Live du 1er Juin 2021

Comment l’ONG PATH, financée par Bill Gates, a tué des jeunes filles en Inde lors d’essais cliniques non autorisés
1 juin 2021
Obama dit vouloir connaître la vérité sur les ovnis et pense que les États-Unis devront dépenser plus en armement
2 juin 2021

Que dire de plus que ce que nous disons depuis des mois et des mois ? Ca avance. Les audits continuent, l’état profond panique et perd ses moyens, la rhétorique du virus invisible est en train de s’écrouler… Nous sommes au tout début d’un été qui sera très très chaud. Soyons prêts. Aidez-nous en partageant le live autour de vous. 🙏🙏🙏

Un souci pour regarder le live sur notre site ?
Regardez sur Odysee, DLIVE, Twitch 1, Twitch 2, Twitch 3, 5:5


L’actualité continue sur notre site

Consultez l’ensemble de l’actualité que nous publions chaque jour sur notre site !


Le retour du méchant complotiste

La tension monte entre les US et la Chine.

Après que le gouvernement américain a ordonné aux agences d’espionnage américaines de mener une enquête de 90 jours pour déterminer si le COVID-19 a été libéré par un laboratoire chinois le 26 mai, Hu Xijin, le rédacteur en chef du Global Times, l’un des principaux porte-parole du PCC, a immédiatement posté sur sa plateforme de médias sociaux chinoise Weibo des menaces a peine voilées et appelle a une course à l’armement nucléaire

Hu Xijin ([…] né en 1960) est un journaliste chinois et rédacteur en chef du Global Times, un tabloïd d’État placé sous les auspices du journal officiel du Parti communiste chinois, le Quotidien du peuple.

Cette information est à mettre en parallèle avec celle ci :

FISAGATE

Rasmussen report a tweeté :
« Les preuves qui tombent au compte-gouttes indiquent maintenant que la « collusion Trump-Russie » était une fabrication politiquement conçue et propulsée par les médias. Poussée sans relâche, elle a influencé l’opinion des électeurs, livrant probablement la Chambre aux démocrates lors des élections de 2018. »

Israël : Netanyahu en difficulté

Les différents partis d’opposition d’Israël s’allient pour créer un « gouvernement de changement » qui ne sera pas dirigé par Benyamin Nétanyahu. Une décision qui pourrait infliger au Premier ministre son premier revers électoral depuis 1999.

Le siège de Twitter a reçu une visite de la police en Inde !

Twitter tente de jouer la victime, mais nous connaissons tous la vérité…

La police de Delhi s’est rendue lundi soir dans deux bureaux de Twitter – dans l’État de la capitale nationale de Delhi et à Gurgaon, dans l’État voisin de Haryana – afin d’obtenir davantage d’informations sur la raison pour laquelle Twitter a qualifié l’un des tweets du porte-parole du BJP, parti au pouvoir, de « média manipulé ».

Ils paniquent et attaquent Flynn

La mauvaise foi continue sans arrêt de la part des médias de masse. Voici un extrait de l’article de Huffington Post USA.

Flynn a présenté sa vision sombre d’un coup d’État militaire et d’une dictature aux États-Unis en réponse à une question du public de la conférence.

« Je veux savoir pourquoi ce qui s’est passé au Myanmar ne peut pas se produire ici ? » a demandé un membre non identifié du public à Flynn, bien qu’il ait prononcé le nom de la nation en « Minnimar ».

« Aucune raison », a répondu Flynn sous des cris d’approbation sauvages. « Cela devrait arriver. »

Et voici la déclaration du Général Flynn concernant ce genre d’attaques :

Permettez-moi d’être TRÈS CLAIR – Il n’y a AUCUNE raison pour un quelconque coup d’État en Amérique, et je n’ai jamais appelé à une action de ce genre.
Tout rapport sur une autre croyance de ma part est une fabrication en gras basée sur un rapport déformé lors d’un panel animé à une conférence d’Américains patriotes qui aiment ce pays, tout comme moi.
Je ne suis pas étranger à la manipulation de mes propos par les médias, aussi permettez-moi de répéter ma réponse à une question posée lors de la conférence : Il n’y a aucune raison pour que cela (un coup d’État) se produise ici (en Amérique).

Comme toujours, l’état profond projette en face ce qu’ils font eux de leur côté parce que pendant qu’eux ils parlent d’un coup militaire, ils sont en train de préparer quelque chose similaire mais l’armée n’est pas avec eux. Ils créent donc la division et forment leur propre armée mais qui en réalité sera maîtrisée rapidement :

Voici ce que Q dit par rapport à tout ceci 

Un post de B ?

Ce samedi 29/05/2021, Qalert a repiqué un post mais ce post était signé par un certain B.

« Faits VS Fiction, le choix vous appartient.
Qui vous a expliqué leur jeu ?
Qui vous aide à trouver des réponses à vos questions ? »

Voici ce que nous avons trouvé pour le moment :

Post de CodeMonkeyZ

Je ne suis plus impliqué dans l’administration de 8kun, mais de nombreuses personnes me demandent de donner mon avis sur « B ». De la manière dont le forum /projectdcomms/ est configuré, seul le propriétaire du forum est en mesure de poster sur celui-ci. Se connecter en tant que propriétaire du forum nécessite un nom d’utilisateur et un mot de passe. La personne qui a posté en tant que B s’est connectée au forum avec les informations d’identification correctes.

