Pilule Rouge – Les 6 Armes du Contrôle Généralisé

Introduction

Il existe des maladies qui ne sont en aucune manière dangereuses pour l’humain, puisqu’elles n’existent que dans l’imagination d’individus perfusés aux journaux et à la télévision. On va toutefois vous les traiter tout à fait sérieusement. Il en existe pourtant d’autres, qui sont cachées de l’opinion publique par tous les moyens et la majorité de l’humanité en souffre; celles-ci sont capables de détruire des civilisations entières. Ce sont les infections psychiques et la plus dangereuse d’entre elles est l’Obstruction Cérébrale Endogène, autrement dit « Psycho-Zombisme ». Ceux qui en souffrent voient le monde de manière naïve et imbécile ou les inquisitions, génocides et autres horreurs font partie du passé et n’ont aucune existence dans le présent. C’est la « boite noire » au fond du salon qui leur indique ce qui est et ce qui n’est pas en marquant par « vert » ou « rouge » chaque information. Un psycho-zombie ne saurait pas reconnaître un fait marqué « rouge » par la propagande, même s’il est enfoncé dedans jusqu’au cou. En d’autres termes, c’est un individu qui avance dans la vie avec un seau sur la tête percé de micro trous pour les yeux, il exécutera n’importe ordre, croira en n’importe quelle ineptie et pire obligera les autres à se soumettre à ses croyances. Laissez moi vous expliquer…

Histoire du renard :

Le renard quand il a mangé enterre les restes de son repas sous la terre ou la neige pour que personne ne le lui vole. Tant que le renard n’a pas fini ce petit rituel s’approcher de la viande est dangereux, l’animal se montrera hostile voire agressif.

Mais si on mettait ce renard dans un endroit où il n’y a pas de neige (terre)?

L’animal va faire la même chose et cacher les restes de sa viande sous une neige inexistante. Si tu t’approches avant qu’il ai finit tu entendras un grognement et sentiras les coups de griffes. Toutefois, dès que la viande est enterrée sous la neige imaginaire le renard redevient curieux et amical. Même si vous voyez tous les deux la viande dans le coin de la pièce, il est enfin possible d’aller la prendre et l’animal ne réagira pas et ce même si on la lui présente devant le museau.

Le renard pense de la manière suivante:  » Ce qui est devant moi ne ma viande puisque la mienne est bien cachée ». Il crée une illusion et la viande se retrouvant sous une neige imaginaire pour lui disparaît réellement. C’est-à-dire que les yeux de renard lui transmettent une image réelle mais sa psyché transforme cette image et en fait une autre.

Pourquoi est-ce ainsi?

Parce que le renard est programmé et tout ce qui se passe pas selon le programme son cerveau le rejette.

Il en est de même pour l’homo-zombicus souffrant de l’Obstruction Cérébrale Endogène , sauf que ses programmes ne sont point écrits par la nature (Dieu) mais par d’autres gens. Ces sont ces programmes qui déterminent ce qui est et ce qui n’est pas!

Cet individu est incapable de voir la guerre globale menée contre l’humanité car cette information est inscrite en « ROUGE » dans sa programmation et est directement évacuée de sa vision du monde.

Pourtant cette guerre est réelle et tous les jours des millions d’humains sont emprisonnés, affamés, empoisonnés, réduits à néant économiquement par des manipulations du marché, le « système-dette » etc. Tout ceci se mélange dans une soupe indistincte d’événements dans laquelle on ne sait plus d’où viendra le prochain coup et de quelle manière.

Comment s’en protéger, résister et vaincre?

a) Il faut voir cette guerre et déterminer: sa nature, sa structure et son échelle
b) Retirer le zombo-seau de sa tête et débrancher les câbles qui le relient à la TV
c) Élaborer un plan de survie dans cette guerre, un plan très précis et personnel

C’est un guerre hexadimensionnelle à laquelle nous faisons face, c’est donc sur six « fronts » que nous devons résister et autant d' »armes » différentes auxquelles nous devons nous confronter.

