L’Association Médicale Américaine a silencieusement changé sa position sur l’hydroxychloroquine

Petite update COVID. La situation aux US
17 décembre 2020
L’armée est la seule voie possible
17 décembre 2020

Voici la traduction de la déclaration de l’AMA (Association Médicale Américaine) :

 « Attendu que la pandémie de COVID-19 est un problème médical grave, que des personnes meurent et que les médecins doivent pouvoir agir en prescripteurs sagaces ; qu’il soit par conséquent RÉSOLU, que notre association médicale américaine annule sa déclaration demandant aux médecins de cesser de prescrire de l’hydroxychloroquine et de la chloroquine jusqu’à ce que des preuves suffisantes soient disponibles pour illustrer de manière concluante que les dommages associés à l’utilisation l’emportent sur les avantages au début de la maladie.  Le fait d’insinuer qu’un tel traitement est inapproprié est en contradiction avec la politique H-120 de l’AMA. 988, « Accès des patients aux traitements prescrits par leurs médecins », qui traite des prescriptions hors étiquette selon le jugement du médecin prescripteur (directive d’action) ; et qu’il soit en outre RÉSOLU, que notre AMA annule sa déclaration commune avec l’American Pharmacists Association et l’American Society of Health System Pharmacists, et la mette à jour avec une déclaration commune informant les patients que des études supplémentaires sont en cours pour clarifier tout bénéfice potentiel de l’hydroxychloroquine et des thérapies combinées pour le traitement de COVID-19 (directive d’action) ;  et qu’il soit en outre RÉSOLU, Que notre AMA rassure les patients dont les médecins prescrivent de l’hydroxychloroquine et des combinaisons thérapeutiques pour leur diagnostic de COVID-19 au stade précoce en publiant une déclaration actualisée clarifiant notre soutien à la capacité d’un médecin de prescrire un médicament approuvé par la FDA pour une utilisation hors étiquette, si cela est dans son meilleur jugement clinique, avec une référence spécifique à l’utilisation de l’hydroxychloroquine et des combinaisons thérapeutiques pour le traitement du stade précoce de COVID-19 (Directive pour agir) ; et qu’il soit en outre RÉSOLU, que notre AMA prenne les mesures nécessaires pour exiger des pharmacies locales qu’elles exécutent les ordonnances valides délivrées par les médecins et conformes aux principes de l’AMA énoncés dans la politique H-120 de l’AMA. 988, « Accès des patients aux traitements prescrits par leurs médecins, notamment en travaillant avec l’Association américaine des pharmaciens et la Société américaine des pharmaciens du système de santé. (Directive pour agir) »