Pilule Rouge – Jacques Attali, prophète de malheur ou…

Live du 11 Juin 2021
11 juin 2021
38 % des 800 manifestants du 6 Janvier ont été incités à rentrer par la porte de la terrasse Ouest par la police du Capitole
15 juin 2021

1 – Le « Prophète »

Epidemie

« On prendra des mesures planétaires de cantonnement qui remettront en cause, un temps, le nomadisme et la démocratie. Comme au XVeme siècle à l’échelle des nations c’est de l’epidemie que naîtra une police cette fois nécessairement mondiale. Donc, à termes, un pouvoir planétaire. »

Nanotechnologies

«  Les prévisions les plus optimistes laissent penser que les premières bases de la nanotechnologie commenceront à être opérationnelles vers 2020. Les premiers nanoproduits seront des nanomoteurs artificiels, puis des nanotubes, capteurs microscopiques qu’on pourra introduire dans le sang afin d’en mesurer en permanence les paramètres… »

Brevet de Bill Gates du 26/03/2020

Thérapie génique

«  Puis thérapie génique permettra de remplacer un gène défectueux par un gène normal produit artificiellement dans le cellules somatiques… »

Premier succès de la thérapie génique en 2000 par le protocole Alain Fischer ( monsieur vaccin en ce moment)

Panique

« La panique, mouvement moutonnier par lequel chacun imite l’autre par peur d’être marginalisé,laissé pour compte, n’est pas un dérèglement de la civilisation occidentale mais sa substance même. Elle y jouera un rôle de plus en plus important »

Christophe Barbier sur le vaccin et la marginalisation de ceux qui en veulent pas

Prévention

« La prévention envahira toute l’existence. On voudra se conformer à un profil de vie sans risques. Le droit de courir les risques sera contesté, même si cette attitude ne nuit à nul autre qu’à soi-même. »

Charlotte d’Ornellas chez Praud : « Qu’est ce que ça peut vous faire si vous êtes vacciné ? »

Privauté

«  Chacun laissera une trace repérable sur tout réseau ou il sera entré pour se divertir, consommer, travailler se soigner, etc. Le code, c’est l’empreinte. En particuliers, la monnaie électronique interdira à quiconque d’échapper à la surveillance générale. »

Pensez : « Snowden, Google, FB, Teletravail, Zoom, Doctissimo, etc… »

Revenu

« Toute personne aura peut-être un jour droit à un revenu décent payé par l’État indépendamment de toute activité : le revenu universel. »

Travail

«  Plus de la moitié des travailleurs ne seront plus salarié, et la moitié des salariés ne seront plus employés à plein temps ni liés par un contrat à durée indéterminée à une entreprise. Le télétravail représentera la moitié des emplois »

Dictionnaire du 21eme siècle Fayard 1998

  • page 265 : La production de consommateurs et leur entretien coûtent cher, plus cher encore que la production de marchandises elles-mêmes.
  • page 272 : Je crois plutôt à un totalitarisme implicite avec un Big Brother invisible et décentralisé. Ces machines pour surveiller notre santé, que nous pourrions avoir pour notre bien, nous asserviront pour notre bien.
  • page 274 : Donc, on pourrait accepter l’idée d’allongement de l’espérance de vie à condition de rendre les vieux solvables et créer ainsi un marché.
  • page 276 : …les moyens électroniques permettront de définir avec précision le normal et de quantifier le comportement social. …
  • page 276 : On perçoit déjà un certain désir conscient et inconscient de se conformer le plus possibles à des normes sociales.
  • page 276 : On peut parfaitement imaginer que la famille ou la femme ne soient qu’un des moyens de production d’un objet particulier, l’enfant.[…] Si sur le plan économique l’enfant est une marchandise comme les autres, la société le considère également ainsi mais pour des raisons sociales.
  • page 278 : Le médecin que nous connaissons disparaîtra pour laisser la place à une catégorie sociale nouvelle vivant de l’industrie de la prothèse.
  • page 279 : Les personnes s’adapteront de manière à être conformes aux critères de normalité; la prévention ne sera plus coercitive car voulue par les personnes.

