La Chine vient de poignarder Hollywood dans le dos et je me sens bien, déclare John Nolte

Article original datant du 27/08/21

People watch a trailer for the Disney movie "Mulan" at a theater in Beijing on September 9, 2020. - Disney's "Mulan" remake is facing fresh boycott calls after it emerged some of the blockbuster's scenes were filmed in China's Xinjiang, where widespread rights abuses against the region's Muslim population have …

Les poulets de Chine sont finalement en train de rentrer au poulailler pour les collabos, les bigots et les fascistes cupides d’Hollywood.

Après plus d’une décennie à faire de la lèche aux nazis socialistes chinois et à leur État esclavagiste, les Chinois viennent de fermer le robinet à fric :

Il n’y a pas eu une seule sortie importante d’Hollywood en Chine depuis « A Quiet Place Part II » le 28 mai et « Luca » le 20 août. Pendant ce temps, les titres Disney-Marvel ne sont pas sortis en Chine depuis « Avengers : Endgame » en avril 2019. En fait, « Black Widow » reste toujours sans autorisation de sortie en Chine.

Parmi les films qui pourraient être en danger, citons « The Eternals », réalisé par Chloé Zhao, qui a été qualifiée de traîtresse pour ses commentaires passés ; « Shang Chi and the Legend of the Ten Rings », où Disney n’a peut-être pas fait assez pour diffuser des accusations de racisme ; « Space Jam : A New Legacy », parce que le basket-ball américain reste un sujet sensible après les commentaires d’un officiel de la NBA en 2019 sur Hong Kong ; et « Top Gun », qui est considéré comme une promotion de l’armée américaine.

L’impasse politique entre la Chine et les États-Unis a déjà gommé les négociations de l’industrie cinématographique. Il est maintenant possible que, dans un geste de représailles faisant suite aux mesures prises par les États-Unis contre ZTE, TikTok et Huawei, la Chine entrave délibérément l’une des principales industries d’exportation des États-Unis. Plusieurs titres hollywoodiens apparemment non controversés n’ont pas reçu d’autorisation ou de date de sortie, notamment « Jungle Cruise » et « Suicide Squad ». Le spectaculaire film de science-fiction « Dune » a l’avantage d’être soutenu par Legendary Entertainment, propriété de Wanda, mais certains commentateurs en ligne restent froids quant à ses perspectives.

Bwhahahahahahahah !!!!!!!

Que va faire l’Hollywood fasciste maintenant ?

Croyez-moi, Disney comptait sur « Black Widow » pour faire fortune en Chine, et la Chine a dit « pas de soupe pour vous » !

Vous pensez que ce stupide film de « GI Joe, Snake Eyes », ce flop de 100 millions de dollars, n’a pas été produit en pensant à la Chine ? Eh bien, la Chine a quand même dit : « pas de soupe pour vous » !

Marvel vient d’injecter des centaines de millions dans « Les Éternels » et « Shang-Chi et la légende des dix anneaux », deux films sans grandes vedettes, dont aucun ne sera probablement diffusé en Chine. Vous pensez que Marvel s’attendait à ça ?

(De gauche à droite) Sandra Oh, Simu Liu et Michelle Yeoh assistent à la projection du gala britannique de « Shang-Chi et la légende des dix anneaux » au Curzon Cinema Mayfair le 26 août 2021 à Londres, en Angleterre.

Pendant une décennie, Hollywood n’a pas seulement compté sur le box-office chinois pour se renflouer, pour permettre de tirer profit de superproductions gonflées et surproduites à 300 millions de dollars, cette manne du box-office chinois a également permis à Hollywood d’insulter et d’aliéner la moitié de sa clientèle américaine, de chasser les chrétiens et les conservateurs avec des stéréotypes et de la haine pure et simple.

Pour couronner le tout, pendant plus d’une décennie, le Hollywood fasciste s’est plié en quatre pour se censurer afin de plaire aux nazis chinois. Pendant plus d’une décennie, Hollywood a perverti son propre art et sa propre vision, tout cela dans le but d’apaiser les censeurs du gouvernement chinois.

Malgré le bilan épouvantable de la Chine en matière de droits de l’homme, malgré les millions d’esclaves chinois, malgré les millions de personnes assassinées et l’absence totale de libertés intellectuelles et artistiques en Chine, malgré la brutalité et les camps de concentration chinois, Hollywood a non seulement cherché à gagner l’affection de la Chine, mais Hollywood a aussi fait l’éloge de ces esclavagistes et de leur État esclavagiste, transformant ce gouvernement malfaisant en héros dans des films comme 2012. En ce qui concerne la censure et l’apaisement, voici un bon point de départ.

Des manifestants participent à un rassemblement à Hong Kong, le 22 décembre 2019, pour montrer leur soutien à la minorité ouïgoure en Chine.

L’effet de la Chine sur cette forme d’art magnifique et uniquement américaine qu’est le cinéma a été tout aussi évident et dévastateur : une génération de manèges génériques, bla-bla, sans sexe et sans air qui s’épuisent auprès d’un public américain déjà en perte d’intérêt.

Pour apaiser le besoin de spectacle vide de la Chine, Hollywood a tué la star de cinéma, tué la nuance et les personnages compliqués, tué tout ce qui faisait la grandeur d’Hollywood : la célébration de l’individualisme, du fait d’être son homme, de la lutte contre l’establishment et des droits de l’individu.

Et n’oublions pas le sexe. Mon Dieu, T&A me manque.

Sans la Chine, Hollywood n’a plus rien. Les bigots d’Hollywood ont chassé la moitié de leurs clients américains parce qu’ils nous haïssent tous dans l’arrogante croyance que les nazis chinois les renfloueront toujours.

Maintenant que vous avez oublié comment faire des films, qui va aller voir vos films merdiques, vides, sans sexe, ennuyeux, avec des images de synthèse ?

Les SugarNazis d’Hollywood (jeu de mots avec SugarBabies, NdT) viennent de couper l’herbe sous le pied d’Hollywood, et ça me va.

Nolte: China Just Backstabbed Hollywood and I Feel Fine
After more than a decade of sucking up to China's socialist Nazis and their slave state, the Chinese have just turned off the money spigot to Hollywood.

Chapitres

Vous êtes notre indépendance

Soutien par d’autres modes et montants ici.

Informations