Le directeur du CDC admet enfin que les cas de COVID sont largement surestimés

Article original datant du 17/05/21

En août 2020, Joe Hoft, du Gateway Pundit, a publié un article sur le COVID-19 qui a provoqué une onde de choc sur Internet. Le site Web du CDC (Centers for Disease ControlCentres pour le contrôle des maladies) a admis que seulement 6 % des décès enregistrés pour le COVID étaient entièrement dus au coronavirus.

RAPPORT CHOC : Cette semaine, le CDC a discrètement mis à jour les chiffres du COVID-19 – Seuls 9 210 Américains sont morts du seul COVID-19 – Les autres étaient atteints d’autres maladies graves.

L’essentiel du rapport est que le COVID-19 est loin d’être aussi mortel que prévu par l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé), puis par les docteurs Tony Fauci et Debra Birx. D’après les chiffres du CDC en août, seuls 6 % de tous les décès attribués au COVID-19 étaient des cas où le seul facteur de décès de la personne était dû au COVI9-19.

Extrait du site Internet du CDC.

[…] Pour 6% des décès. La COVID-19 était la seule cause mentionnée […]

Pour tous les autres décès signalés par le CDC liés au COVID-19, les personnes décédées avaient 2 ou 3 autres maladies graves ou comorbidités.

Cette information provient de données réelles du CDC et a été diffusée par Mel Q sur Twitter.

L’utilisateur de Twitter Mel Q a partagé un calcul qui a montré que 6 % de tous les décès dus au COVID-19, tels que rapportés par le CDC, se sont avérés être 9 201 décès à l’époque.

Selon les chiffres du mois d’août, seules 9 201 personnes sont décédées aux États-Unis, le COVID-19 étant la seule cause de décès.

@littlemel

Cette semaine, le CDC a discrètement mis à jour les chiffres relatifs au COVID pour admettre que seuls 6 % des 153 504 décès enregistrés étaient en fait dus au COVID.

Cela fait 9 210 décès.

Les 94 % restants souffraient de 2 ou 3 autres maladies graves et l’écrasante majorité était d’un âge très avancé.

Nous avons utilisé le tweet de Mel Q dans notre reportage et le président des États-Unis l’a également retweeté.

Mais Twitter a retiré le tweet en le qualifiant de fake news. Ils ont notifié à Mel Q que le tweet qui utilisait les données réelles du CDC « violait leur politique sur les informations trompeuses concernant le COVID-19. » Son compte a été suspendu pendant 12 heures.

Ensuite, les valets d’extrême gauche de CNN ont écrit un article sur ce calcul, le retweet du président et notre article intitulé – Twitter supprime la fausse affirmation d’un partisan de QAnon sur les statistiques de décès dus au coronavirus que Trump avait retweeté. Ils ont refusé d’examiner les données scientifiques.

Dimanche, la directrice du CDC, Rochelle Walensky, a finalement admis que  » beaucoup, beaucoup d’hôpitaux  » comptaient les décès dus au COVID pour inclure des cas qui n’étaient pas des décès dus au COVID.

The Gateway Pundit avait raison.
Trump avait raison.
Les géants de la technologie et CNN ont eu tort de pousser à nouveau les fake news.

Mais c’est nous qui avons été punis.
Nous voyons cela souvent.

L’Epoch Times a rapporté :

Parmi les personnes décédées après avoir été complètement vaccinées, 42 étaient asymptomatiques ou non liées au COVID-19, selon les CDC. De plus, 342 des hospitalisations étaient asymptomatiques ou non liées au COVID-19.

« De très nombreux hôpitaux procèdent à un dépistage du COVID à leur arrivée, de sorte que les 223 cas de COVID ne sont pas tous morts du COVID. Ils peuvent avoir eu une maladie bénigne, mais être morts, par exemple, d’une crise cardiaque« , a déclaré Rochelle Walensky, directrice du CDC, dans l’émission « State of the Union » de CNN dimanche.

Dans le cadre du programme de comptage habituel, les personnes qui n’ont pas été vaccinées mais qui meurent d’une crise cardiaque ou d’autres causes sont généralement répertoriées comme des décès de type COVID-19.

Voici la vidéo du directeur du CDC Walensky sur CNN :

Chapitres