Le président de la fondation Thomson Reuters est investisseur et membre du conseil d’administration de Pfizer

Article original datant du 01/12/21

Le président et ancien directeur général (PDG) de l’agence de presse Reuters – James C. Smith – est un investisseur de premier plan et membre du conseil d’administration du géant pharmaceutique Pfizer. Il a été élu au conseil d’administration en 2014, et a rejoint les comités de gouvernance d’entreprise et de science et technologie de Pfizer. Cette nouvelle soulève de graves problèmes de conflit d’intérêts, car les médias mainstream tels que Reuters continuent de promouvoir les produits Pfizer, de défendre les entreprises pharmaceutiques contre les critiques et de faire taire les sceptiques.

M. Smith est actuellement président de la Fondation Thomson Reuters (WIKI), l’organisation caritative basée à Londres connue pour fournir des nouvelles et des informations à des milliards de lecteurs. Il a également été président, directeur général et membre du conseil d’administration de Reuters de 2012 à sa retraite en 2020.

Il travaille pour l’organisation depuis 1987, lorsqu’elle était connue sous le nom de groupe Thomson Newspaper. Il a également occupé le poste de PDG de la division professionnelle, supervisant les activités juridiques, fiscales et comptables, ainsi que les questions de propriété intellectuelle et les sciences. Plus tard, il a dirigé les activités de l’organisation de presse en Amérique du Nord.

Dans une déclaration officielle de l’époque, Ian Read, Président-Directeur Général de Pfizer, a déclaré :

« Nous sommes heureux que Jim Smith ait rejoint le conseil d’administration de Pfizer. Il y apporte son leadership et son expérience des affaires opérationnelles et internationales, et sera un excellent atout pour l’entreprise. L’arrivée de Jim au sein de notre conseil permet de s’assurer que Pfizer continuera de bénéficier d’une expérience étendue et variée. « 

Au cours de la seule année dernière, Reuters a publié plus de 22 000 articles mentionnant Pfizer. L’entreprise n’a publié que 8 191 articles relatifs à Moderna, et 18 000 relatifs à Johnson & Johnson. La plupart des articles sur Johnson & Johnson étaient négatifs, contrairement à ceux sur Pfizer..

M. Smith est également lié au Forum Economique Mondial (WEF – WIKI), où il siège au conseil d’administration de l’initiative « Partnering Against Corruption » (Partenariat contre la corruption). Il est également membre des conseils consultatifs des affaires internationales du WEF, de British American Business et de l’Atlantic Council.

Selon le Wall Street Journal, M. Smith occupe également le poste de Président-Directeur Général de Refinitiv Transaction Services, Ltd, qui affichait un chiffre d’affaires de 6,25 milliards de dollars avec plus de 40 000 clients et 400 000 utilisateurs finaux dans 190 pays. Refinitiv était membre du groupe Thomson Reuters jusqu’en 2018.

CONFLICT: Reuters Chairman is Pfizer Investor and Board Member.
The chairman and former Chief Executive Officer (CEO) of the Reuters news agency – James C. Smith – is a top investor and board member for pharmaceuticals giant Pfizer.  He was elected to the board in 2014, as well as joining Pfizer’s Corporate Governance and Science and Technology ...

Chapitres

Vous êtes notre indépendance

Soutien par d’autres modes et montants ici.

Informations