Les talibans pensent qu’ils ont déjà gagné, accord de paix ou pas

Tweets originaux datant du 14/08/21 par « Kyle« 

Ce qui suit est une TONNE de liens, de captures d’écran, d’images et de citations… et quelques commentaires et spéculations de ma part. Je ne suis pas marié à mes théories/analyses. Je suis juste un autodidacte qui croque ce qui m’intéresse comme un pitbull croque une balle Kong (jouet pour chien, NdT). Les contre-analyses/opinions sont les bienvenues.


Préparer le terrain –

Tout d’abord, je crois que la dévolution est active, et si vous le croyez aussi, alors vous devez vous demander « pourquoi les choses vont si mal là-bas ? ».

De même, si vous ne croyez PAS que la dévolution est active, alors vous devez vous demander « pourquoi les médias mainstream ne couvrent pas Biden sur cette histoire de retrait de l’Afghanistan ? ».

L’élément commun entre les deux ? Les médias nous disent que c’est un désastre là-bas.


Aujourd’hui, Trump l’a appelé le « désordre tragique en Afghanistan… ». C’est juste. L’Afghanistan est un désordre, un désordre tragique, et ce depuis de très nombreuses décennies. C’est un pays tribal enclavé avec un pied dans le 14e siècle et l’autre dans le 21e. ~95% d’Islam, et pas les mêmes versions de l’Islam. On y parle environ une douzaine de langues majeures et régionales. Il y a l’Iran à l’ouest, le Pakistan au sud et à l’est, et les trois autres « Stans » au nord.


Elle a longtemps été dirigée par des chefs de guerre tribaux, des hommes forts, la culture de l’honneur. Imaginez les cultures complexes, les langues et la diversité des tribus amérindiennes au, disons… 16e siècle. Ajoutez maintenant la technologie à partir de 1960. Ajoutez maintenant les médias. Ajoutez maintenant le fascisme islamiste. Maintenant, ajoutez la CIA, l’ISI (Direction pour le renseignement inter-services du Pakistan), et toutes les autres agences d’espionnage de l’alphabet. Désordonné.

Je ne vais pas récapituler la guerre d’Afghanistan, mais voici la facture.

@johnrobb 22h Afghanistan
20 ans de construction de la nation, 2 312 soldats américains tués, plus de 20 000 blessés, 2 000 milliards de dollars dépensés — 114 285 dollars pour chaque personne dans le pays, au moment de notre arrivée. Effondrement dès le début du retrait


Ainsi, les États-Unis se retirent et se sont retirés petit à petit depuis quelques années. Revenons à l’époque où c’était une nouvelle fraîche, car à l’époque où elle a été formulée, les titres étaient plutôt choquants.

« Les talibans se sont engagés, à notre satisfaction, à faire le nécessaire pour que l’Afghanistan ne devienne jamais une plateforme pour des groupes ou des individus terroristes internationaux. »


Le président a ajouté que les troupes américaines avaient tué des terroristes en Afghanistan « par milliers » et qu’il était maintenant « temps pour quelqu’un d’autre de faire ce travail et ce sera les talibans et peut-être les pays environnants

« Je crois vraiment que les talibans veulent faire quelque chose pour montrer que nous ne perdons pas tous notre temps », a-t-il ajouté. « Si de mauvaises choses se produisent, nous y retournerons avec une force comme personne n’en a jamais vu » ».


Une citation intéressante, hein ?

Regardez où nous en étions à l’époque.

L’administration Trump a conclu un accord avec les talibans, pour qu’ils combattent les extrémistes.

Mais maintenant, les médias nous disent que les Talibans sont redevenus les méchants et qu’ils prennent le pays à ceux dont on insinue qu’ils sont les gentils au moment où nous partons.

Le Guardian compare cela à la chute de Saigon.


Et regardez ces gros titres :


En ce moment, tout le monde s’accorde à dire que l’Afghanistan est un échec massif, que les talibans sont de retour comme en 1999, que c’est la pagaille, que c’est le chaos.

Mais…mais je pensais que les Talibans étaient ceux avec qui nous avions négocié le retrait, et qu’ils allaient prendre la relève quand nous serions partis ? Genre, c’était le plan. Nous partons, les talibans restent et s’assurent que le pays n’est pas un vivier d’islamofascistes.

