L’identité du tueur d’Ashli Babbitt est confirmée

Article original datant du 06/07/21

Le lieutenant négligent de la police du Capitole est protégé par les démocrates, Pelosi et le FBI de l’état profond

Le mari d’Ashli Babbitt, Aaron Babbitt, et l’avocat Terrell Roberts ont rejoint Tucker Carlson à la mi-juin pour discuter des difficultés persistantes qu’ils rencontrent pour obtenir des informations sur sa mort ou l’identité de son assassin employé par le gouvernement.

Au cours de la discussion, Tucker Carlson a demandé au procureur Roberts ce qu’il pensait du rapport selon lequel le tireur d’Ashli avait également laissé son arme chargée dans les toilettes du Capitole.

Tucker Carlson : M. Roberts, laissez-moi vous demander, il y a des rapports en ligne, c’est incroyable je ne sais pas s’ils sont vrais, que l’officier de police du Capitole qui a tiré sur Ashli Babbitt, je ne vais pas mentionner le nom, est le même officier qui a laissé son arme de poing chargée dans des toilettes publiques pour hommes au Capitole. Pensez-vous que c’est cet officier, qui semble être une personne très imprudente, qui a tiré et tué Ashli Babbitt le 6 janvier ?

Avocat Terrell Roberts : C’est ce que je crois. C’est ce que je crois.

Voici l’échange de l’émission Tucker Carlson Tonight :

Lundi, un lecteur du Gateway Pundit nommé « Michael » nous a envoyé ce dernier élément pour identifier le tueur d’Ashli Babbit.

Le lieutenant de police du Capitole Michael Byrd est le nom de l’agent qui a laissé son arme à l’intérieur d’une toilette du Capitole en 2019.

Roll Call a fait un rapport sur Byrd en février 2019.

Un lieutenant de la police du Capitole a laissé son arme de service dans une salle de bain lundi soir et l’arme non surveillée a été découverte plus tard par un autre agent de la police du Capitole.Après l’ajournement de la Chambre lundi, le Lieutenant Mike Byrd a laissé son Glock 22 dans une salle de bains du complexe du Capitol Visitor Center, selon des sources familières avec l’incident. Byrd est le commandant de la section des chambres de la police du Capitole et était en service mardi et mercredi.

Larry Johnson, collaborateur du TGP (The Gateway Pundit), a récemment écrit sur les comportements dangereux de Byrd : Le tueur d’Ashli Babbit est un dangereux incompétent.

On ne sait pas exactement pourquoi le lieutenant Byrd faisait encore partie des forces de police en janvier 2021 après ses précédentes actions.

Tayler Hansen a fait un rapport sur l’identité du tireur dans The Gateway Pundit le 25 février.
Nous avons repris le rapport ci-dessous.

Depuis notre précédent rapport du 25 février-

Le nom du lieutenant de police n’a pas été communiqué aux avocats d’Ashli Babbit.

C’est l’officier responsable de l’usage excessif de la force et de l’exécution d’Ashli Babbitt.

Avant de tuer Ashli, l’officier est vu en train de pointer son arme à feu sur ses collègues.

Vous pouvez voir que l’officier ignore presque toutes les règles de base de la sécurité des armes à feu. Son doigt est enroulé autour de la gâchette, tandis que son arme à feu est dirigée vers ses collègues.

Photo originale : Remarquez comment les autres officiers manipulent correctement leurs armes à feu et n’ont pas un doigt enroulé autour de la gâchette ?
On peut voir l’officier portant ce qui semble être le même mouchoir, la même cravate et le même insigne.
Voici la même photo mais zoomée, l’organisateur Antifa John Sullivan est également photographié.
COMPARAISON CÔTE À CÔTE
Notez les bracelets identiques

L’officier, selon son récit, ne pouvait pas voir les trois officiers en uniforme à l’extérieur et ne savait pas qu’ils étaient là. Il a seulement décrit avoir vu un couloir rempli de personnes qui arrivaient. Les trois officiers n’avaient aucun bouclier ou équipement anti-émeute visible – deux d’entre eux ne portaient même pas de chapeau.

Selon le récit du lieutenant, il ne savait pas qui parmi les émeutiers, si quelqu’un, était armé. Il ne pouvait pas non plus voir jusqu’à quelle distance dans le hall la foule
s’étendait.

Le lieutenant ne savait pas non plus, selon les personnes informés de son compte rendu, qu’une équipe tactique équipe tactique de la police du Capitole montait la cage d’escalier derrière Mme Babbitt, dans l’intention de renforcer la zone et de dégager les émeutiers.

Lorsque l’équipe est arrivée, l’un des trois officiers qui montaient la garde a donné le mot : « Ils sont prêts à rouler ».

Il a également dit à l’enquêteur qu’il avait entendu des rapports selon lesquels des bombes artisanales avaient été trouvées ailleurs dans la région et qu’il craignait que les émeutiers ne transportent des explosifs. Babbit portait un sac à dos, ce qui aurait aggravé ses craintes.

Le lieutenant a également déclaré qu’il pensait que sa propre vie était en danger. On ne sait pas exactement pourquoi il a décidé de tenir bon plutôt que de battre en retraite et de chercher des renforts. Des agents des services secrets bien armés montaient la garde à proximité dans la salle de la Chambre.

La déclaration des officiers de la police du Capitole concernant le meurtre d’Ashli Babbitt

L’agent n’a pas pu voir trois agents en uniforme contre le mur le plus proche d’Ashli, il n’a pas pu voir jusqu’où s’étendait la foule, il a vu un couloir rempli de « personnes venant en sens inverse« , et il affirme qu’Ashli Babbitt portant un sac à dos a aggravé ses craintes qui ont conduit à la fusillade.

Il s’est contredit plusieurs fois dans une seule déclaration. S’il dit la vérité sur le fait de ne pas avoir vu les officiers, il ment sur le sac à dos d’Ashli Babbitt, ce qui aggrave ses craintes.

Sauf s’il a une vision à rayons X.

M. Schamel a déclaré qu’il s’attend à ce que l’enquête trouve son client, qu’il ne veut pas le nommer, libre de tout méfait. « À mille pour cent qu’il sera blanchi » a-t-il dit « S’il n’est pas innocenté, nous n’avons plus un pays dans lequel nous voulons vivre. »

Mark Schamel, l’avocat de la défense représentant le tireur, a publié une déclaration concernant son client et la fusillade ui a causé la mort d’Ashli Babbitt.

« S’il n’est pas innocenté, nous n’avons plus un pays dans lequel nous voulons vivre. »

Mark Schamel

La déclaration de Mark Schamel a également blanchi le nom de l’agent spécial, David Bailey.

Lien vers la déclaration : https://t.co/AhgQnKnuw1?amp=1

Tous les conseils et informations concernant l’affaire judiciaire d’Ashli Babbitt peuvent être soumis à :

ForAshliTips@aol.com

MISE À JOUR – Nous avons plus de confirmation ici.

Chapitres

Vous êtes notre indépendance

Soutien par d’autres modes et montants ici.

Informations