Les trafiquants de bulletins de vote qui ont truqué l’élection de 2020

Article original datant du 31/01/22

Est-ce la raison pour laquelle Mark Zuckerberg et les démocrates ont utilisé le covid-19 pour promouvoir le vote universel par correspondance ?

« Élection 2020 truquée : Des millions de bulletins de vote par correspondance seront imprimés par des pays étrangers, et d’autres. ce sera le scandale de notre temps ! » – Donald Trump 22 Juin 2020

« Les votes par correspondance ont moins de chance d’être comptés, plus de risque d’être compromis et plus de risque d’être contestés que ceux exprimés dans un isoloir, les statistiques le montrent… Le vote par correspondance est maintenant suffisamment courant et problématique pour que les experts électoraux disent qu’il y a eu de multiples élections dans lesquelles personne ne peut dire avec certitude quel candidat était le vainqueur mérité… Les bulletins de vote par correspondance rendent également beaucoup plus facile l’achat et la vente de votes… toutes les preuves d’élections volées impliquent des bulletins de vote par correspondance et autres. »

La citation ci-dessus a été compilée à partir d’un article du New York Times de 2012 intitulé « Error and Fraud at Issue as Absentee Voting Rises » (L’erreur et la fraude en question alors que le vote par correspondance augmente). Avant l’élection de 2020, il y avait un consensus bipartisan sur le fait que le vote par correspondance était plus facilement truqué que le vote physique.

Dans un rapport de 2005 signé par le président Jimmy Carter et James A. Baker III, qui a été secrétaire d’État sous le premier président George Bush, le rapport de la Commission sur la réforme électorale fédérale indiquait : « Les bulletins de vote par correspondance restent la plus grande source de fraude électorale potentielle. »

Plus précisément, le rapport demandait aux États d’interdire aux tiers ou aux agents politiques de collecter les bulletins de vote – une pratique communément appelée « récolte des bulletins ».

« Les juridictions étatiques et locales devraient interdire à toute personne de manipuler les bulletins de vote par correspondance, à l’exception de l’électeur, d’un membre reconnu de sa famille, du service postal américain ou d’un autre expéditeur légitime, ou encore des agents électoraux », indique le rapport 2005 de la commission. « La pratique de certains États consistant à autoriser les candidats ou les travailleurs des partis à ramasser et à livrer les bulletins de vote par correspondance devrait être éliminée. »

Un article de Slate a déclaré en 2016 que « les seuls systèmes de fraude électorale susceptibles de faire réellement basculer les élections impliquaient des bulletins de vote par correspondance… C’est logique : il est beaucoup plus facile de falsifier une signature, d’usurper l’identité d’un électeur ou d’acheter un vote dans l’intimité de son domicile que dans un isoloir aux bureaux de vote… Si les républicains étaient vraiment sérieux dans leur volonté d’éradiquer la fraude électorale, ils limiteraient sévèrement le vote par correspondance, ne l’autorisant que lorsque les électeurs ont une bonne excuse, comme la maladie. »

En mars 2020, alors que les confinements liés au coronavirus se déploient dans tout le pays, des démocrates de premier plan comme Joe Biden, Hillary Clinton, Nancy Pelosi et Barack Obama appellent publiquement à une élection par « vote par correspondance » et à un « vote par correspondance sans excuse ».

Le 15 mars 2020, Joe Biden a tweeté : « Si vous présentez des symptômes du COVID-19 – ou si vous pourriez être à risque – les options de vote par correspondance ou par absentéisme (Système où le bulletin est collecté en amont de l’élection, NdT) sont le meilleur moyen de faire entendre votre voix, tout en protégeant vos voisins. »

Si vous présentez des symptômes du COVID-19 – ou si vous êtes susceptible de l’être – les options de vote par correspondance ou par absentéisme sont le meilleur moyen de faire entendre votre voix, tout en protégeant vos voisins.

@JoeBiden

Le 17 mars 2020, le Washington Post et le New York Times ont cité le président du Comité national démocrate, Tom Perez, dans deux articles qui exhortaient les États à « adopter le vote par correspondance » et le « vote par correspondance sans excuse » en raison de l’épidémie de coronavirus.

Le président du DNC (Comité National Démocrate), Tom Perez, exhorte les États à adopter le vote par correspondance, le vote par correspondance sans excuse et l’extension des heures d’ouverture des bureaux de vote pour éviter de nouveaux retards dans le calendrier des primaires.

