La pandémie de COVID-19 a probablement commencé par une fuite d’un laboratoire selon le Conseiller de l’OMS

Le premier projet de loi des démocrates de 2021 vise à pérenniser les manœuvres électorales frauduleuses et à voler les élections à perpétuité
25 janvier 2021
Giuliani répond à un procès fédéral de 1,3 milliard de dollars
25 janvier 2021

L’histoire de l’origine du marché de viande d’animaux sauvages est un mensonge

Le laboratoire P4 à Wuhan en Chine

Un an après le début de la pandémie, Jamie Metzl, conseiller de l’Organisation mondiale de la santé, souhaite que la Chine fasse toute la lumière sur les origines du virus COVID-19.

Né à Kansas City, Metzl, qui a été directeur adjoint de la commission des relations étrangères sous le sénateur Joe Biden (2001-2003) et avant cela au Conseil national de sécurité (1997-1999) et au département d’État (1999-2001) sous le président Bill Clinton, estime qu’il s’agit très probablement d’une fuite accidentelle dans un laboratoire de Wuhan.

Jamie Metzl

Qu’en est-il de la théorie originale selon laquelle tout cela a commencé dans un marché de viande d’animaux sauvages à Wuhan ?

C’était un mensonge. Et le gouvernement chinois a su très tôt que c’était un mensonge. Et donc, face à des preuves accablantes en mai de l’année dernière, le gouvernement chinois a changé de position.

L’idée de créer des virus effrayants dans un laboratoire vous semble-t-elle un peu science-fiction ?

Cela peut sembler de la science-fiction pour les gens, mais ce qui se passe est de la science. Il existe un domaine d’étude appelé « recherche de gain de fonction », qui est très controversé et dans lequel certains scientifiques amplifient la virilité des virus. Nous savons que l’Institut de virologie de Wuhan a participé à la recherche sur les coronavirus des chauves-souris.

Est-ce parce que cela a commencé spécifiquement en Chine que nous ne savons toujours pas comment le COVID-19 a commencé ?

S’il y avait eu une épidémie au Congo ou dans un autre pays d’Afrique et que ce pays, dans les premiers jours de la pandémie, avait empêché les enquêteurs de l’Organisation mondiale de la santé de se rendre sur les lieux de l’épidémie, pendant près d’un mois, le monde serait devenu fou.

Un changement de l’administration américaine permettra-t-il de découvrir une réponse ?

M. Biden sera plus dur avec la Chine que le président Trump, car le président Biden est très intelligent et stratégique et il comprend que la puissance et la force des États-Unis ne reposent pas sur des fanfaronnades, mais sur des principes, des partenariats, des alliances et la responsabilité. Et l’administration Trump a malheureusement laissé passer la Chine en politisant trop la question de l’origine du virus en s’aliénant les partenaires et alliés des États-Unis.