappé plus de 130 installations militaires du Hamas, y compris des sites de fabrication d’armes et de renseignement. Les FDI ont déclaré dans un communiqué mardi :

Cette nuit, en réponse aux tirs continus de roquettes en provenance de la bande de Gaza sur le territoire israélien, les FDI ont frappé plus de 130 cibles terroristes appartenant à des organisations terroristes dans la bande de Gaza. Dans la première et la deuxième phase des frappes, les avions de chasse, les hélicoptères d’attaque et les avions des FDI ont frappé des sites de fabrication d’armes appartenant à l’organisation terroriste Hamas. Dans la troisième phase, des cibles appartenant à l’organisation terroriste Hamas et au Jihad islamique ont été frappées, notamment des sites de fabrication d’armes et des installations militaires appartenant à l’organisation terroriste Hamas et au Jihad islamique. Un commandant de bataillon du Hamas a également été visé.

En outre, dans le cadre des frappes de la journée dernière, les FDI ont frappé un bâtiment des services de renseignement militaire appartenant à l’organisation terroriste Hamas, ainsi qu’une quinzaine d’agents de l’organisation. De même, les chars et les avions des FDI ont frappé d’autres cibles terroristes, parmi lesquelles deux tunnels terroristes offensifs adjacents à la barrière de sécurité. L’organisation terroriste Hamas place délibérément des cibles militaires au cœur des zones densément peuplées de la bande de Gaza. Les FDI prennent des précautions pour éviter autant que possible de blesser des civils au cours de leurs activités opérationnelles.

Le Hamas a tiré des dizaines de roquettes contre Israël mardi dans le but de neutraliser le système de défense antimissile israélien, connu sous le nom de Dôme de fer. La plupart des roquettes du Hamas ont été détruites en l’air avant d’avoir pu causer beaucoup de dégâts au sol, mais certaines ont réussi à passer. Dans un cas, une roquette du Hamas a touché une école, blessant trois Israéliens. Les autorités avaient auparavant ordonné l’évacuation de l’école en raison des attaques du Hamas et de sa position à moins de 40 km de la frontière de Gaza.

L’offensive israélienne a fait l’objet d’une attention particulière aux États-Unis. Des démocrates tels que la représentante Ilhan Omar (Elue du Minnesota) ont accusé Israël de commettre des actes terroristes pour avoir répondu aux attaques palestiniennes.

« Les frappes aériennes israéliennes qui tuent des civils à Gaza sont un acte de terrorisme. Les Palestiniens méritent d’être protégés. Contrairement à Israël, les programmes de défense antimissile, comme le Dôme de fer, n’existent pas pour protéger les civils palestiniens », a déclaré Omar. « Il est inadmissible de ne pas condamner ces attaques la semaine de l’Aïd ».

« Beaucoup vous diront qu’Israël a le droit de se défendre, de se mettre en sécurité, mais ne disent pas si les Palestiniens ont aussi ces droits. Tant que nous ne pourrons pas défendre les droits des Palestiniens comme ceux des Israéliens, nous n’aurons aucune base sur laquelle nous appuyer en matière de justice ou de paix », a-t-elle ajouté.

Au cours du week-end, Israël a poussé la Maison Blanche à rester en dehors du conflit israélo-palestinien, craignant que l’implication du président Joe Biden n’aggrave la situation. Comme le rapporte The Daily Wire :

Le conseiller à la sécurité nationale de Biden, Jake Sullivan, s’est entretenu avec son homologue israélien, Meir Ben-Shabbat, après que des centaines d’émeutiers palestiniens aient affronté la police israélienne lundi matin sur le Mont du Temple. D’après Axios, Ben-Shabbat a dit à Sullivan au cours de la conversation que Biden et d’autres pays devraient laisser Israël gérer le conflit.

Ben-Shabbat a dit à Sullivan que « l’intervention internationale est une récompense pour les émeutiers palestiniens et ceux qui les soutiennent, qui cherchaient une pression internationale sur Israël », a déclaré un officiel israélien à Axios.

Israel Kills Hamas Commander Iyad Fathi Faik Sharir, IDF Says
Israel has killed a top Hamas commander in a strike against the terror group after the IDF began hammering the Gaza Strip Monday.