Les élections pour la mairie de New York sont tellement corrompues que même le maire d’extrême-gauche De Blasio demande un audit

Article original datant du 01/07/21

Les poules ont des dents et le plus radical et le plus fou de tous les politiciens américains, le maire de New York, M. de Blasio, a demandé un audit des élections.

Les élections municipales de New York ont tourné au cauchemar libéral :

135 000 « bulletins de vote de test » ont été laissés dans le système ? :

Cela a conduit à une réunion secrète « illégale » :

Le Washington Post d’extrême gauche impute le cauchemar électoral de New York au processus ?

Les New-Yorkais peuvent dire beaucoup de choses sur leur débâcle des primaires, mais ils ne peuvent pas dire qu’ils ne l’ont pas vu venir. Il y a trois ans, alors que le moment était venu de mettre en place un nouveau système de vote par classement, une commission de réforme du gouvernement s’est penchée sur deux questions fondamentales : Comment le faire fonctionner, et qu’est-ce qui pourrait le détruire ? Facile : le bureau des élections de la ville, en proie à une « mauvaise formation du personnel électoral » et d’autres problèmes fondamentaux.

Mais Bill de Blasio, le maire sortant, a maintenant fait la chose la plus sensée et a demandé un audit :

@NYCMayor
Il doit y avoir un réexamen immédiat et complet du décompte des votes du BOE (Board of Elections – Conseil d’administration des élections) et une explication claire de ce qui a mal tourné. Les électeurs ne méritent rien de moins.

Les poules ont officiellement des dents à New York City.

Chapitres

Vous êtes notre indépendance

Soutien par d’autres modes et montants ici.

Informations