Les Républicains demandent un briefing sur la présence continue des troupes à Washington

Le journal d’Ashley Biden
27 janvier 2021
Les législateurs du parti Républicain demandent un briefing sur le maintien de la présence de la Garde nationale au Capitole
27 janvier 2021
Des membres de la Garde nationale écoutent le discours inaugural du Président Joe Biden lors de la 59ème inauguration présidentielle au Capitole américain à Washington le 20 janvier 2021.

Les Républicains ont envoyé une lettre au secrétaire de l’armée par intérim, John E. Whitley, demandant une explication sur la raison pour laquelle la Garde nationale maintiendra au moins 5 000 soldats à Washington, D.C., jusqu’à la mi-mars, conformément à la demande de la police du Capitole américain.

Le représentant Michael Waltz (R-Fla.) a soumis la lettre, ainsi que 11 autres républicains, dont Mark Green (R-Tenn.).

« Nous aimerions demander un briefing sur les évaluations de la menace et tous les renseignements pertinents concernant le complexe du Capitole américain », peut-on lire dans la lettre. « Notre intention est que le briefing couvre les menaces actuelles sur le Capitole, la justification de la décision d’une présence significative des troupes jusqu’à la mi-mars, et les plans d’utilisation des troupes pendant cette période. »

@RepMichaelWaltz

Le représentant Waltz a envoyé une lettre à Acting @SecArmy demandant un briefing sur les évaluations de la menace et les exigences pour la présence de 7000 soldats de la Garde nationale au Capitole américain jusqu’en mars.

« Comme vous le savez mieux que quiconque, nos hommes et femmes de la Garde nationale sont déployés à bref délai et sont arrachés à leur famille et à leur travail », poursuit la lettre.

« De plus, la Garde a subi un stress sans précédent au cours de l’année écoulée en raison de la COVID-19, des troubles sociaux, des catastrophes naturelles et des besoins permanents à l’étranger. La Garde nationale devrait être utilisée comme une option de dernier recours absolu. Nous demandons des éclaircissements et des justifications au nom des hommes et des femmes de la Garde nationale qui ont assuré notre sécurité au cours du mois et de l’année passés », a déclaré la demande de briefing.

Plus de 20.000 soldats de la Garde nationale ont été envoyés à Washington suite aux intrusions du Capitole américain le 6 janvier et avant l’inauguration du Président Joe Biden.

Au moins 5.000 membres de la Garde nationale resteront à Washington jusqu’à la mi-mars, a confirmé un porte-parole de l’agence.

« Alors que nous continuons à travailler pour répondre aux dernières exigences post-inauguration, la Garde nationale a été invitée à continuer à soutenir les agences fédérales de maintien de l’ordre avec 7 000 membres et en réduira le nombre à 5 000 jusqu’à la mi-mars », a déclaré le commandant Matt Murphy par e-mail au Epoch Times.

« Nous fournissons une assistance en matière de sécurité, de communications, d’évacuation médicale, de logistique et de soutien à la sécurité aux agences des États, des districts et fédérales », a-t-il ajouté.

L’armée américaine n’a pas répondu à une demande de commentaires.

Le 21 janvier, 5 000 soldats auraient reçu l’ordre soudain de quitter le Capitole pour se reposer pendant leur quart de travail dans un parking voisin, sans internet, sans prise électrique et sans salle de bain, la température tombant à -4°C la nuit.

Cette décision a suscité de vives critiques de la part des législateurs des deux parties.