Les gardiens de la cellule d’Epstein admettent avoir « falsifié des dossiers » et ont conclu un accord pour éviter la prison

Article original datant du 21/05/21

Les gardiens ont admis, à propos des comptages et des rondes requis, qu’ils ont « délibérément et sciemment rempli des fiches de comptage et de ronde matériellement fausses ».

Les gardiens de prison chargés de surveiller Jeffrey Epstein, magnat de la finance et pédophile condamné, au moment de sa mort dans une prison de New York, ont accepté un accord avec les procureurs fédéraux dans lequel ils reconnaissent avoir falsifié les dossiers de la nuit de sa mort. L’accord prévoit des travaux d’intérêt général et aucune peine de prison.

Les employés de la prison, Tova Noel et Michael Thomas, ont tenu des registres indiquant qu’ils avaient effectué les contrôles de santé requis sur Epstein la nuit de sa mort, qui est entourée de controverse. Après avoir été accusés de falsification de registres en 2019, les gardiens ont admis cette semaine à propos des comptages et les rondes requis, qu’ils ont « délibérément et sciemment rempli des bordereaux de comptage et de ronde matériellement faux. »

@ZekeJMiller
WASHINGTON (AP) – Fédéraux : Les agents qui surveillaient Jeffrey Epstein au moment de son suicide ont admis avoir falsifié les dossiers et ont conclu un accord pour éviter la prison.

L’Associated Press a rapporté vendredi : « Dans le cadre de l’accord avec les procureurs, ils concluront un accord de poursuite différée avec le Ministère de la Justice et ne purgeront aucune peine derrière les barreaux, selon une lettre des procureurs fédéraux déposée dans les documents judiciaires vendredi. Noel et Thomas seront en revanche soumis à une liberté surveillée, devront effectuer 100 heures de travaux d’intérêt général et devront coopérer pleinement à une enquête en cours menée par l’inspecteur général du Ministère de la Justice, précise la lettre. »

Comme National File l’a précédemment rapporté, Bill Gates a été accusé d’être devenu ami avec Epstein dans l’espoir d’obtenir un prix Nobel de la paix :

Maintenant, un rapport du Daily Beast affirme que Gates a dit aux membres du conseil d’administration de la Fondation Bill & Melinda Gates que son amitié avec Epstein était simplement motivée par l’espoir qu’Epstein faciliterait l’obtention d’un prix Nobel de la paix pour le fondateur de Microsoft.

« Gates espérait que le pervers au bras long pourrait l’aider à obtenir le prix Nobel de la paix », rapporte le média, qui attribue cette information à un « ancien employé de la Fondation Gates ». Le Daily Beast poursuit : « Cette personne a déclaré que les membres de l’équipe de communication de la fondation avaient été alertés de la relation entre Gates et Epstein et qu’on leur avait dit qu’il s’agissait d’une « manœuvre pour essayer d’obtenir le prix Nobel de la paix ». Ils ont dit que le magnat de la technologie avait même gardé certains employés d’astreinte le jour du prix dans les années passées, juste au cas où il recevrait la distinction. »

« Il [Gates] pensait que Jeffrey serait capable de l’aider, qu’il connaîtrait les bonnes personnes, ou une sorte de moyen de pousser les choses, afin qu’il puisse obtenir le prix Nobel de la paix, ce que Bill désire plus que tout au monde », rapporte The Daily Beast, qui identifie désormais l’ancien employé comme un « staffer« .

BREAKING: Epstein's Cell Guards Admit To 'Falsifying Records,' Cut Deal To Avoid ...
Guards admitted "that they 'willfully and knowingly completed materially false count and round slips regarding required counts and rounds.'"

Chapitres