L’enquête de l’O.M.S. sur l’origine du virus de Wuhan… faite par les autorités chinoises

Les députés conservateurs anglais en colère
12 février 2021
Le CdC recommande le double masque. Les justifications scientifiques soutenant cette decision sont inexistantes
12 février 2021
World Health Organization (W.H.O.)- Organisation Mondiale de la Santé

Lors de la diffusion mardi de l’émission « Ingraham Angle » de la chaîne d’information Fox, le conseiller de l’Organisation Mondiale de la Santé Jamie Metzl a critiqué l’enquête de l’Organisation sur les origines du coronavirus pour ne pas avoir examiné assez sérieusement la possibilité d’une fuite accidentelle du laboratoire et a déclaré que « l’enquête proprement dite a été faite par les autorités chinoises. Et donc, les enquêteurs du W.H.O. recevaient essentiellement des rapports des autorités chinoises ».

Metzl a déclaré : « L’enquête elle-même a été très courte. Il y a eu deux semaines de quarantaine et deux semaines de réunions, mais l’enquête proprement dite a été menée par les autorités chinoises. Et donc, les enquêteurs du W.H.O. recevaient essentiellement des rapports des officiels chinois. »

Il a poursuivi : « Et selon moi, le grand échec est qu’ils ont exposé quatre façons possibles dont le COVID aurait pu commencer. L’une d’entre elles était le contact direct entre la chauve-souris et l’homme. Deuxièmement, de la chauve-souris via un hôte intermédiaire. Troisièmement, par le biais du transport maritime ou d’une sorte de nourriture surgelée provenant d’un autre endroit. Et quatrièmement, la fuite accidentelle du laboratoire. Comme vous le savez, Laura, depuis plus d’un an, je suis l’un des principaux défenseurs de l’option quatre, que nous devons examiner très, très sérieusement. Mais plutôt que de dire, d’accord, examinons plus en profondeur toutes ces possibilités, les enquêteurs du W.H.O. ont dit que nous devrions nous pencher sur les trois premières, mais pas sur la fuite accidentelle du laboratoire. Et je suis juste fâché que cela soit arrivé et je pense que c’est vraiment terrible ».