L’avenir de la vie 1981

« Le vrai danger viendra si l’on n’y prend garde, du clonage et de la matrice artificielle, qui permettra de concevoir et de faire naître des enfants hors de toute matrice maternelle. Et il sera très difficile de l’empêcher, puisque cela sera toujours au service de l’égalité, de la liberté, ou de l’immortalité. » 2013

« Accessoirement, cela résoudrait un problème majeur qui freine l’évolution de l’humanité: l’accumulation de connaissances et des capacités cognitives est limitée par la taille du cerveau, elle-même limitée par le mode de naissance: si l’enfant naissait d’une matrice artificielle, la taille de son cerveau n’aurait plus de limite. »

Puce RFID

11min48 « le Vrai luxe de demain ce sera d’être isolable »

2 – Réseaux

Bio de Jacques

Jacques Attali naît en 1943 à Alger dans une grande famille bourgeoises des juifs séfarades.

Selon Jacques: « Mon père était communiste, rabbin, grand bourgeois »

En 1956, deux ans après le début de la guerre d’Algérie, son père s’installe avec sa famille à Paris, rue de la Pompe, et y développe la distribution de parfums.

Il obtient le baccalauréat avec la mention « bien ». Il entre en classes préparatoires à Janson-de-Sailly.

Il en sort major en 1965 avec un total de points qui n’a jamais été dépassé depuis. Son classement lui permet de devenir ingénieur du Corps des mines (1965-1968). Il suit en parallèle la formation de l’Institut d’études politiques de Paris dont il est diplômé en 1967 (section service public). Il prépare l’ENA et a comme répétiteur Jean-Pierre Chevènement, qui l’aide à préparer l’épreuve de culture générale. Il y est admis, et est classé 3e de la promotion Robespierre (major Philippe Lagayette). En 1970, à sa sortie de l’ENA, il devient auditeur au Conseil d’État.

Il soutient en 1972 un doctorat d’État en sciences économiques de l’Université Paris-Dauphine, sa thèse s’intitulant La Théorie de l’ordre par le bruit dans la théorie économique (sous la direction d’Alain Cotta) paraît en 1979.

(source Wikipédia)

Mais pour comprendre mieux la suite on doit s’intéresser également à son frère Bernard.

A la différence du parcours de son frère ils est un homme d’état un énarque. Un membre de la cour des comptes il commence sa carrière en tant qu’adjoint du secrétaire général au plan sous Pompidou.

Sous Giscard il devient le directeur financier de la DATAR dont il prend la présidence avec l’arrivé des socialistes au pouvoir. Ensuite il est directeur financier du « Club Med »

En 1984 nomme à la tête de GAN ( assurances) jusqu’à 1986 avant d’être parachuté à la présidence d’Air France jusqu’à 1993 ce qui s’avère être un désastre car en 93 les pertes d’AF représentent la moitié des pertes des compagnies aériennes au niveau mondial. Puis il a occupé des postes diverses tels que PDT du conseil de surveillance du groupe d’Arjil( Lagardere), PDT de France Bankers Trust et VP de la division d’investissement Deutsche Bank.

Deja un beau parcours entre le privé et le publique

2013 Il crée « Financière de L’audiere » un cabinet de conseil relié à la Bank of America Merril Lynch dont il est european senior adviser. Ceci survient juste avant la vente d’Alstom à General Electique

Il est cité dans l’affaire de l’espionnage dite Gemplus-Gemalto, c’est une affaire ou les services secrets américains voulaient prendre le contrôle de Gemplus ( fleuron de la haute technologie française, carte a puces etc.) Pour y mettre a sa tête AJ Mandl lié a inQtel le fond d’investissement technologique de la CIA. Pour cela ils passent par Texas Pacific Groupe dont la représentation est confié à Bernard Attali qui est en même temps chargé de la protection des sociétés de haute-technologies d’ile De France

Jacques a fait parti du club siècle

Sous Mitterand :

