La fuite d’un enregistrement audio du ministre des affaires étrangères iranien révèle un détail explosif sur John Kerry

L’audit des élections du comté de Maricopa devrait être achevé d’ici la date limite
30 avril 2021
Live du 30 avril 2021
30 avril 2021

Article original datant du 30/04/21

John Kerry (à gauche) et Mohammad Javad Zarif (à droite)

Jeudi soir, un nouveau rapport a révélé que le ministre des Affaires étrangères iranien, Mohammad Javad Zarif, n’avait apparemment aucune idée qu’Israël était à l’origine de centaines d’attaques contre des actifs iraniens en Syrie lorsque l’ancien secrétaire d’État John Kerry lui aurait révélé cette information.

Le New York Times, qui a publié en début de semaine un rapport sur la fuite de l’audio, a enterré au bas de son rapport :

L’ancien secrétaire d’État John Kerry l’a informé qu’Israël avait attaqué les intérêts iraniens en Syrie au moins 200 fois, à son grand étonnement, a déclaré M. Zarif.

Adam Kredo, journaliste au Washington Free Beacon, a obtenu le fichier audio de l’appel ayant fait l’objet d’une fuite et l’a fait traduire de manière indépendante. La traduction a révélé que, selon Zarif, il n’avait aucune idée qu’Israël était derrière les frappes.

« Kerry m’a dit qu’Israël avait lancé 200 frappes aériennes contre vous [l’Iran] », a déclaré Zarif.

Vous ne saviez pas ? » a demandé son interlocuteur.

« Non, non », a-t-il répondu.

Cette révélation apparente pourrait causer de sérieux problèmes à Kerry, qui est le tsar du climat du président démocrate Joe Biden, car il a nié plus tôt cette semaine avoir jamais divulgué l’information à Zarif.

« Je peux vous dire que cette histoire et ces allégations sont catégoriquement fausses », a affirmé Kerry. « Cela ne s’est jamais produit – ni lorsque j’étais secrétaire d’État, ni depuis ».

New Explosive Detail About John Kerry Discovered In Leaked Audio Tape Of Iran’s Foreign Minister, ...
A new report on Thursday night revealed that Iranian Foreign Minister Mohammad Javad Zarif seemingly had no idea that Israel was behind hundreds of