La Cour ordonne au FBI de divulguer les détails sur les fonctionnaires qui ont ouvert une opération d’espionnage illicite sur Donald Trump

Article original datant du 10/05/22

En décembre 2020, le Département de la Justice de Bill Barr a refusé de publier les SMS de l’Obamagate entre Lisa Page, Peter Strzok et Andrew McCabe. C’était sous la direction du procureur général de Trump (Attorney general, équivalent de notre ministre de la Justice, NdT), Bill Barr.

En ce moment, le Département de la Justice protège directement Hillary Clinton et tente de mettre fin à toutes les découvertes et poursuites de @JudicialWatch concernant les emails de Clinton, retardant ainsi la publication des emails/textes de Page/Strzok/McCabe de l’Obamagate. Scandaleux. @RealDonaldTrump devrait émettre un ordre de transparence d’urgence.

Bill Barr protégeait Hillary Clinton pour une raison inconnue.

« Le Département de la Justice protège directement Hillary Clinton en essayant de mettre un terme à toutes les actions en justice de Judicial Watch concernant les emails de Clinton, tout en retenant la publication des emails de l’ère Obamagate et des textes de la cabale anti-@realDonaldTrump de Page/Strzok/McCabe », @TomFitton. Lire : http://jwatch.us/XMERVa

La semaine dernière, Judicial Watch a annoncé qu’un tribunal fédéral avait ordonné au FBI de divulguer des détails supplémentaires sur le FBI et d’autres fonctionnaires en « cc » (Copie carbone) sur le mémo utilisé pour justifier le lancement de l’opération d’espionnage « Crossfire Hurricane« .

Via Judicial Watch.

Judicial Watch a annoncé aujourd’hui qu’un tribunal fédéral a ordonné au FBI de divulguer des détails supplémentaires sur le FBI et d’autres fonctionnaires « en copie » du mémo utilisé pour justifier le lancement de l’opération d’espionnage « Crossfire Hurricane » contre le président Trump et sa campagne présidentielle de 2016. Le juge Carl J. Nichols a donné au FBI jusqu’au 16 juin 2022 pour répondre. L’ordonnance intervient dans le cadre d’une action en justice FOIA de septembre 2019 que Judicial Watch a déposée après que le FBI n’a pas répondu à une demande pour le mémo, connu sous le nom de « communication électronique » ou « CE. » (Judicial Watch v. U.S. Department of Justice (No. 1:19-cv-02743)).

En mai 2020, Judicial Watch a obtenu une version expurgée du mémo précédemment secret, rédigé par l’ancien agent du FBI Peter Strzok. Le ministère de la Justice de Biden a fait valoir qu’il n’y a pas d’intérêt public significatif à divulguer les noms des fonctionnaires en « cc » sur le mémo.

Judicial Watch a déposé une motion pour contrer cette affirmation et faire valoir que le public avait un intérêt significatif à savoir qui, au FBI, avait connaissance du mémo et avait vraisemblablement approuvé l’enquête.

Le tribunal a tenu une audience sur le litige en septembre 2021, et le 2 mai 2022, il a émis une ordonnance minute exigeant du FBI qu’il dépose un mémo supplémentaire de 5 pages maximum, appuyé par un affidavit ou une déclaration, expliquant les postes et l’ancienneté détenus par toute personne dont les noms sont expurgés de la section « CC : » du document.

« L’administration Biden continue de dissimuler qui était impliqué dans l’espionnage illicite et sans précédent de l’administration Obama sur Donald J. Trump », a déclaré Tom Fitton, président de Judicial Watch. « Cette décision de justice est un autre pas en avant dans la responsabilisation pour le pire scandale de corruption gouvernementale de l’histoire américaine. »

Judicial Watch: Court Orders FBI to Disclose Details on Officials Who Opened Illicit Spy Operation ...
In December 2020 Bill Barr’s Department of Justice refused to release the Obamagate text messages between Lisa Page, Peter Strzok and Andrew McCabe. This was under Trump Attorney General Bill Barr. Right now, Barr DOJ protecting Hillary Clinton directly and trying to shutdown all @JudicialWatch ...

Chapitres

Vous êtes notre indépendance

Soutien par d’autres modes et montants ici.

Informations