DARPA 2 : La découverte par le Major Murphy des fichiers PREEMPT et DEFUSE n’était pas une coïncidence

Article original datant du 21/01/22

Si vous n’avez pas lu la première partie pour vous familiariser avec la portée générale et les implications du rapport Major Murphy, veuillez consulter la vidéo du rapport du Projet Veritas, les documents référencés et la première partie de cette série :


Lisez lentement et attentivement.

La découverte par le Major Murphy des fichiers PREEMPT et DEFUSE n’est pas une coïncidence.

L’explication du Major Murphy concernant sa découverte des fichiers PREEMPT et d’autres signaux indiquent qu’il existe des acteurs bienveillants qui ont accès non seulement aux informations top secrètes du JWICS1, mais qui ont également accès et autorité pour distribuer des informations sensibles compartimentées (SCI) à travers les systèmes.

Ces détails ne sont mentionnés que brièvement, à quelques endroits seulement, dans ce document. Ce qui est dit est hautement critique, mais ce qui n’a pas été dit et les questions que cela suscite sont encore plus révélateurs.


A la page trois du rapport à l’Inspecteur Général (IG), le Major Murphy informe l’IG du chemin de fichier et de l’emplacement des documents PREEMPT.


 » La réponse d’EcoHealth Alliance au BAA PREEMPT est placée avec d’autres documents de proposition dans le dossier PREEMPT sur le disque partagé JWICS (top secret) du DARPA Biological Technologies Office3, adresse : Network/filer/BTO/CI Folder/PREEMPT, »

(Murphy et al., 2021 p. 3).

La chose la plus importante à retenir dans ce passage est JWICS (dans la conversation – JAY-WICKS). JWICS est le Joint Worldwide Intelligence Communications System (Du réseau Intelink). Le JWICS est un système intranet de la plus haute classe qui est utilisé par le DOD (Département de la Défense), la DIA (Defense Intelligence Agency) et la Communauté du Renseignement (Ensemble des 18 agences gouvernementales qui traitent du renseignement, NdT) pour stocker les SCI (Informations sensibles compartimentées) et d’autres informations top secrètes (Pike, Intelligence).

Le major Murphy avait l’accréditation pour tout voir.

Il dit :

« Les analystes produisent leurs rapports dans le vide, sans le contexte que la proposition fournit. En tant que boursier de la DARPA, j’ai pu voir les deux, et je peux faire la synthèse. »

« Je suis également au courant des informations obtenues par les enquêteurs du bureau du Congrès et par DRASTIC… »

(Murphy et al., 2021 p. 3)

Le Major Murphy est autorisé à tout voir.

Ensuite, le Major Murphy nous dit que le dossier dans lequel il a trouvé le BAA PREEMPT,

« …était vide depuis un an », et « Les dossiers, complètement dépourvus de données de classification ou de distribution, ont été placés dans ce dossier en juillet 2021… »

(Murphy et al., 2021 p. 3).

Relisez cela.

Maintenant, imaginez ceci : vous démarrez votre ordinateur hautement sécurisé connecté à SIPR/NIPRNET2/JWICS. Insérez votre CAC. Entrez votre code associé. Le système vérifie vos informations d’identification et vous êtes autorisé à entrer. Vous ouvrez le disque partagé JWICS puis le dossier « Network ». Ensuite, vous ouvrez le dossier « BTO » puis le dossier « CI ». Lorsque vous ouvrez le dossier « CI », vous voyez un autre dossier intitulé PREEMPT.

Vous l’ouvrez. Il est vide. Vous revenez sans cesse pour vérifier. Rien.

Un jour de juillet 2021, vous l’ouvrez et vous trouvez le BAA PREEMPT avec toutes ses pièces justificatives :


(Murphy et al., 2021 p. 2)

Tous les documents sont complètement dépourvus de données de classification ou de distribution. Ils ont tous été jetés dans un dossier précédemment vide qui a été nommé de manière appropriée pour contenir les documents. Aucune idée de leur provenance, de la personne qui les a transférés ou de l’heure à laquelle le transfert a été effectué. Ce n’est pas mentionné.

Les propriétés n’affichent pas les informations normales. Non seulement il s’agit d’une anomalie majeure, mais les documents se sont avérés être exactement ce dont le major Murphy avait besoin pour tout relier et confirmer son hypothèse de fuite de laboratoire/gain de fonction concernant le SRAS-COV-2.