Les 6 armes du contrôle généralisé

Il existe six méthodes pour détruire une société et dans l’idéal elles doivent fonctionner simultanément. Ces méthodes portent un nom: les 6 Priorités du Contrôle Généralisé. Pour faciliter les choses, nous les appellerons: « armes « . Les voici:

1. CONCEPTUELLE
2. CHRONOLOGIQUE
3. FACTUELLE
4. ÉCONOMIQUE
5. GÉNOCIDAIRE
6. FORCE
Ces armes sont disposées selon leur dangerosité et puissance: de la plus forte en première position à la plus faible en sixième

Une chose à retenir toutefois: plus une arme est « lente » plus elle est puissante. Si la force peut être déployée instantanément pour réduire ceux qui ne sont pas d’accord, l’arme conceptuelle agit pendant des années, des décennies, des siècles même, c’est sa fréquence basse qui la rend imperceptible et si puissante.


6 – FORCE

La force ou l’armée est l’arme la plus visible et audible de cette liste. Même le plus aveugle et sourd des hommes ne peut ignorer quand l’armée est déployée. Sen objectif est: venir, régler son compte à quelqu’un et répartir.

Toutefois, elle n’est employée que par des imbéciles ou seulement en dernier recours. Car pour des objectifs sérieux comme l’asservissement général ou la soumission des territoires, elle est inefficace.

T’as pas eu le temps de débarquer, de déhousser le lance-grenades que tout le monde te déteste déjà, empoisonne tes puits et mène des actions de sabotage. Le temps d’expliquer à chacun que c’est toi le patron ici, il y a une génération qui pousse avec le désir de revanche qu’il faudra combattre à son tour. C’est un bourbier qui s’installe comme en Afghanistan, qui dure des décennies, alors que chaque jour de fonctionnement de l’armée coûte des millions et des millions de dollars.

Par contre, l’armée c’est extrêmement rapide et quand on ne peut pas utiliser les autres armes de la liste, elle règle le problème en un claquement de doigts, comme un scalpel. Pour disparaître ensuite tout aussi rapidement.


5 – GÉNOCIDAIRE

Voici une méthode plus efficace contre les peuples, même si elle fonctionne beaucoup plus lentement que les tanks et les avions. L’arme génocidaire ce sont tous les moyens qui détruisent la génétique humaine. L’alcool, les drogues, la malbouffe, l’architecture anthropocide détruisant l’appareil chromosomique humain, insecticides, irradiations, pulvérisations, injections et ainsi de suite. Tout ce qui tue lentement, stérilise la population et plus grave inhibe l’intellect.

Effectivement, pourquoi se battre avec les amérindiens si on peut leur donner de l’alcool et des couvertures pleines de typhus? En plus ils vont être pleins de gratitude pour les « biens » et le « progrès » qui leur a été apporté et te donneront avec joie tout ce que tu veux sans combattre.

A la différence de la « force », la priorité génocidaire est déjà invisible aux yeux de « l’homo-zombicus », même s’il remarque qu’on essaye de le mal-nourrir, lui injecter des truc étranges et le saouler. Globalement il ne voit pas les conséquences de tout ça et il ne les verra point. Pourquoi?

Parce que sa perception est limitée par le cadre de 7 jours vers le passé et 7 jours vers le futur. Tout ce qui sort de ce cadre pour lui n’existe pas, comme pour le renard!


4 – ÉCONOMIQUE

La priorité économique ce sont les banques et les fonds d’investissements. Remarquez que ce n’est que la 4éme priorité et pas la première. Par là, penser que les banques contrôlent le monde reflète une incompétence dans la théorie du contrôle. L’argent est un outil puissant mais loin d’être le plus puissant.

Les banques c’est le nœud autour du coup qui se resserre à chaque fois qu’un pays, communauté ou individu ouvre trop grand sa bouche, désobéit ou ne fait pas « comme il faut ». Récessions, inflations, changements de cotations, saisies et fermetures des comptes pures et simples, sont les leviers de cette arme.

A partir d’un seul ordinateur, en quelques clics ils montent ou descendent les économies des pays entiers. Ils peuvent détruire en une seconde ce qui a été fait à travers les générations et à la sueur du front par le peuple et ses ancêtres.