@washingtonpost

Le président du Comité National Démocrate, Tom Perez, a exhorté mardi les États restant sur le calendrier des primaires présidentielles à n’organiser que des concours de vote par correspondance en raison de l’épidémie de coronavirus.

Suivez les dernières nouvelles des primaires d’aujourd’hui. https://nyti.ms/3b5MDHC

@nytimes

Le 19 mars 2020, Hillary Clinton a tweeté : « Chaque électeur doit avoir la possibilité de voter par correspondance cette année. » Le même jour, la Californie est devenue le premier État à se confiner en raison du coronavirus, suivie de New York un jour plus tard.

Le 21 mars 2020, Adam Schiff a tweeté : « Tous les États devraient autoriser le vote par correspondance sans excuse. Dès maintenant. » Le 25 mars 2020, l’Illinois, le Connecticut, le Wisconsin, le Michigan, le Nouveau-Mexique, l’Oregon, Washington, le Vermont, Hawaï et le Massachusetts avaient tous verrouillé, les démocrates continuant à faire pression pour une élection par courrier.

Chaque électeur doit avoir la possibilité de voter par correspondance cette année.

Les sénateurs @RonWyden et @amyklobuchar ont un projet de loi pour y parvenir, et vous pouvez appeler vos sénateurs dès maintenant au (202) 224-3121 pour les inciter à le soutenir.

@HillaryClinton

Nous devrions rendre le vote plus facile, pas plus difficile.
Il ne devrait pas être nécessaire d’avoir une pandémie pour forcer ce changement,
mais l’urgence est maintenant claire comme de l’eau de roche :
Tous les états devraient permettre le vote par correspondance sans excuse.
En commençant dès maintenant.

@AdamSchiff

Le 3 avril 2020, Nancy Pelosi a tweeté : « Le vote par correspondance est essentiel pour protéger l’avenir de notre démocratie alors que nous faisons face à cette crise de santé publique. Il n’y a aucun argument légitime contre sa promulgation. »

Le 9 avril 2020, alors qu’Ilhan Omar tweetait : « Nous avons besoin du vote par correspondance dans tout le pays », tous les États, à l’exception de l’Arkansas, de l’Iowa, du Nebraska, du Dakota du Nord, du Dakota du Sud, de l’Utah et du Wyoming, étaient déjà entrés en confinement.

Un jour plus tard, Barack Obama a tweeté : « N’utilisons pas la tragédie d’une pandémie pour compromettre notre démocratie. Vérifiez les informations sur le vote par correspondance ». Le tweet d’Obama renvoyait à un article du New York Times intitulé « Le vote par correspondance favorise-t-il les démocrates ? Non. C’est un faux argument de Trump ».

Le vote par correspondance est essentiel pour protéger l’avenir de notre démocratie alors que nous sommes confrontés à cette crise de santé publique. Il n’y a aucun argument légitime pour s’opposer à sa mise en œuvre. #LSSC

@SpeakerPelosi

Nous avons besoin du vote par correspondance dans tout le pays.

@Ilhan

N’utilisons pas la tragédie d’une pandémie pour compromettre notre démocratie. Vérifiez les informations concernant le vote par correspondance.

@BarackObama

Bien que le consensus bipartisan ait précédemment convenu que le vote par correspondance conduisait à des élections frauduleuses, les démocrates ont réussi à faire passer le total des bulletins de vote par correspondance de 28,8 millions en 2016 à 66,4 millions en 2020, soit une augmentation considérable de 131 %.

Les démocrates ont simultanément utilisé la crise du covid-19 pour faire pression en faveur du vote par correspondance à l’échelle nationale, tout en modifiant les lois électorales dans 37 États pour faire chuter le taux de rejet des bulletins de vote par correspondance jusqu’à 90 % dans les États clés.

Contrairement à l’article du New York Times partagé par l’ancien président Obama, les démocrates ont largement bénéficié de l’augmentation du vote par correspondance. Le pourcentage de démocrates votant par correspondance est passé de 26 % en 2016 à 60 % en 2020.

En revanche, les électeurs républicains n’ont vu leur pourcentage passer que de 21 à 32 %. En d’autres termes, les 37,6 millions de bulletins supplémentaires envoyés par courrier lors de l’élection de 2020 ont fait basculer l’élection en faveur des démocrates.

