La Chine a utilisé l’application de surveillance du COVID pour arrêter une manifestation contre un scandale financier

Article original datant du 14/06/22

Samedi, les autorités chinoises ont apparemment réussi à réprimer les manifestations contre un scandale bancaire dans la province centrale du Henan par le simple fait d’appuyer sur un bouton et de faire passer les « codes QR santé » de nombreux manifestants au rouge.

En d’autres termes, ils ont faussement étiqueté les manifestants comme des risques sanitaires liés au coronavirus, leur refusant l’accès aux transports publics et les faisant arrêter sans raison valable par la police locale.

Le gouvernement autoritaire de la Chine oblige ses citoyens à installer une application « code de la santé » sur leurs smartphones qui leur donne une note scannable, codée par couleur, pour leur état de santé actuel. Les codes de santé verts sont requis pour utiliser de nombreuses installations publiques ou entrer dans certains bâtiments.

La province du Henan est le théâtre d’un énorme scandale bancaire qui pourrait se transformer en l’un des pires effondrements financiers de la Chine à ce jour. Quatre banques rurales ont gelé tous les dépôts à la mi-avril, tenant les clients loin de leur propre argent et déclenchant des craintes qu’un gel bancaire plus large puisse être imposé lors d’une récession imminente.

Les régulateurs bancaires chinois affirment que les fonds, qui pourraient s’élever collectivement à plus de deux milliards de dollars, ont été gelés à tort en raison d’une malversation vaguement décrite par des employés de la banque.

Cela n’a guère contribué à apaiser l’esprit troublé des déposants, qui se demandent pourquoi le gouvernement n’agit pas plus rapidement pour que leurs économies soient à nouveau disponibles pour un retrait. Les clients frustrés des banques ont peur que les employés de la banque aient pu voler leur argent, ou que le gouvernement puisse le saisir comme le produit d’un plan d’investissement illégal.

Des centaines de manifestants se sont rassemblés devant les banques et les bureaux de réglementation du Henan au cours des dernières semaines, brandissant des pancartes avec des slogans tels que « Rendez-moi mes économies ! » et résistant aux ordres de la police de se disperser.

À partir de samedi et tout au long du week-end, des manifestants en herbe étonnés ont commencé à découvrir que leurs codes QR de santé étaient devenus rouges – et le sont restés même après qu’ils se soient précipités pour faire des tests supplémentaires de coronavirus. La police a arrêté certains manifestants pour avoir enfreint les protocoles relatifs au coronavirus.

Une femme scanne un code QR de suivi dans une station de métro à Shanghai, en Chine, le mercredi 1er juin 2022. La capitale financière de la Chine a signalé son plus petit nombre de cas de Covid-19 en près de trois mois et les résidents ont célébré un assouplissement significatif des restrictions de déplacement, tandis que certaines entreprises ont adopté une approche plus prudente, maintenant certaines restrictions dans les usines.

« Un opérateur du service d’assistance téléphonique du gouvernement de Zhengzhou n’a pas répondu aux questions concernant les codes de santé des manifestants qui sont devenus rouges, mais a déclaré que les personnes ayant des codes de santé rouges pouvaient essayer de changer leur statut en suivant diverses règles de prévention comme se faire tester », a rapporté mardi le South China Morning Post (SCMP).

Certaines des personnes indûment signalées ont découvert que leurs codes QR semblaient fonctionner correctement dans d’autres provinces, ce qui suggère que des fonctionnaires locaux ont illégalement eu accès à leurs données de santé personnelles afin de trafiquer le classement de leurs codes dans le Henan.

Cependant, le SCMP a raconté l’histoire de plusieurs personnes ayant de l’argent dans les banques touchées par le scandale qui ont vu leurs codes de santé devenir rouges alors qu’ils étaient assis chez eux dans d’autres provinces. Des jours d’appels persistants aux responsables de la santé ont été nécessaires pour que leurs codes reviennent au vert. Les victimes ont déclaré qu’elles ne pouvaient pas utiliser les installations publiques jusqu’à ce que leurs codes soient rétablis.

La BBC a rapporté mardi que certains des citoyens chinois dont le code rouge était incorrect ont été contraints à la quarantaine par les responsables de la santé.

« Je ne suis pas un client, c’est mon père qui a déposé de l’argent dans une des banques et maintenant il ne peut pas le sortir. Il s’est récemment rendu à Zhengzhou pour comprendre la situation. À son retour, son état de santé est devenu rouge. Toute ma famille est maintenant en quarantaine après que nos statuts soient devenus rouges », a déclaré une femme déconcertée.

Un responsable de la santé a allègrement informé la BBC que les victimes des échanges de codes inappropriés pouvaient récupérer leurs codes QR propres en passant deux tests de dépistage du coronavirus dans les trois jours.

China Used Coronavirus Monitor App to Shut Down Financial Scandal Protest
Chinese officials suppress protests against a massive banking scandal by improperly turning the coronavirus health codes of protesters red.

Chapitres

Vous êtes notre indépendance

Soutien par d’autres modes et montants ici.

Informations