Réfléchissez-y une seconde, les amis. Liens et images à venir.


@MirMAKOfficiel
« Nous pardonnons à tous ceux qui ont travaillé avec le gouvernement afghan à Kaboul. Vous ne serez jamais lésés. Nous vous protégerons, vous et vos intérêts. »
Annonce des talibans afghans depuis les mosquées après la prière du vendredi dans tout le pays. Je donne maintenant une semaine avant la chute du régime de Kaboul. GAME OVER


Les Talibans. Offrir le pardon.

Whoa.


Les médias les présentent comme ces effrayantes prévisions d’ouragans. Ca arrive, la tempête arrive, mettez-vous à l’abri !

Mais juste… il y a juste 2 ans, c’était les Talibans avec qui nous avions conclu un accord. Maintenant, nous sommes censés flipper que l’accord soit… en train de se faire.

Oh. OOOOOOOHHHHH ! Maintenant je comprends.

C’est l’accord de Trump avec les Talibans. Par conséquent, c’est mauvais. Tuez-le avec le feu des médias.


@billroggio
Effondrement : En 8 jours, les Talibans ont pris le contrôle de 16 des 34 provinces de l’Afghanistan et de 18 de ses capitales provinciales. Je travaille à la publication de la nouvelle carte des provinces, tout se passe si vite.


@darksecretplace – 3h De la part d’un entrepreneur en technologie à Kaboul : « Rashid Dostum (seigneur de guerre anti-Talib) paie les pilotes Blackhawk de l’ANSDF (Forces de Défense et de Sécurité Nationales Afghanes) pour voler vers le nord. 1 million de dollars par oiseau. Pilote inclus. »


Revenons un peu en arrière, juste d’un mois, à cet article de Politico.

« En mai, les dirigeants de trois groupes commerciaux représentant l’industrie des contrats gouvernementaux ont envoyé une lettre au secrétaire à la Défense Lloyd Austin, au secrétaire d’État Antony Blinken et à l’administratrice de l’USAID (Agence des États-Unis pour le développement international) Samantha Power, leur demandant de clarifier où et comment leurs membres poursuivront leur travail pour l’armée et le gouvernement afghans. Aucun des responsables gouvernementaux n’a répondu à la lettre…. »


« Le rôle que jouera l’armée américaine dans les mois à venir n’est pas clair, mais le président Joe Biden s’est engagé à continuer à injecter de l’argent dans l’armée afghane, et le Pentagone a laissé entendre jeudi qu’il pourrait encore fournir un certain soutien en matière de renseignement et de surveillance.

« Je pense que vous pouvez vous attendre à ce que nous prévoyions d’utiliser un éventail de capacités de renseignement et de surveillance à notre disposition », …. « Nous avons également l’intention de tirer parti de la relation solide que nous entretenons avec les forces afghanes »


‘L’armée de l’air afghane pourrait être clouée au sol après le retrait des États-Unis
Le seul avantage dont disposait l’armée afghane sur les talibans semble devoir s’envoler avec le retrait précipité des États-Unis’.


Maintenant, regardez ça :


Cet avion, c’est ça :

‘L’AC-208 Eliminator Armed Caravan est un avion de reconnaissance et d’attaque au sol avancé conçu et développé par Orbital ATK. Il a été construit sur la base de la conception de l’avion d’attaque léger AC-208 Combat Caravan d’Orbital ATK.


Et ce n’est pas tout :

@Zoya_nafidi
Des frappes aériennes conjointes USAF/AAF ont visé des positions talibanes autour de la ville de Pul-e-Alam, la capitale de la province de Logar. Les rapports suggèrent que les forces spéciales lancent également une contre-offensive.

@Zoya_nafidi
C’est tôt le matin à Kandahar et l’USAF vient de mener des frappes aériennes visant une base de l’ANA (Armée nationale afghane) dans la ville de Kandahar dans le but de détruire des équipements militaires et des munitions.

@Natsecjeff – 11 Août

@rivmonitoring – 11 Août
Au moins 27 combattants talibans, dont des chefs de groupe, ont été tués et quatre autres ont été blessés par les frappes des AAF menées sur les rassemblements des talibans dans les districts de Balkh, Dehdade et Nahar Shahee de la province de Balkh, selon le 209e corps militaire de Shaheen.