3 – FACTUELLE

Ici on commence à entrer dans le fond du sujet, l’arme factuelle fait passer les moyens précédents pour de règlements de comptes de bac à sable. La priorité factuelle comporte:

Idéologie
Religion
Technologie
Factualité
IDÉOLOGIE

L’attaque idéologique sur les peuples se fait en permanence. Dès qu’un individu lambda est rassasié à en être dégoûté d’une idéologie, on lui en sert une autre. L’homo-zombicus passe son temps à cogiter: « Quelle idéologie est vraie, laquelle ne l’est pas? ». Il se dispute à en perdre la voix avec ses semblables autour des concepts creux. Monarchie , capitalisme, communisme, taylorisme…. ils ne comprennent pas que l’idéologie quelque elle soit ne porte en elle aucune idée.

Le but de l’idéologie est d’être une « serviette antifuites », un filtre posé entre le scénario global (concept) et la foule. C’est indispensable, car si on exposait le scénario global sans filtre et avec des mots simples, ceux pour qui il destiné seraient pétrifiés sur place, horrifié par le contenu d’un plan aussi malveillant.

Il est interdit de dévoiler le concept c’est le secret le mieux gardé de la Kabale. Mais comment alors le peuple va réaliser ce scénario qu’il ne connaît pas et qui est secret? C’est pour cela qu’entre le concept et la biomasse est créé l’intermédiaire idéologique. C’est un espèce d’enseignement qui rend le concept attrayant aux yeux des foules. Sa nature « anthropophage » est présentée comme des « bonnes intentions », des « idées nobles » auxquelles il est agréable de croire. Ainsi, Homo-zombicus enivré par une idéologie réalise lui-même le scenario avec joie et détermination, car il y croit!

L’idéologie occidentale aujourd’hui est le libéral-fascisme, ça veut dire fais tout pour le fric, vends ton corps, ton père et ta mère, ta dignité, ton intégrité, ton pays …. TOUT! Car dans cette idéologie il n’y a pas de valeur supérieure à celle de l’argent.

RELIGION

Pour les foules, la définition du mot religion est une idée très vague, certains disent des choses à propos des prêtres et de l’église et blablabla. Retenez la chose suivante, la religion n’a aucun rapport ni au Pape, ni aux églises, mosquées, hosties, rituels, livres.

La religion c’est un rapport intérieur et intime entre l’Homme et Dieu. Comme un fil d’or invisible, elle relie les humains entre-eux et chacun d’entre-eux à Dieu. La religion est donc un réseau qui relie les humains et Dieu en un super-esprit universel

Les églises quant à elles ont perverti la notion de religion et ont transformé le réseau universel en secte. Elles ont transformé les humains en leurs serviteurs demandant servilement guidance et pardon à leurs représentants. C’est pour cela que la priorité idéologique utilise la religion comme arme, alors qu’au fond c’est toujours le même filtre entre le concept et la foule.

La mafia ecclésiastique n’écrit pas seulement des histoires pour la populace, elle fait pire. Elle s’insère entre l’Homme et Dieu en les séparant par un immense « mur ».

Dès qu’il vient à l’esprit de quelqu’un de rétablir sa relation avec Dieu, voici que tous les fonctionnaires de « la vraie religion » déboulent par tous les trous pour te traîner dans leur paroisse. « C’est nous, l’église des représentants des intérêts de Dieu sur terre, alors si tu veux t’adresser à lui, adresse-toi à nous! »

TECHNOLOGIE/FACTUALITÉ

Cela fait très longtemps que toute la Science mondiale est évacuée des universités, le plus loin possible du peuple, transférée vers ce qu’on appelle les Sociétés Royales, les instituts fermés… Les recherches sérieuses et fondamentales se déroulent là-bas. Ce qui est enseigné dans nos établissements supérieurs n’est que de l’onanisme pseudo-scientifique, imitation et scientisme. En d’autres termes, à cause de cette diversion chaque science existe désormais en 2 exemplaires: véritable – destinée à un cercle restreint des personnes jugées dignes, et fausse – pour la populace.