En outre, le commandant Murphy met l’accent sur les procédures de sécurité et d’organisation standard de la DARPA, en déclarant que

« Aucun dossier à la DARPA n’est dépourvu de classification ou de distribution, y compris les documents exclusifs. En outre, PREEMPT est un programme non classifié » (Murphy et al., 2021 p. 3).

PREEMPT était un programme non classifié, mais il n’a jamais été classé de manière appropriée ou classifié correctement après que la DARPA ait « refusé » la proposition du projet DEFUSE. Il n’a jamais été examiné en vue de sa classification. Ce processus nécessite que d’autres personnes voient les données pour le juger et le classer de manière appropriée pour le stockage et l’accès.

« …le programme détaillé dans la réponse au BAA a été mené jusqu’à son arrêt en avril 2020, » (Murphy et al., 2021 p. 3).

Vous pouvez vous demander : « Je pensais que le projet avait été refusé ? Il y avait une lettre de rejet du projet DEFUSE incluse dans les références !

Question : Où déplaceriez-vous les fichiers pour éviter les processus de surveillance officiels concernant la classification ? Quelque part hors site ? (Qu’est-ce qu’un SCIF… 2017)

Couverture. (Suite dans la partie III)

Explication partielle :



Il y a eu un effort à demi couronné de succès de:

« …suppression exécutée par le gouvernement et la Trusted News Initiative… »

(Murphy et al., 2022 p. 6).

Ils ont fourni la couverture avec des campagnes de désinformation et de désinformation. … »

Ce n’était pas un hasard. Il n’y avait pas de protocole de déclassification automatique pour que les dossiers soient distribués à un moment prédéterminé. Les documents ne contenaient pas ces instructions de classification.

Ces fichiers ont été délibérément déplacés dans un dossier prédéterminé intitulé « PREEMPT » dans le système JWICS à partir d’un emplacement hors site où les fichiers étaient enterrés. Les auteurs supposent que ces fichiers ont été trouvés et transférés par une personne ayant accès aux SCI, JWICS, aux SCIF de la DS et à d’autres systèmes, avec la capacité d’ignorer les obstacles liés à l’affiliation à une agence ou aux blocages administratifs ou d’accréditation. L’individu ou les individus avaient tout.


Quand les révisions de la JWICS ont-elles commencé à s’accélérer ? Sont-elles toujours en cours ? Quels progrès ont été réalisés ? Quelle est l’orientation future ? (Le système de communication des renseignements obtient une mise à jour technique)

Cette révision du JWICS, qui arrive à point nommé avant la pandémie, empêcherait-elle le déversement de documents compromettants non examinés provenant de SCIF contrôlés auparavant par de mauvais acteurs ?

Quelle agence administre le JWICS ?

Qui dirige cette agence ?

Quand les révisions de la JWICS ont-elles commencé à s’accélérer ? Sont-elles toujours en cours ? Quels progrès ont été réalisés ? Quelle est l’orientation future ? (Le système de communication des renseignements obtient une mise à jour technique)

Cette révision du JWICS, qui arrive à point nommé avant la pandémie, empêcherait-elle le déversement de documents compromettants non examinés provenant de SCIF contrôlés auparavant par de mauvais acteurs ?

Quelle agence administre le JWICS ?

Qui dirige cette agence ?


Quand les révisions de la JWICS ont-elles commencé à s’accélérer ? Sont-elles toujours en cours ? Quels progrès ont été réalisés ? Quelle est l’orientation future ? (Le système de communication des renseignements obtient une mise à jour technique)

Cette révision du JWICS, qui arrive à point nommé avant la pandémie, empêcherait-elle le déversement de documents compromettants non examinés provenant de SCIF contrôlés auparavant par de mauvais acteurs ?

Quelle agence administre le JWICS ?

Qui dirige cette agence ?

Quand les révisions de la JWICS ont-elles commencé à s’accélérer ? Sont-elles toujours en cours ? Quels progrès ont été réalisés ? Quelle est l’orientation future ? (Le système de communication des renseignements obtient une mise à jour technique)

Cette révision du JWICS, qui arrive à point nommé avant la pandémie, empêcherait-elle le déversement de documents compromettants non examinés provenant de SCIF contrôlés auparavant par de mauvais acteurs ?

Quelle agence administre le JWICS ?

Qui dirige cette agence ?


