Les documents de la Commission Électorale Fédérale montrent que le Comité National Démocrate a émis des chèques à l’ordre de CrowdStrike le lendemain du meurtre de Seth Rich

Article original datant du 21/05/2018

Les dossiers de la Commission Electorale Fédérale (FEC – WIKI) montrent que CrowdStrike (WIKI), un contractant du FBI et une société privée de cybersécurité, a reçu un chèque de 98 849,84 dollars (87 437,13 Euro) du Comité national démocrate le lendemain de l’assassinat de Seth Rich, membre du personnel du Comité National Démocrate (DNC – WIKI).

Rich, 27 ans, a travaillé comme directeur des données d’expansion des électeurs au DNC pendant deux ans. Rich travaillait pour le DNC au moment où des courriels de l’organisation ont été fournis à WikiLeaks pour être publiés.

La série d’e-mails a révélé que des hauts responsables du DNC et l’équipe Clinton avaient saboté la candidature de Sanders, utilisé des insultes racistes, anti-gay et sexistes en parlant des électeurs. Ces courriels, qui indiquent que le parti manipulait la course aux primaires en faveur de Clinton, ont conduit à la démission de la représentante Debbie Wasserman Schultz de la présidence du DNC.

Seth Rich venait d’accepter un emploi dans la campagne présidentielle d’Hillary Clinton avant d’être tué près de son appartement dans un quartier aisé de Washington.

À l’été 2016, dans le feu d’une campagne présidentielle très controversée, Rich a été mortellement touché par deux balles dans le dos, et son portefeuille, ses cartes de crédit, sa montre et son téléphone ont été laissés en sa possession. Pourtant, le Metropolitan Police Department a décrit son meurtre comme un « vol manqué ».

Des enquêteurs privés ont toutefois déjà affirmé que Rich était la source utilisée par WikiLeaks pour obtenir des milliers d’e-mails du DNC publiés à la veille de la convention d’investiture présidentielle du parti en juillet dernier.

Moins d’un mois après l’assassinat de Rich, l’avocat Shawn Lucas, 38 ans, a été retrouvé mort dans sa salle de bain le 2 août 2016.

Le lendemain, CrowdStrike a reçu un chèque de 113 645,77 dollars du DNC (79 052,00 Euro).

Lucas a remis une poursuite au siège du DNC pour un tribunal local au début de juillet 2016. La poursuite alléguait que le Parti démocrate avait commis une fraude en truquant leur élection primaire en faveur d’Hillary Clinton.

La source des chèques est la Commission électorale fédérale (FEC).

Selon le site Heavy, le bureau du médecin légiste en chef de Washington, D.C., a déclaré en novembre 2016 que la mort de Lucas le 2 août était accidentelle et avait été causée par les « effets indésirables combinés du fentanyl [un analgésique opioïde synthétique], de la cyclobenzaprine [un relaxant musculaire] et de la mitragynine [plus connue sous le nom de kraton] ».

Parmi les clients de CrowdStrike figurent le Congrès, la Maison Blanche, le Département d’État, le Comité National Démocrate, SONY et Google.

À la suite de la publication par WikiLeaks des courriels du DNC et de la campagne de Clinton, les responsables du DNC ont refusé de mettre le serveur du DNC à la disposition du FBI pour un examen forensic, qui permettrait de déterminer à quel moment le serveur a été violé ou si le serveur a réellement été piraté.

Le département de la justice d’Obama n’a jamais pris possession du serveur – aucune assignation à comparaître, aucun mandat de perquisition. L’ancien directeur du FBI, James Comey, a déclaré l’année dernière que le DNC avait refusé les demandes du bureau d’examiner le serveur piraté.

CrowdStrike était le seul à avoir accès aux systèmes informatiques du DNC.

Google, qui a donné des millions de dollars à la campagne de Clinton et a été critiqué pendant l’élection pour avoir manipulé et supprimé des résultats de recherche négatifs pour Clinton, est l’un des principaux investisseurs de CrowdStrike.

Rich et Lucas font partie des 33 personnes associées aux Clinton qui ont connu une mort mystérieuse et souvent violente.

MISE À JOUR : America First Media a fait un premier rapport sur les paiements ostensibles du DNC à CrowdStrike en septembre.

Chapitres

Vous êtes notre indépendance

Soutien par d’autres modes et montants ici.

Informations