Le Mexique dévoile les mandats d’arrêt dans le cadre du scandale des trafiques d’armes de l’opération d’infiltration « Fast and Furious »

Article original datant du 10/01/22

Le gouvernement mexicain a annoncé que les autorités fédérales avaient émis sept mandats d’arrêt liés au scandale du trafic d’armes de l’opération d’infiltration « Fast and Furious » (WIKI). Trois personnes, dont le célèbre baron de la drogue « El Chapo » Guzman, sont nommées, mais quatre autres restent non identifiées par le public.

Le bureau du procureur général du Mexique (FGR) a fait cette annonce au cours du week-end, identifiant Joaquin « El Chapo » Guzman Loera comme le chef du cartel bénéficiant directement de l’opération « Fast and Furious« .

Géré par le Bureau américain des alcools, du tabac, des armes à feu et des explosifs, Fast and Furious était une opération ratée qui permettait à des milliers d’armes d’être achetées par des fournisseurs du cartel national afin qu’elles puissent être tracées jusqu’aux acheteurs finaux au Mexique. L’opération a tourné au scandale pour l’administration Obama après qu’il a été révélé que l’ATF avait permis aux cartels d’acheter plus de 2 000 armes pour les transporter au Mexique.

Un autre accusé bien connu dans cette affaire est Genaro Garcia Luna, ancien secrétaire à la sécurité publique du Mexique, qui se trouve actuellement dans une prison américaine dans l’attente de son procès pour complot de trafic de drogue. Le troisième est Luis Cardenas Palomino, un ancien haut responsable de la sécurité et du renseignement au Mexique qui est en prison depuis juillet 2021 pour des charges sans rapport avec l’affaire.

La déclaration n’a pas identifié les quatre autres personnes nommées dans le mandat, ni précisé si elles étaient déjà en détention.

Le FGR a affirmé que certaines des armes ont été utilisées dans des crimes depuis 2009. Le FGR a déclaré que les États-Unis enquêtaient sur cette affaire et « définissaient les responsabilités » des responsables américains impliqués dans le scandale.

L’accent mis par Mexico sur l’affaire Fast and Furious intervient alors que le pays a engagé une action en justice contre les plus grands fabricants d’armes des États-Unis afin de leur transférer la responsabilité de la violence des cartels qui fait rage dans le pays.

Ildefonso Ortiz est un journaliste primé de Breitbart Texas. Il a cofondé le projet Cartel Chronicles de Breitbart Texas avec Brandon Darby et des cadres supérieurs de Breitbart. Vous pouvez le suivre sur Twitter et sur Facebook. Il peut être contacté à l'adresse Iortiz@breitbart.com.

Brandon Darby est le directeur général et rédacteur en chef de Breitbart Texas. Il a cofondé le projet Cartel Chronicles de Breitbart Texas avec Ildefonso Ortiz et des cadres supérieurs de Breitbart. Suivez-le sur Twitter et Facebook. Il peut être contacté à l'adresse bdarby@breitbart.com.
Mexico Unveils Warrants in 'Fast and Furious' Gun Scandal
Mexico’s government announced that federal authorities issued seven arrest warrants linked to the Fast and Furious gun-running scandal.

Chapitres