Les enquêteurs du procureur DePerno auraient découvert des puces modem intégrées dans les cartes mères des ordinateurs du système de vote du Michigan

Le responsable de l’audit en Arizona affirme que l’enquête sur la fraude électorale de 2020 prend de l’ampleur
4 mai 2021
Les Américains les plus riches ont vu leur fortune augmenter de 195 milliards de dollars pendant les 100 premiers jours de Biden
4 mai 2021

Article original datant du 10/04/21

Le procureur Matthew DePerno a publié venderdi un communiqué explosif sur son enquête en cours sur la fraude électorale.

Pendant des mois, les entreprises à l’origine des systèmes de vote informatisés ont prétendu que leurs ordinateurs n’avaient pas d’accès à Internet.

Dans son rapport déposé auprès du tribunal du Michigan, DePerno a révélé que les machines à voter ES&S DS200 contiennent une puce modem Telit LE910-SV1 installée sur leur carte mère.

VOIR la pièce à conviction 6 du procès du comté d’Antrim.

Selon Patrick Colbeck du site Let’s Fix Stuff, la puce utilisait une carte SIM commerciale Verizon avec une configuration de nom de point d’accès (APN) spécifique à l’approvisionnement de l’ES&S DS200.

Carte mère SS DS200 avec puce modem Telit LE910-SV1

Selon l’ancien sénateur Patrick Colbeck
Que fait la puce modem LE910-SV1 de Telit ?

  • Elle permet la communication entre l’équipement du système de vote et les serveurs électoraux.
  • Conçue pour fonctionner sur un réseau privé virtuel.
  • Les tests ont révélé que la même carte SIM pouvait être utilisée dans un dispositif de point d’accès sans fil distinct, ce dispositif pourrait alors joindre le même APN que les machines à voter ES&S.