Le discours de Poutine : L’approche du précipice

Poutine s’est adressé à la Russie ce matin, dans un discours préenregistré, concernant l’opération militaire spéciale en cours en Ukraine. Les gros titres des MSM (Média mainstream) se concentrent sur la « mobilisation partielle » des spécialistes militaires de réserve russes, et sur les menaces de Poutine d’utiliser « tous les systèmes d’armes disponibles », ce qui inclurait les armes nucléaires de destruction massive. Mais il y a TANT D’AUTRES choses qui nous sont données dans ce discours. Des points ÉNORMES que les experts du courant dominant négligent. Entrons dans le vif du sujet.

Pour commencer, si vous n’avez pas lu la transcription traduite, vous devez d’abord le faire. Voir ici TRANSCRIPTION COMPLÈTE1

Maintenant que vous avez lu le discours de Poutine, analysons les passages clés et les révélations.

« Le sujet de ce discours est la situation dans le Donbass et le déroulement de l’opération militaire spéciale visant à le libérer du régime néonazi qui a pris le pouvoir en Ukraine en 2014 à la suite d’un coup d’État armé. »

Le président chinois Xi exhorte Russie et les autres pays à travailler à empêcher les « révolutions de couleur ».

Poutine ne tourne pas autour du pot. Il sort le feu contre le « régime néo-nazi » et le coup d’État violent commencé en 2014. Un coup d’État qui a été facilité par Obama et le vice-président Biden de l’époque. C’est pourquoi Biden continue d’envoyer des centaines de milliards de dollars en Ukraine. Ils protègent leur mandataire de l’État profond.

C’est pourquoi vous voyez la Chine et la Russie dans les journaux faire des déclarations communes sur la prévention des « révolutions de couleur occidentales « 2. La Russie se défend contre l’Ukraine, mandataire des États-Unis, et maintenant la Chine cherche à supprimer l’influence américaine à Taiwan. L’Est tient tête à l’Ouest.

Cependant, vous remarquerez que tout au long du discours, Poutine articule soigneusement que ces actions n’ont pas été menées par une ou plusieurs nations ou par le peuple, mais par « la politique agressive de certaines élites occidentales« .

Poutine et la Russie ont fait un effort conscient depuis le début, pour diriger leurs allégations et leur mécontentement vers les « élites occidentales », et non vers les États-Unis dans leur ensemble. La Russie a allégué à plusieurs reprises que le « Parti démocrate américain », avec l’aide de George Soros et d’entités non gouvernementales, a blanchi des fonds du Département de la Défense des États-Unis en Ukraine pour construire un proxy non officiel du Deep State, en dehors de la portée de la surveillance du Congrès américain.3

Coordination américaine des laboratoires biologiques et des instituts de recherche en Ukraine

Poutine poursuit en disant : « Le but de cette partie de l’Occident est d’affaiblir, de diviser et finalement de détruire notre pays. »

Vous remarquerez qu’il y a une distinction entre les objectifs du Peuple, et les objectifs des « élites occidentales », spécifiquement le Comité National Démocrate. Vous remarquerez également que Poutine n’a jamais dit une chose négative sur Trump pendant toute cette situation.

Poutine a clairement pris parti pour Trump, et s’oppose à « cette partie de l’Occident », c’est-à-dire l’État profond.

Poutine poursuit en abordant les réalités horribles causées par les élites occidentales, utilisant leur influence pour semer intentionnellement la discorde et le chaos dans la région depuis 2014. Transformer le peuple ukrainien en « chair à canon », et utiliser la force militaire sur les civils, et organiser un « génocide ».

« Ils ont transformé le peuple ukrainien en chair à canon et l’ont poussé dans une guerre avec la Russie, qu’ils ont déclenchée en 2014. Ils ont utilisé l’armée contre les civils et ont organisé un génocide, un blocus et la terreur contre ceux qui refusaient de reconnaître le gouvernement créé en Ukraine à la suite d’un coup d’État. »

Tous les conflits, la mort, les maladies, la pauvreté, le trafic de drogue, la traite des êtres humains, la guerre civile, etc. en Ukraine, ont été le résultat de l’implication inutile des États-Unis en Ukraine. Poutine a 100% raison ici. Et cette réalité troublante est ignorée par les médias occidentaux.