Modes de vote
Le jour du scrutin/bureau de vote
Par courrier/absent
En avance en personne
(Ballot drop box)
Vote par correspondance, par parti

Mais la question qui demeure est la suivante : combien de ces bulletins de vote par correspondance étaient illégaux ? Un récent sondage Rasmussen a révélé que 59 % du pays et 41 % des démocrates estiment que la tricherie était probable lors de l’élection de 2020.

Cette semaine, des images de surveillance ont émergé d’une opération de récolte de bulletins illégaux qui a eu lieu pendant l’élection de 2020. True The Vote a passé l’année dernière à collecter plus de 27 téraoctets de données géospatiales et temporelles – un total de 10 trillions de pings de téléphones portables – entre le 1er octobre et le 6 novembre dans des zones ciblées en Géorgie, en Arizona, au Michigan, au Wisconsin, en Pennsylvanie et au Texas.

Les données comprennent des points d’intérêt géo clôturés comme les emplacements des urnes, ainsi que les magasins UPS et certaines installations gouvernementales, commerciales et d’organisations non gouvernementales (ONG).

L’organisation de surveillance des votes basée à Houston, au Texas, a pu utiliser les données de localisation des téléphones portables et déterminer que plus de 2 000 personnes, soupçonnées de collecter des bulletins de vote, se rendaient plusieurs fois dans plusieurs urnes. À partir de là, True The Vote a rassemblé 24 téraoctets de vidéos de surveillance des urnes pour les faire correspondre aux données des téléphones portables.

Le podcasteur conservateur Dinesh D’Souza a diffusé samedi la bande-annonce d’un film intitulé « 2 000 mules », dans lequel les 27 téraoctets de données géospatiales et les 24 téraoctets de vidéos de surveillance des urnes de True The Vote seront transformés en un documentaire de grande qualité par ce cinéaste expérimenté. La bande-annonce montre des vidéos de surveillance de présumés collecteurs d’urnes portant des gants et des déguisements déposant des piles de bulletins dans des boîtes de dépôt.

Ceci intervient quelques jours après que David Cross, de VoterGA, ait publié une vidéo de surveillance d’une boîte de dépôt du comté de Gwinnett. Dans la vidéo, on peut clairement voir un homme prendre une photo de sa main remplie de bulletins de vote avant de placer tous les bulletins dans une boîte de dépôt. La loi de Géorgie interdit strictement aux militants tiers de ramasser et de livrer des bulletins de vote au nom des électeurs, une tactique appelée « collecte de bulletins ».

John Solomon de Just The News a rapporté que les collecteurs d’urnes illégaux étaient payés 10 dollars par bulletin après avoir interviewé un homme de Géorgie qui a admis avoir été payé des milliers de dollars pour récolter des bulletins dans la région d’Atlanta. Ce trafiquant d’urnes n’était qu’un des 242 trafiquants présumés qui ont effectué un total de 5 662 voyages vers les urnes en Géorgie selon l’enquête de True the Vote.

L’élection de 2020 n’a pas ressemblé aux élections précédentes, le milliardaire de la technologie Mark Zuckerberg ayant effectivement acheté l’élection pour créer un système électoral à deux vitesses qui a profité de manière disproportionnée aux démocrates. Il n’y a également jamais eu d’exemple d’un réseau coordonné de collecte illégale de votes traversant plusieurs États jusqu’à l’élection de 2020.

Le Center for Technology and Civic Life (CTCL – Centre pour la technologie et la vie civique) et le Center for Election Innovation and Research (CEIR – Centre pour l’innovation et la recherche sur les élections) ont fait passer un montant stupéfiant de 419 millions de dollars de l’argent de Zuckerberg dans les bureaux électoraux des gouvernements locaux, et il est venu avec des conditions attachées.

Dans le Michigan, 5 939 235 $ ont été attribués aux juridictions où Clinton a gagné et 402 878 $ à celles où Trump a gagné. En Pennsylvanie, 13 063 828 $ ont été versés aux juridictions où Clinton a gagné et 692 742 $ à celles où Trump a gagné. En Géorgie, les subventions du CTCL ont profité à 9 des 10 comtés où les démocrates ont obtenu le plus de voix.

Dans le comté de Delaware, banlieue de Philadelphie à tendance démocrate, le financement de Zuckerberg a permis de fournir une boîte de dépôt de bulletins de vote pour 4 000 électeurs, mais dans les comtés républicains connus de Pennsylvanie, il n’y avait qu’une boîte de dépôt pour 72 000 électeurs.