Il était conseiller spécial hors organigramme sans secteur réservé

« Attali a mis le nez dans les épreuves des quinze livres qu’il faudra avoir lu dans les mois qui viennent. Il vient de rencontrer tour à tour le plus grand économiste de tous les temps. Indien ou malgache, France Gall en personne, Henry Kissinger lui-même, la nouvelle vedette de la télévision ou bien encore un ancien Camarade de l’ENA:tous lui ont confié les plus lourds secrets. »

F.O. Giesbert Le President 1990

Diners chez Attali

« Nathalie Kosciusko-Morizet joue au flipper dans le salon. Anne Lauvergeon bouscule Hubert Védrine, Steve Ballmer et Carole Bouquet pour atteindre le buffet. Guillaume Sarkozy s’ennuie ferme, Jean-Claude Trichet devise avec Alain Minc non loin de Matthieu Ricard et, dans la cuisine qui lui sert de loge, Christophe Barbier, en petite tenue… »

« On Prêtera l’oreille, surtout, au délicieux bavardage de ces gens influents, à la conversation brillante, légère et bien informée, qui court de philosophe en collectionneur, de patron en éditeur, de comédienne en ministre… Prière pourtant, si l’on est journaliste, de ne pas prendre de notes : ce qui se dit ici, en particulier durant les dîners en petit comité, est rigoureusement off. »

« Dans cette maison, les couples Sinclair-Strauus-Kahn et Cécilia-Nicolas Sarkozy, avant d’imploser, ont autrefois devisé sans façon. Dans cette maison NKM, Bernard Cazeneuve et Pierre Moscovici, sagement assis autour de Henry Kissinger, ont évoqué la politique extérieure de la France. Attali en parle encore d’une voix placide. »

« Dans cette maison, Emmanuel Macron fut présenté par le propriétaire des lieux à Francois Hollande. Il était alors rapporteur de la Commission de libération de la croissance, présidée par l’ancien conseiller de François Mitterrand, à la demande de Nicolas Sarkozy. Il est désormais on sait ministre de François Hollande, qui, à son tour, a commandé une rapport à l’inusable « Jacques », cette fois sur l’économie positive. Tout change, Rien ne change. Les crises et les présidents se sucedent, mais il fait toujours bon dans le petit Jardin de Jacques Attali »

France China Foundation Dont un des fondateurs, Arnaud Ventura, est cofondateur de Planet Finance avec Jacques Attali. Ce dernier lui-même a occupé le poste de conseiller stratégique au sein de la fondation.

Réunion de Wye

« Le groupe s’est réuni loin des projecteurs des médias et presque en secret, à la plantation Wye, près de Washington… »

« Cependant, cette fois, ce n’étaient pas des hommes d’État et des politiciens autour de la table, mais plutôt un assortiment des noms les plus en vue de la galerie juive contemporaine, dont l’avocat Alan Dershowitz, l’ancien secrétaire adjoint au Trésor Stuart Eizenstat, Natan Sharansky, le rabbin Samuel Sirat, l’ancien grand rabbin de France, Michael Steinhardt, l’un des principaux philanthropes juifs aux États-Unis, Dennis Ross, le professeur Yehezkel Dror, Jacques Attali, le rabbin Yuval Cherlow et d’autres. »

« Le rassemblement de Wye Plantation, décrit comme une séance de remue-méninges, est l’étape finale d’un projet intitulé « Avenirs alternatifs pour le peuple juif ». Au cours des derniers mois, divers experts ont rédigé des articles qui ont sondé les options disponibles pour les Juifs israéliens et mondiaux dans des domaines tels que la démographie, la géopolitique, l’identité juive, l’économie, la technologie et les relations Israël-diaspora. Chaque sous-section a tenté d’évaluer les tendances actuelles et de déterminer où elles pourraient mener dans deux décennies. Les experts ont tenté d’identifier les points d’intervention possibles, afin de détourner ces tendances vers une direction positive. »

« Ce groupe est le Jules Verne du monde juif », déclare Avinoam Bar-Yosef, qui dirige le Jewish People Policy Planning Institute, faisant référence au groupe qui s’est réuni à Wye pour discuter de scénarios. Mais contrairement à Jules Verne, ils n’ont pas tenté de prédire l’avenir, seulement de l’influencer.