Ministère de la Défense, Afghanistan
@MoDAfghanistan
76 terroristes talibans ont été tués et 19 autres blessés dans des frappes aériennes menées par les AAF dans le district de Chamtal & Dihdadi de la province de Balkh, la nuit dernière.

En outre, 3 véhicules bourrés d’explosifs et d’armes DShK et 7 de leurs motos ont été détruits.


Les États-Unis ont vendu un certain nombre d’équipements au gouvernement afghan pour leur force aérienne.


Et l’administration Biden, comme le détaillent les articles de Politico et de Foreign Policy, a parié sur la capacité de cette force aérienne à repousser les talibans.

Faisons une pause et essayons d’avoir une vue à 30 000 pieds :

Trump conclut un accord avec les talibans pour qu’ils prennent le pouvoir lorsque les États-Unis se retireront.

Mais le gouvernement afghan est déjà là, pourquoi pas eux ?

Parce que ce sont tous des seigneurs de guerre corrompus et impitoyables – voilà pourquoi. Les mêmes types de seigneurs de la guerre qui ont fait du pays un refuge pour les terroristes auparavant.

Qui Biden soutient-il ? Les seigneurs de la guerre corrompus et impitoyables.


Bien. Une bonne chose qu’il ne soit pas réellement aux commandes 😉

Vous le voyez ? Le retrait des forces et du soutien américains laisse les seigneurs de guerre corrompus sans le soutien dont ils ont besoin pour combattre les talibans… AVEC QUI NOUS AVONS CONCLU UN ACCORD !

Les médias veulent que vous oubliiez l’accord de Trump, que vous oubliiez que le gouvernement afghan est corrompu et brutal, infiltré par les Russes, les Pakistanais et le Parti Communiste.

Nous pourrions y passer 20 ans de plus et ne pas être mieux lotis. Donc Trump a conclu le meilleur accord possible et voici cet accord en train de se réaliser


Les États-Unis négocieraient avec les talibans pour éviter une attaque de l’ambassade à Kaboul.


Je peux me tromper, mais je crois que le magazine Foreign Policy est un torchon mondialiste. C’est ce que j’ai toujours considéré. Regardez cet article du 28 juillet 2021

Arrêtez de croire que les talibans vont gagner !

Avec les seigneurs de guerre ethniques qui font revivre leurs milices, la guerre afghane – même sans l’armée américaine – est plus équilibrée qu’il n’y paraît ».


Cet article fait un excellent travail de cadrage de la situation telle que les globalistes, l’élite, etc. la voient.
Ce qui veut dire, PAS comme Trump l’a vue et négociée.


Dernier article, de l’indispensable J.E Dyer qui rapporte simplement les faits.


Conclusion :

Si la dévolution est active (comme je le crois), alors c’est juste l’accord de Trump avec les Talibans qui se concrétise. Cela ne fait pas des Talibans les « bons », cela fait d’eux les gars avec qui nous avons passé l’accord, contre les seigneurs de guerre corruptibles.

Si la dévolution n’est pas active, alors qu’est-il advenu de l’accord que nous avons conclu ?

Et de toute façon, les médias, les mondialistes et Biden soutiennent les seigneurs de guerre corruptibles contre les talibans avec lesquels nous avons passé un accord.

Encore un article…..


Les talibans pensent qu’ils ont déjà gagné, accord de paix ou pas

« Nous avons vaincu l’ennemi ». La communauté internationale se démène pour assurer la paix en Afghanistan, mais les talibans pensent avoir le dessus – et le disent.

🙂

FIN

Kyle ☕️ 🎧 🇺🇸 :unverified: (@justhuman@freeatlantis.com)
Attached: 2 images Folks... if the Afghan Govt was US friendly, and the group we wanted to back and support, would they be welcomed into Iran? HELL NO!!! I know this is an unusual, even radical view, but what I see happening over there is the corrupt, Iran/Pakistan friendly Afghan Govt warlords and ...

Chapitres

Vous êtes notre indépendance

Soutien par d’autres modes et montants ici.

Informations