CTCL a exigé la promotion du vote universel par correspondance, a prolongé les délais qui favorisaient le vote par correspondance par rapport au vote en personne, a fourni du personnel pour les efforts de mobilisation des électeurs, a payé les fonctionnaires électoraux et a ordonné la consolidation des opérations de dépouillement.

La CTCL a également favorisé la prolifération des urnes, ce qui a permis à ce réseau de « 2000 Mules » de collecter illégalement des bulletins de vote dans les États clés qui ont finalement décidé du résultat de l’élection.

Biden a remporté 25 des 26 villes et comtés qui ont reçu au moins 1 million de dollars de subventions CTCL de Zuckerberg. Ces fonds n’ont pas été versés sans discernement à des régions nécessiteuses du pays, mais en grande partie à des bureaux électoraux gouvernementaux dans les plus grandes villes des swing states, où se concentre la majorité des électeurs démocrates.

Au moment même où Zuckerberg travaillait à transformer radicalement l’élection de 2020, il a envoyé un courriel au Dr Anthony Fauci le 15 mars 2020 et a dit : « Je voulais aussi partager quelques idées sur la façon dont nous pourrions vous aider à faire passer votre message ».

Ce message consistait à supprimer les pages de protestation contre le confinement, à empêcher les scientifiques et les médecins de discuter des protocoles de traitement précoce, à fermer les écoles, à promouvoir les obligations de port du masque et à faire pression pour des confinements à l’échelle nationale qui permettraient à la CTCL de Zuckerberg de mettre en œuvre le vote universel par correspondance et les urnes.

Alors que Zuckerberg et les démocrates ont fait pression pour que le vote universel par correspondance soit mis en place en 2020, la plupart des pays développés interdisent le vote par correspondance, sauf si le citoyen vit à l’étranger, ou exigent une pièce d’identité avec photo pour obtenir ces bulletins. En Europe, 74 % des nations interdisent le vote par correspondance pour les citoyens vivant dans leur pays et 21 % supplémentaires exigent des cartes d’identité avec photo pour obtenir ces bulletins.

En Europe, il n’y a que deux pays qui ne restreignent pas le vote par correspondance : L’Allemagne et la Hongrie, bien que, contrairement aux États-Unis, les citoyens doivent prouver leur citoyenneté pour s’inscrire sur les listes électorales. Le Brésil, la Russie, Israël, le Mexique et un grand nombre d’autres pays développés ont également interdit complètement le vote par correspondance.

Bulletins de vote par correspondance Exigences
– Interdit les bulletins de vote par correspondance pour citoyens vivant dans le pays, la Pologne a autorisée le vote par correspondance uniquement pour l’élection de 2020
– La plupart des cantons exigent des pièces d’identité avec photo d’identité
– Autorise les bulletins de vote par correspondance, mais mais exige une pièce d’identité avec photo pour l’obtenir
– Autorise le vote par correspondance

Il y a encore beaucoup de questions sans réponse sur l’enquête de True The Vote. Par exemple, qui a payé les collecteurs de bulletins de vote et jusqu’où ces paiements peuvent-ils être suivis dans la chaîne ? Un FBI et un département de la justice corrompus et compromis vont-ils même poursuivre les auteurs de cette fraude ? Les législateurs des États prendront-ils des mesures contre la fraude par correspondance et les urnes ? Combien de bulletins de vote illégaux ont été récoltés par ces « 2 000 mules » ?

Le rapport bipartisan de 2005 de la Commission sur la réforme électorale fédérale a écrit : « Les bulletins de vote par correspondance restent la plus grande source de fraude électorale potentielle. » Le New York Times a écrit, « toutes les preuves d’élections volées impliquent des bulletins de vote par correspondance ». Slate a écrit : « Les seuls systèmes de fraude électorale susceptibles de faire basculer les élections concernent les bulletins de vote par correspondance. »

L’exposition de ces « 2 000 mules » par Dinesh D’Souza et True The Vote révélera-t-elle un système de fraude électorale par bulletin postal qui a fait basculer l’élection de 2020 ?


"2,000 Mules" Exposing The Ballot Traffickers Who Rigged The 2020 Election
Is this why Mark Zuckerberg and Democrats used covid-19 to push universal mail-in voting and ballot drop boxes?

Chapitres

Vous êtes notre indépendance

Soutien par d’autres modes et montants ici.

Informations