Le mot à la mode lors du rassemblement était « agressivité » – la nécessité d’agir immédiatement et résolument, en enrôlant toutes les forces disponibles pour arrêter le dérapage du peuple juif.

Par ailleurs J.Attali est un relais des groupes Mondialistes comme Aspen Institute, CFR, French American foundation et autres. Il y est interviewé ou conférencier et lorsqu’il est de retour en France il communique ce qu’il y a appris la bas.

« A chaque mandat, il y a une commission Attali, taquine le chef de l’Etat. En 1981, cela a commencé avec Jacques, lui-même, tout seul. Cela s’est poursuivi sous le gouvernement précédent… » Eclats de rire. Hollande sourit. Attali aussi, lèvres pincées. L’élève a gentiment mouché le maître, mais c’est le jeu, et puis l’important est d’être là encore et toujours, au cœur du pouvoir.

Ses employés marocains ont l’habitude d’y organiser, depuis plus de trente ans, des soirées couscous où se régale le Tout-Paris. Autrefois, les convives s’appelaient Mitterrand, Montand, Michel Berger, Barbara, Antoine Riboud… Aujourd’hui, les proches de toujours, son éditeur, Claude Durand, son avocat Jean-Michel Darrois (qui est aussi celui d’Alain Minc) voient défiler d’autres têtes, « NKM », Aurélie Filippetti, Yasmina Reza, Anne Lauvergeon, Frédéric Oudéa, Arnaud Montebourg, Gad Elmaleh, Patrick Partouche, Cécilia et Richard Attias… Autour de ces tables éclectiques gravitent de frais diplômés de Sciences-Po, de l’X, de l’ENA, collaborateurs présents, passés, futurs du « grand Jacques »

C’est ainsi que Nicolas Sarkozy, avant même d’être maire de Neuilly, a été convié par son voisin, après avoir écrit : « Jeune avocat gaulliste a beaucoup d’admiration pour vous. Souhaite devenir président de la République, demande à vous rencontrer. » C’est ainsi que tant de célébrités sont entrées dans le cercle intime, Rachida Dati, Laurent Fabius, Pierre Moscovici, qui, jeune énarque, lui avait proposé de travailler sur une histoire économique du peuple juif, plus récemment Emmanuel Macron, pépite de Rothschild et spécialiste de Hegel, qui fut rapporteur de la commission sur la croissance. Attali l’a présenté à Hollande, qui en a fait son secrétaire général adjoint à l’Elysée. « Jacques est un être affectif, libre, atta-chéauxidéesetaucœurdessystèmesde pouvoirs, nationaux et internationaux  », dit le banquier-philosophe, avant d’ajouter, malicieux : « Il est aussi la quintessence de la société de cour. »

» A 40 ans, il fut conseiller du prince, petit génie semant de belles inventions – Eurêka, la pyramide du Louvre, la Très Grande Bibliothèque –, interlocuteur des maîtres du monde, de Thatcher à Gorbatchev.

il s’est lancé dans la microfinance en 1998 avec l’aide d’un jeune informaticien, Arnaud Ventura, devenu depuis son directeur général, et le soutien d’illustres mécènes, Benjamin de Rothschild et Michel David-Weill. L’ex-PDG de Lazard est un inconditionnel d’Attali depuis qu’il a sauvé sa banque de la nationalisation. « Onavait pris contact avec lui avant 1981, se souvient-il. Jacques a été décisif, et je lui en sais gré. Je le revois souvent, j’aime son intelligence pénétrante. » Avec PlaNet, Attali a ainsi renoué avec les chefs d’Etat du monde entier, en Côte d’Ivoire, au Gabon, au Mexique, en Uruguay, en Chine s son sens de détection et de promotion des talents ne date pas d’hier

Faiseur des Rois

Alors ici revenons un peu vers Jacques,son frère, Alain Minc et autres, et leur rôle dans l’irrésistible ascension d’Emmanuel Macron. Pour cela tournons nous vers un article du monde qui date de 2019