Cette arme est terriblement efficace car elle génère 2 Mathématiques , 2 Physiques , 2 Économies et ainsi de suite. Une science résout des véritables question sur l’univers dans des centres fermés, alors que l’autre n’est qu’un mélange de faits et pseudo-faits qu’on nous inculque depuis l’école et oblige à vénérer comme la plus haute des sagesses. Toute forme de résistance ou d’hérésie est immédiatement réprimée. Le zombo-professorat brûlera sur le bûcher n’importe qui montrera des doutes concernant la théorie de Darwin, Einstein, le vide du vacuum et ainsi de suite. Pour couper à la racine, n’importe quelle discussion parmi le peuple à propos de la science, ils ont inventé une marque: LA THÉORIE DU COMPLOT

Sur la base de la fausse science sont créées des fausses technologies et des faux savoirs. Ces derniers réunis ensemble forment une religion scientifique globale à laquelle tout le monde est initié en commençant par la maternelle et en terminant par l’académie des sciences. Au lieu des églises cette religion a des colocs du type TEDX; à la place de l’idole: le prix Nobel et à la place des messies: Einstein. La science est un banal « baptisme » saupoudré de mots complexes sciento-semblables qui permettent d’émerveiller le pigeon impressionnable. Ce « baptisme » n’est que le relent de la Science, une préscience qui permet de créer des petits objets utiles comme voitures, machines à laver et moyens du contrôle numérique que sont les portables.


2 – CHRONOLOGIQUE

Une influence encore plus importante sur les peuples, les pays et les civilisations s’exerce par le contrôle de leur chronologie, plus précisément le contrôle de l’orientation des processus. Quelle est cette orientation et comment l’utiliser?

Le commun des mortels est étranger à ces notions, il coule sur la vie comme un branche sur la rivière et pensant par brefs épisodes et dans un seul sens ( de gauche à droite pour vulgariser). Toutefois, il y a des gens capables de penser dans tous les sens et à n’importe quelle profondeur et ces individus sont capables de contrôler l’orientation des processus c’est-à-dire la chronologie. Ils sont capables de créer des stéréotypes de comportement ressentis par l’Homo-Zombicus comme des commandes. La psyché humaine accomplit ces taches automatiquement, sans réfléchir. La soumission irréfléchie à ces processus porte un nom: Obstruction Cérébrale

Ce phénomène est un piège et ce genre de pièges sont « disposés » partout en attendant leur prochaine victime. Le danger du piège chronologique est son invisibilité, il fonctionne de la manière suivante:

Est créée une chaîne de réactions émotionnelles , une sorte de train où chaque wagon est une réaction précalculée à un événement donné.

Le train s’active et la chaîne des chrono-dépendances commence à développer son propre algorithme. A l’issue de ce processus on obtient un état et un comportement recherché chez l’homme.

La Kabale construit des chrono-dépendances et les active lorsque nécessaire, quant à l’Homo-zombicus n’y comprenant rien, il réagit comme prévu.Tout ça se déroule tout seul, sans intervention extérieure. Ces chaines se nomment des algorithmes , il y en a des courts à effet quasi instantané et des lents qui se déroulent sur des décennies voire des siècles.

Si on pouvait créer une bibliothèque de ces algorithmes s’immisçant tels des tentacules dans toutes les sphères d’activité humaine, alors on pourrait diriger des sociétés, des pays entiers juste en programmant leur comportement.

Ces bibliothèques existent et la plus puissante d’entre-elles c’est l’Histoire. Les gens qui ont accès à l’Histoire programment la société comme un scénario de film, dans ce cas comme un film d’horreur. Et personne ne peut s’opposer à son rôle ni l’armée, ni l’économie, ni les services secrets, ni même l’éducation supérieure pour tous. Tout ceci est inutile tant que quelqu’un contrôle notre chronologie. C’est à dire que la France n’est qu’une réaction de 65 millions de personnes à leur propre histoire, aux programmes qui trouvent leur racines profondément dans le passé.

Il est impossible de changer un pays sans avoir l’accès à ses manuels d’histoire. Celui qui contrôle le passé est celui qui donne forme à la France!

L’histoire c’est comme un Lego, des cubes à partir des quels on peut créer un labyrinthe comportemental et les gens vont le parcourir comme des souris.

