Les services de santé américains limiteraient l’accès aux anticorps monoclonaux, un traitement efficace contre le Covid

Selon Moderna, les personnes qui ont reçu son vaccin COVID à un stade précoce ont DEUX fois plus de chances de contracter une infection grave
16 septembre 2021
Le procureur spécial nommé par le département de la justice de Trump accuse l’avocat démocrate Sussmann de fausse déclaration au FBI
17 septembre 2021

Article original datant du 13/09/21« 

« Le traitement précoce sauve des vies »

Un législateur républicain exige de savoir pourquoi l’administration Biden semble limiter la capacité des médecins à commander des médicaments de traitement précoce pour les patients atteints du COVID-19.

Le représentant Chip Roy (Républicain-Texas) a envoyé lundi une lettre au secrétaire du département de la santé et des services sociaux, Xavier Becerra, pour s’enquérir d’un changement récent de la politique du HHS (Département de la Santé et des Services sociaux des États-UnisWiki) qui limite les commandes et les expéditions de traitements par anticorps monoclonaux aux sites d’administration approuvés par le HHS.

« Comme vous le savez, les traitements par anticorps tels que le Bamlanivimab, le Bamlanivimab/Etesevimab et le Casirivimab/Imdevimab ont été approuvés dans le cadre d’autorisations d’utilisation d’urgence (EUA) et se sont avérés efficaces pour traiter les patients atteints du COVID-19″, a écrit Roy à Becerra.

« Des prestataires de tout le pays, y compris des prestataires du Texas, ont utilisé ces traitements, contribuant ainsi à un traitement efficace des patients atteints du COVID-19. Malheureusement, de nombreux médecins et professionnels de la santé qui s’occupent de patients atteints du COVID-19 se verraient refuser ou limiter les commandes de ces traitements par le HHS », a-t-il écrit.

La thérapie par anticorps monoclonal (mAb) est un traitement pour le COVID-19 dont les études ont montré qu’il était efficace pour réduire le risque d’hospitalisation et de décès pour les patients atteints d’une maladie légère à modérée qui reçoivent un traitement précoce. La Food and Drug Administration (FDA) a accordé une autorisation d’utilisation d’urgence des thérapies par anticorps monoclonaux pour traiter le COVID-19 léger à modéré chez les adultes et les enfants de plus de 30 ans, et le traitement a été promu dans tout le spectre idéologique par des personnalités comme le Dr Anthony Fauci et le gouverneur de la Floride Ron DeSantis.

Le 3 septembre, le HHS a annoncé qu’en raison d’une « augmentation substantielle » de la demande et de l’utilisation des traitements par anticorps monoclonaux, le gouvernement fédéral allait procéder à des changements pour « promouvoir une utilisation optimale et équitable de l’offre disponible d’anticorps monoclonaux ».

Le HHS a pris des mesures pour limiter temporairement les commandes et les expéditions immédiates de traitements par anticorps monoclonaux « uniquement aux sites d’administration disposant de comptes HHSProtect (Site fournissant des informations sur l’état actuel du système de santé américain) et de rapports d’utilisation à jour ». L’agence a également annoncé qu’elle examinerait « toutes les commandes » passées par les médecins pour vérifier qu’elles sont « conformes à l’utilisation ».

Roy a écrit que ces changements « semblent avoir un effet immédiat sur la capacité à soigner et traiter rapidement les patients atteints du COVID-19. »

La lettre de M. Roy demande au ministère de préciser s’il existe une pénurie actuelle ou prévue de traitements par anticorps monoclonaux aux États-Unis. Notant que le HHS a déclaré que le changement était « temporaire », M. Roy demande également : « Quand le HHS prévoit-il de revenir aux procédures normales de commande de ces traitements par anticorps ? »

Dans une déclaration à TheBlaze, Roy a critiqué l’administration Biden pour avoir « entravé la capacité des fournisseurs à servir au mieux leurs patients ».

« La dernière chose que le HHS devrait faire est d’entraver la capacité des prestataires à servir au mieux leurs patients, en particulier pendant la pandémie de COVID-19 », a déclaré Roy. « Cette récente ordonnance du HHS empêchera encore plus les médecins de pouvoir traiter leurs patients et empêchera ces derniers de recevoir les soins dont ils ont besoin quand ils en ont besoin. Le gouvernement fédéral ne devrait pas avoir pour mission de dicter les soins de santé ; le peuple américain mérite des réponses sur la raison et l’autorité sous laquelle le HHS a pris cette décision. »

Lisez la lettre « Lettre de Roy à Becerra – Traitement par anticorps – le 13-09-21«  :

Scoop: HHS is reviewing all doctors' orders for monoclonal antibodies. Rep. Chip Roy wants to ...
A Republican lawmaker is demanding to know why the Biden administration appears to be limiting the ability of doctors to order early treatment medications for COVID-19 patients. Rep. Chip Roy (R-Texas) on Monday sent a letter to Department of Health and Human Services Secretary Xavier Becerra in...