« Courant 2004, l’homme d’affaires Alain Minc reçoit, comme il en a l’habitude, les inspecteurs des finances les plus brillants tout juste sortis de l’ENA. Dans son bureau, il pose à chacun la question rituelle. « Je leur demande toujours : “Qu’est-ce que vous serez dans trente ans ?” », confie Minc. Il n’a jamais oublié la réponse de l’impétueux diplômé Emmanuel Macron : « Je serai président de la République. » Minc est scotché par l’aplomb du blanc-bec. « Je lui ai conseillé d’aller chez Rothschild, relate-t-il. Je lui ai dit : “Pour faire de la politique, il faut avoir un peu d’argent de côté.” Le seul endroit où on peut gagner de l’argent, c’est la banque d’affaires. » Le conseil sera suivi à la lettre, puisque Macron intégrera Rothschild dès 2008… »

« Janvier 2012. François Rebsamen, proche ami et futur ministre de François Hollande, est convié à un dîner secret chez Bernard Attali. Ex-patron du GAN et d’Air France, le frère de Jacques raffole de ce genre d’agapes où l’on fait et défait les carrières, entre chefs d’entreprise d’élite. A défaut d’être présent physiquement ce soir-là, Macron est au menu de la discussion. Ont été conviés Gérard Mestrallet (Suez), Jean-Pierre Clamadieu (Rhodia), Jean-Pierre Rodier (Pechiney), Serge Weinberg (Sanofi) et quelques autres… « Un pont discret entre patrons et responsables-amis politiques », nous confirme Bernard Attali. »

« Au retour, Rebsamen transmet une consigne claire à Hollande. Il raconte : « Le message qu’ils me font passer, c’est : “Si Hollande est élu, dis-lui qu’on n’a qu’une demande à formuler : que Macron soit secrétaire général à l’économie.” Je vois François Hollande, il me dit : “C’est le seul message qu’ils t’ont fait passer ?” Je lui réponds : “Oui, le seul”… » La doléance est sans ambiguïté : le jeune Macron doit obtenir un poste d’influence. Lui-même est d’ailleurs du genre exigeant. Être simple conseiller à l’économie à l’Elysée ? Il vaut mieux que ça. Il se verrait bien secrétaire général adjoint. « Si Hollande ne veut pas, je n’y vais pas », annonce-t-il à Minc. Mais Hollande veut bien. »

« Emmanuel Macron, un jeune homme si parfait » Anne Fulda

« Emmanuel Macron ? C’est moi qui l’ai repéré. C’est même moi qui l’ai inventé. Totalement. À partir du moment où je l’ai mis rapporteur d’une commission où il y avait Tout-Paris et le monde entier et où je ne l’ai pas éteint, il s’est fait connaître. C’est la réalité objective », dit-il à propos de ce pur enfant du système qui, à ses yeux, « produit aussi des élites légitimes »

« il tient à mettre les choses au clair : Emmanuel Macron est « sa » créature. Sans lui, assure-t-il, il n’aurait pas pu en un temps aussi record en arriver là, quelles que soient ses qualités. Qualités, répète-t-il, qu’il est le premier à avoir décelées. N’avait-il pas déclaré, et avant même que Macron soit ministre, qu’il avait l’étoffe d’un président de la République ? Et de commenter, toute modestie bue : « Vous savez, cela ne serait que le quatrième. François Mitterrand, je ne l’ai pas inventé mais j’ai été son directeur de cabinet en 1974, Ségolène était mon assistante, François [Hollande] était mon assistant et Manuel aussi… c’est assez rigolo. » Avant de partir dans un petit rire saccadé, en sirotant sa tasse de thé vert, dans une salle de réunion de ses bureaux situés avenue de Messine, à quelques mètres des locaux de la banque Rothschild… »

François Hollande

Cinq ans après s’être porté volontaire, en tant qu’étudiant, pour travailler pour la campagne finalement ratée de François Mitterrand à l’élection présidentielle de 1974, Hollande rejoint le Parti socialiste. Il est rapidement repéré par Jacques Attali, un conseiller principal de Mitterrand, qui s’arrange pour que Hollande se présente aux élections législatives de 1981 en Corrèze contre le futur président Jacques Chirac