Sauf que c’est un grand labyrinthe tridimensionnel, une gigantesque matrice de stéréotypes. Les humains se baladent à travers ce labyrinthe en pensant qu’ils vont quelque part, qu’ils vivent dans le réel et qu’ils sont au contrôle de leurs vies.

Quant à ceux qui leur indiquent la réalité, les murs en plastique et le fait qu’ils sont enchaînés au passé, ceux là sont balayés du revers de la main. Parce que ça intéresse qui la Révolution , l’Abbé Sieyès, La Boétie, Machiavel etc.? « C’est chiant, c’est long, j’ai mieux à faire, je dois gagner du fric.. » Sauf que l’arme chronologique fonctionne indépendamment de sa compréhension par le peuple. Si tout ça te passait au dessus de la tête, alors ne sois pas surpris de récolter les effets pervers de gouvernance, c’est la Loi. Ça n’intéresse personne étais-tu au courant ou pas , c’est un algorithme en marche.

Pour résumer, la priorité chronologique c’est la capacité du cerveau à identifier les processus et voir leur orientation dans un tas d’évènements désarticulés et informes.


1 – CONCEPTUELLE

C’est la première des priorités et la plus terrifiante.

D’abord la vitesse, cette priorité fonctionne si lentement que pour le commun de mortels elle semble être un bruit à peine perceptible se perdant dans les déferlantes tumultueuses de l’océan d’informations. Humain lambda ne voit que des phénomènes et informations à haute fréquence, dont la longueur d’onde ne dépasse pas les 14 jours, mais un pas de l’incidence conceptuelle peut durer 1 an, 10 ans voire un siècle. En partant de là un homo-zombicus n’est tout simplement pas capable d’y voir quoique ce soit dans ce processus.

La puissance de l’arme conceptuelle dépasse l’explosion simultanée de tout l’arsenal nucléaire mondial. L’arme conceptuelle c’est une mutation globale, une maladie mentale transformant l’humain en animal et inversement en un claquement de doigts. Elle organise la population mondiale en un gigantesque enclos, un vivarium global où la vie de ses habitants se réduit à l’autosustentation et la reproduction. Les événements dans cet enclos se déroulent pour tous selon le scenario suivant : vêlage>engraissement> tirage>abattage. A la Kabale, il ne reste plus qu’à soutenir la base alimentaire et à surveiller que la vision du monde de ses habitants reste réduite, dans les limites de la « ferme ».

L’Arme conceptuelle est une intervention dans la psyché l’homme, sa destruction de l’intérieur jusqu’à la méconnaissance, jusqu’à sa dégradation et l’inclusion de la victime dans le Scénario global en qualité d’acteur-zombi. Elle se compose en trois parties

CONCEPT

C’est le « Scénario » lui même, la matrice des comportements ou tous les directions sont des culs de sacs et mènent au même endroit: le cimetière. Dans le concept est inscrite la liste des buts de la Kabale, ces buts sont soit cachés, soit exposés dans une forme altérée passés à travers le filtre idéologique.

MÉTHODOLOGIE

Méthodologie c’est la capacité de l’humain à obtenir la connaissance par lui-même en s’appuyant sur des méthodes. Ne pas avaler les connaissances prémâchées par autrui, mais aller les piocher dans la roche.

A l’école, les gamins sont gavés par des faits à apprendre par cœur, ces derniers sont obsolètes très rapidement et s’avèrent être des déchets qu’on traîne comme un poids inutile durant toute une vie. Quant à la méthodologie on ne l’enseigne point à l’école et ce de manière délibérée, c’est tabou. N’importe quel prof qui s’avisera à donner la méthodologie aux élèves sera mis au pilori, sa carrière sera ruinée. Il ne doit pas s’écarter du programme, à savoir: donner tout un tas de faits et de dogmes qui coiffent l’esprit de l’enfant d’un seau, plutôt que de leur apprendre comment résoudre de manière autonome n’importe quelle question ou problème.

Un enfant qui n’a pas reçu la méthodologie devient un handicapé, une victime impuissante du contrôle que la matrice comportementale aspire dans les méandres de son labyrinthe.