Traces – Aucune. Timing – Parfait. La dissimulation – 5 coups d’avance sur eux. Ils avaient déjà tout préparé et prêt. Ils savaient qu’il y avait des hommes et des femmes honorables à l’intérieur et à l’extérieur de l’armée américaine, dans les vrais médias et en politique, qui arrivaient aux vraies conclusions, qui étaient bloqués, mais qui restaient prêts à protéger et défendre les États-Unis d’Amérique (et par conséquent, le monde) contre tous les ennemis étrangers et nationaux.

Le Major Murphy possède les plus hauts standards de conduite du Corps des Marines des Etats-Unis. Il a suivi les directives correctes et légales de l’UCMJ et a respecté le serment qu’il a prêté. Sa chaîne de commandement, au sein d’une organisation militaire avancée et hautement estimée, a complètement ignoré ses préoccupations justifiées et vérifiables.

Mais le Major Murphy était prêt. Le major Murphy est l’un des hommes honorables qui existent dans le monde. Un patriote. Ne vous y trompez pas, Ils sont partout.



« Auparavant, la nation ne se connaissait pas elle-même et ne connaissait pas l’adversaire dans le conflit de la pandémie. Maintenant, elle connaît les deux.  »

(Murphy et al., 2022 p. 5)

Vous connaissez-vous et connaissez-vous l’adversaire maintenant ?

Conclusion

« Je n’offre aucun commentaire sur l’enquête ou les délibérations internes du Corps des Marines.

J’offre un bref commentaire à ceux qui désirent des réponses et à ceux qui les retiennent :

A ceux qui cherchent des réponses, j’offre des encouragements. Il y a de bonnes personnes qui s’efforcent de découvrir la vérité, qui travaillent ensemble au sein et en dehors du gouvernement, et qui réussissent.

A ceux qui refusent de répondre, je prie pour vous. Trouvez le courage moral de vous manifester. Ne laissez pas un mensonge être notre héritage à la postérité.

Les gens pardonneront. L’engagement envers la vérité est au cœur de cette nation.

Semper Fi » (Devise militaire américaine, NdT)

Major Joseph Murphy, USMC


« Nous les avons tous attrapés. »

10/04/20


WWG1WGA.

NCSWIC.

N.


L'équipe Drastic A. Recherche D.R.A.S.T.I.C. (2021, 13 novembre). Récupéré sur : 
https://drasticresearch.org/the-team/

Intelligence Communications System gets Tech Refresh. Département de la Défense des États-Unis. (n.d.). Consulté en 2022, à l'adresse :
https://www.defense.gov/News/News-Stories/Article/Article/1954347/intelligence-communications-system-gets-tech-refresh/

Murphy, J. P. (2022, 10 janvier). US Marine Corps Major Joseph Murphy's Analysis Report to Inspector General of DOD and internal Marine Corps email. ctfassets. Récupéré sur :https://assets.ctfassets.net/syq3snmxclc9/2mVob3c1aDd8CNvVnyei6n/95af7dbfd2958d4c2b8494048b4889b5/JAG_Docs_pt1_Og_WATERMARK_OVER_Redacted.pdf

Pike, J. (n.d.). Intelligence. JWICS. Consulté en 2022, à l'adresse :
https://www.globalsecurity.org/intell/library/reports/2001/compendium/jwics.htm

Veritas, P. (2022, 10 janvier). Les documents militaires sur le gain de fonction contredisent le témoignage sous serment de Fauci. Projet Veritas. Récupéré à partir de :
https://www.projectveritas.com/news/military-documents-about-gain-of-function-contradict-fauci-testimony-under/

Qu'est-ce qu'un SCIF ? - Définition du SCIF (skiff) - Technologies globales SCIF. Construction de SCIF - Constructeurs de SCIF | SCIF Global Technologies. (2017, 22 avril). Récupéré le 2022, de :
https://scifglobal.com/scif-definition-what-is-a-scif/

1 Le Joint Worldwide Intelligence Communication System est le système intranet sécurisé du département américain de la Défense qui héberge des informations compartimentées top secrètes et sensibles. 

2 NIPRNet est un réseau informatique servant pour les échanges d’informations non classifiées mais sensibles entre ses usagers autorisés tout en leur donnant accès à Internet. Il comprend un ensemble de routeurs IP détenus par le Département de la Défense des États-Unis.

3 Le Biological Technologies Office (BTO) est l’un des sept bureaux techniques de la DARPA, une agence du ministère américain de la défense chargée du développement de technologies avancées pour la sécurité nationale.

Chapitres

Vous êtes notre indépendance

Soutien par d’autres modes et montants ici.

Informations