Ségolène Royal

D’abord appelée au cabinet ministériel de Nicole Questiaux, elle est remarquée par Jacques Attali alors qu’elle est conseillère de tribunal administratif en disponibilité. De 1982 à 1984, sur proposition de Jacques Attali, elle est chargée de mission au secrétariat général de la présidence de la République pour suivre les questions de jeunesse et des sports. De 1984 à 1988, François Mitterrand lui confie les affaires sociales et l’environnement en remplacement de Yannick Moreau, partie diriger le cabinet de Jean-Pierre Chevènement, nouveau ministre de l’Éducation nationale. C’est à ce poste qu’elle travaille pour l’Élysée à la préparation des sommets internationaux.

Agenda :
Nouvel Ordre Mondial,
Gouvernance Mondiale,
État de droit Mondial

J.Attali a trouvé la solution à tous les problèmes aux quels notre monde est confronté !

La solution est une dissolution des nations dans un ensemble tjrs plus grand avec un gouvernement tjrs plus éloigné de la population gouvernée.

Nous allons voir ça à travers ses articles et interventions télévisées

L’Histoire nous apprend que l’humanité n’évolue significativement que  quand elle a  vraiment peur : elle  met alors d’abord en place   des  mécanismes de défense ; parfois intolérables (des boucs émissaires et  des totalitarismes) ; parfois futiles (de la distraction) ; parfois    efficaces  (des thérapeutiques,   écartant si nécessaires tous les  principes moraux antérieurs).  Puis, une fois la crise passée,  elle  transforme ces  mécanismes  pour les rendre compatibles avec  la liberté  individuelle, et  les inscrire dans  une politique de santé  démocratique….

…Et,  même si, comme il  faut  évidemment l’espérer, cette crise n’est   très  grave, il ne faudra pas oublier , comme pour la crise économique,  d’en tirer les leçons,   pour qu’avant la prochaine, inévitable, on  mette en place des mécanismes de prévention et de contrôle et des  processus logistiques de  distribution équitable des médicaments et de  vaccins.  On devra  pour cela mettre en place une police mondiale, un  stockage mondial et donc  une fiscalité mondiale.  On en viendra alors,  beaucoup plus vite  que ne l’aurait permis la  seule raison économique, à  mettre en place les bases d’un véritable gouvernement mondial

Fusionner le conseil de sécurité, le G20 et le FMI

« Aujourd’hui, on est à l’aube de savoir si le monde va tourner vers le chaos ou s’il s’oriente vers un gouvernement mondial »

Repenser la mondialisation

En réponse à la quête de cohérence planétaire, Jacques Sapir démonte les coûts cachés de la globalisation marchande et propose un traitement de choc, avec mort de l’OMC et de l’euro. Jacques Attali, lui, convie le lecteur à imaginer ce que pourrait être un gouvernement mondial à partir de ce qui existe déjà.

Un nouvel Etat de droit pour un monde positif

Par Edouard PHILIPPE (Député-maire du Havre), Jacques Attali

« Jérusalem capitale mondiale » sur Public Sénat

Le gouvernement mondial ou la guerre

jusqu’à 1min15

Sur son implication dans la rédaction du traité de Maastricht. Comploteur ou pas ?

Et on peut continuer comme cela pendant des heures le résumé en 30 secondes :

Je retourne ma veste toujours du bon coté

« L’Histoire des medias »

On ne dit pas la vérité dans les médias, on la cache

jusqu’à 1min
  • 8 min 20 internet, réseaux sociaux . Fallait mettre des règles mondiales, GAFAM c’est le chaos
  • 12min 40 Si nous régissons pas nous reviendrons à l’age de pierre ( Fake News, complotisme généralisé, non-savoir)
  • 16min25 Présentation du «  Tous complotistes » avec Léo et réactions
  • 18m55 Défense d’Attali «  je ne prône pas un gouvernement mondial… »

« Tous complotistes » Hasard+hasard+hasard=hasard. J.Attali le bouc émissaire. Tout ceci est expliquable par la raison

53m30s-56m51