Poutine précise que la raison de l’Opération militaire spéciale était une « mesure préventive », car l’Occident/l’OTAN cherchait à introduire des armes nucléaires en Ukraine, en plus des armes et des activités déjà en cours en Ukraine (réseau de laboratoires biologiques).

Poutine poursuit en évoquant le rythme méthodique de l’opération militaire. Il précise qu’ils opèrent avec l’intention de préserver les vies humaines et de libérer l’ancien Donbas russe du cruel régime néonazi. Cela met à mal les récits des médias occidentaux, selon lesquels Poutine et la Russie tuaient aveuglément des civils. Maintenant, les médias prétendent que la lenteur de la Russie signifie que l’Ukraine est en train de gagner. C’est de la folie. La Russie reconnaît les civils sur le champ de bataille, et agit selon les règles de combat appropriées. Les MSM et Big Tech veulent absolument s’assurer que vous ne le sachiez pas.

Poutine poursuit en précisant qu’ils ne combattent pas seulement l’Ukraine, mais « toute la machine militaire de l’Occident collectif ».

L’OTAN et les États-Unis arrosent l’Ukraine d’armes et fournissent une formation aux soldats ukrainiens, utilisant le sang du peuple ukrainien comme leurs pions de guerre. Ce n’est pas une guerre entre la Russie et l’Ukraine, c’est une guerre par procuration/économique entre l’Est et l’Ouest. C’est la troisième guerre mondiale.

Et la troisième guerre mondiale ne serait pas complète sans armes nucléaires, n’est-ce pas ? Poutine a également couvert cette base. Après avoir appelé l’Occident à bombarder la centrale nucléaire de Zaporozhzhia et à chercher à provoquer une catastrophe nucléaire, Poutine déclare qu’il est prêt à affronter la menace de l’Occident par tous les moyens nécessaires.

« Je voudrais rappeler à ceux qui font de telles déclarations concernant la Russie que notre pays dispose également de différents types d’armes, et que certaines d’entre elles sont plus modernes que les armes dont disposent les pays de l’OTAN. En cas de menace contre l’intégrité territoriale de notre pays et pour défendre la Russie et notre peuple, nous utiliserons certainement tous les systèmes d’armes dont nous disposons. Il ne s’agit pas d’un bluff.

Les citoyens de Russie peuvent être assurés que l’intégrité territoriale de notre Patrie, notre indépendance et notre liberté seront défendues – je le répète – par tous les systèmes dont nous disposons. Ceux qui utilisent le chantage nucléaire contre nous doivent savoir que la rose des vents peut tourner. »

Vous avez bien entendu Poutine. Il affirme que la Russie dispose d’un armement nucléaire avancé que nous ne connaissons pas, et qu’il est prêt à utiliser « tous les systèmes d’armes » dont il dispose.

Donc, que vous souteniez la Russie, l’Ukraine, ou que votre tête soit fermement plantée dans le sable, cette situation devrait retenir l’attention de chaque personne sur la planète.

Maintenant, après avoir analysé le contenu du discours, regardez-le depuis 12 000 mètres.

Nous sommes à 6 semaines des élections de mi-mandat, toutes les déclarations de Trump se sont avérées vraies, Biden et l’État profond ont mené le pays à sa perte, les gens normaux se réveillent en masse, les crimes de l’État profond sont exposés et poursuivis en justice au moment même où nous parlons, et maintenant il semble que le monde soit au bord de l’explosion nucléaire. S’il devait y avoir un « précipice », c’est sûrement celui-là.

« Nous sommes au bord de la destruction, mais c’est seulement au bord du précipice que les gens trouvent la volonté de changer. Ce n’est qu’au bord du précipice que nous évoluons. »

-Le Jour où la Terre s’arrêta

Gardez à l’esprit que Poutine n’a aucun différend avec Trump. Cela signifie que la seule façon de résoudre toute cette situation est que Trump récupère la Maison Blanche, mette fin à tout cela et tienne les criminels de l’État profond pour responsables. Le décor est planté pour que Trump intervienne et sauve le monde d’une destruction nucléaire assurée.

Le président russe Poutine menace maintenant d’utiliser des armes nucléaires, en déclarant : « Ce n’est pas du bluff ». Le conflit ukrainien n’aurait jamais avoir lieu, et n’aurait pas eu lieu si j’étais président. Mais comme je l’ai dit très clairement depuis un certain temps, cela pourrait maintenant se terminer par la troisième guerre mondiale.

Cela me semble assez « biblique ».

-Candestine.

Chapitres

Informations