La méthodologie en somme , c’est ce que nous faisons là en décortiquant les 6 priorités du contrôle généralisé

VISION DU MONDE

C’est la façon dont l’être humain voit le monde, le Monde quant à lui ne change pas en fonction de ça. Il est Un, comme il est, réel, mais tout le monde le voit différemment. Supposons que le monde est un petit cube noir mas quelqu’un peut le voir comme une boule lumineuse, c’est sa vision. Si vous pouvez changer la vision du monde de quelqu’un sans qu’il le sache, il devient votre propriété.

Qu’est ce que l’individu va voir comme le sens de la vie? Vivre selon la conscience en harmonie avec la nature et le Père créateur ou surconsommer les bienfaits de la nature en ne voyant pas plus loin que son assiette et laissant après soi la même chose que lui? C’est exactement ça la vison du monde de l’individu.

Pour comprendre comment la Kabale détruit des gens grâce à l’arme conceptuelle, voyons comment est l’humain avant son utilisation et après

Avant

En venant au monde l’humain voit le monde de manière holistique, comme un immense tableau en haute définition ou chaque pixel est un fait inclus dans une hiérarchie générale des phénomènes. Ici tout est lié, subordonné et se déroule dans un développement permanent.

L’humain ici a l’esprit clair, il est propre, joyeux et toujours calme. Si on essaye de faire croire des fausses choses à cet individu , ces choses se décrochent d’elles-mêmes du tableau sans influencer la structure globale de son monde. Pour cela il est très difficile de manipuler ce genre de personnes, leur faire peur avec le rhume d’une chauve-souris ou d’en faire un idiot-utile. Cette personne voit le monde holistiquement et son opinion ne peut être brisée par des provocations, références aux autorités compétentes ou les hurlement des journalistes au 20h. TOUS les humains naissent comme cela et naturellement doivent le rester. Mais pour que le monde ne se réalise pas comme société d’Humains dignes, intellectuellement et moralement sains, vivant sous le dictat de la conscience, la Kabale applique l’arme conceptuelle.

Après

Les enfants sont confiés à des écoles débilitantes ou commencent les premières étapes du pourrissement intellectuel, ensuite des universités et ainsi de suite. L’arme conceptuelle détruit la représentation du monde de l’individu, ce tableau composé trillions de pixels en un tas informe. Les fils liant les processus et le phénomènes sont coupés, leur hiérarchie et chronologie sont perturbés. Tous les faits sont mélangés en une soupe d’informations partielles, insubordonnées et incohérentes.

Et cet individu, un handicapé méthodologique désormais, avance dans la vie guidé exclusivement par des réflexes et des stéréotypes (programmes de comportement).

Pris ensemble tous ces programmes forment un pack de câbles qui mènent tous vers le scénario global, le Concept.

In fine l’arme conceptuelle remplace chez l’individu la conscience par des stéréotypes et la volonté par des programmes. La victime ne prend plus de décisions et dévient intellectuellement impuissante, sans volonté et sans conscience, finissant sa vie comme un animal d’élevage. De cet individu là on peut faire ce que l’on veut, l’humilier, l’empoisonner ou s’en servir comme repose pieds, il soutiendra n’importe quoi automatiquement.


Conclusion

Il ne reste qu’une dernière question: Si la Kabale a tous ces « trucs et astuces » qui sont a priori au delà de la compréhension du commun des mortels, toutes ces manipulations mentales, l’ingénierie sociale etc. Tous ça donne envie de penser à une espèce de super puissance et infaillibilité de la Kabale, ça donne envie de baisser les bras. Comment la vaincre dans ce cas? Eh ben il ne faut pas baisser les bras! Nous les humains devons avoir l’inverse de cette impression, car la toute puissance de la Kabale tient sur le comportement moutonnier, c’est-à-dire sur notre soumission volontaire. Il suffit à n’importe qui de changer de comportement , cesser d’obéir et tout cet édifice s’effondre comme une maison de paille.

TOUT TIENT SUR TOI, cessons d’être irresponsables et faisons ne serait-ce que quelque chose qui va à l’encontre du « grand scénario« . La Kabale est fragile comme un pissenlit, et tient seulement sur notre bêtise et paresse.

Histoire des Poux

Remerciements pour Nestor

Chapitres

Vous êtes notre indépendance

Soutien par d’autres modes et montants ici.

Informations