Je vois quelques POSSIBILITÉS sur ce qui s’est passé.
1. Le forum a pu être réclamé et donné à une nouvelle personne. Cela peut être vérifié en se connectant au compte administrateur et en vérifiant le journal des réclamations du forum. Je n’ai pas accès au compte administrateur donc je ne peux pas le vérifier.
2. Quelqu’un a deviné le nom d’utilisateur et le mot de passe du propriétaire du forum, puis s’est connecté et a posté en tant que B.
3. Le Q original a donné le nom d’utilisateur et le mot de passe à quelqu’un d’autre pour poster sur le forum.
4. C’est bien Q qui poste.
Si je devais deviner, je dirais que c’est soit le n°3 soit le n°4, mais je ne suis pas en mesure de le vérifier techniquement maintenant.


Cela dit, le post 1004 pourrait (ou pas) expliquer partiellement ce mystere :

SEC TEST
BRAVO
B
ACTIVER D-PRIV

Les Chrétiens Attaqués

Les DéQodeurs qui suivent connaissent déjà le sujet et cela ne les surprenne pas :

Cela n’est pas exclusif à la France :

Nous avons déjà abordé le sujet de nombreuse fois mais plus le temps passe, plus le sujet devient urgent et l’importance de la prière devient CAPITALE.

Message de Gabrielle

(assistante gestion de bougies et factcheckeuse, membre de la famille des DéQodeurs)

Bonjour Leo, à la fin de la vidéo de Philippe Merle qui a perdu son fils de 41 ans, où il donne les chiffres, le site internet est faux. Ce n’est pas Sante-Publique.com mais https://www.santepubliquefrance.fr/dossiers/coronavirus-covid-19/coronavirus-chiffres-cles-et-evolution-de-la-covid-19-en-france-et-dans-le-monde.

Il me semble important de le préciser. Merci. Bonne semaine. Gabrielle

Message très pertinent de Praying Medic concernant la fraude électorale

(un patriote très compétent et qui aide depuis le début)

Que se passera-t-il si la fraude électorale est prouvée ?

Certains pensent que la fraude a déjà été prouvée. Des preuves de fraude électorale ont été présentées lors d’audiences publiques et par des experts sur les médias sociaux au cours des six derniers mois. Mais les preuves entendues dans un tribunal d’opinion publique et les preuves présentées à un organe législatif (ou un tribunal) sont deux choses différentes. La première n’est pas recevable, la seconde l’est.

Les élections sont gérées au niveau de l’État. Si des preuves de fraude recevables étaient présentées à un organe législatif d’un État, celui-ci pourrait voter pour décertifier ses électeurs Biden. Si la preuve était présentée à un juge, celui-ci pourrait décider que les électeurs doivent être décertifiés.

Ce processus s’enlise dans le conflit parce que de nombreuses législatures d’État ont abdiqué leur autorité constitutionnelle en permettant au pouvoir exécutif de certifier leurs électeurs. Si le corps législatif demandait au gouverneur d’annuler la certification des électeurs, cette demande serait probablement rejetée. Il pourrait être demandé à un tribunal de résoudre le litige. Si le tribunal refusait d’entendre l’affaire, il y aurait, en théorie, une crise constitutionnelle. Mais cela pourrait n’être que théorique, puisque la constitution donne l’autorité exclusive au corps législatif pour choisir les électeurs. Si un organe législatif a donné cette autorité à l’exécutif, il peut la récupérer.

Si trois États décertifiaient leurs grands électeurs Biden et certifiaient des grands électeurs Trump, le résultat de l’élection de 2020 serait modifié, du moins sur le papier. Cela n’entraînerait pas le retrait automatique de Biden de la Maison Blanche, car il n’existe aucune disposition constitutionnelle permettant d’inverser le résultat d’une élection présidentielle.

Il existe toutefois un précédent juridique permettant d’annuler les résultats d’une élection. Les juges ordonnent fréquemment de nouvelles élections lorsqu’une fraude est constatée et il arrive que le candidat arrivé en deuxième position se voie attribuer le poste. Il semble probable qu’au moins un comté ou un État se verra ordonner par un juge d’organiser de nouvelles élections en raison d’une fraude avérée. Je ne sais pas dans quelle mesure de telles décisions peuvent être répandues.

Les affaires de fraude sont susceptibles d’atteindre la Cour suprême, mais il est impossible de prédire si elle entendra une affaire de fraude ou comment elle se prononcera.

Le ministère de la Justice et les tribunaux sont la dernière ligne de défense contre la tyrannie, sur le théâtre civil. S’ils échouent, ils laissent l’avenir de la République en péril. Les citoyens américains hésitent à penser que leur président pourrait être démis de ses fonctions par la force. Il n’existe aucune disposition constitutionnelle pour le renversement d’un président, mais cela arrive tout le temps dans d’autres parties du monde. (Souvent, ce sont l’armée américaine et ses agences de renseignement qui s’en chargent). Je ne préconise pas le renversement de l’administration Biden. Je signale simplement que les coups d’État militaires ne sont pas rares. Si les législatures des États, les tribunaux et le ministère de la Justice ne parviennent pas à résoudre les conflits électoraux, l’armée peut prendre sur elle de régler le problème.

La dictature sanitaire se délite sous nous yeux…

Plusieurs signaux optimistes à travers le monde nous confirment l’échec de la mise en place de la dictature sanitaire partout dans le monde.

Richard Grenell(Directeur par intérim du renseignement national dans le cabinet de l’ancien président Donald Trump en 2020.) a tweeté ceci :

Alors qu’Israël annonçait renoncer au passeport sanitaire la semaine dernière, c’est au tour du Royaume uni de faire cette annonce.

Ceci fait suite à d’importantes manifestations qui ont eu lieu à Londres.

Dans le même temps, une cour de justice allemande déclare les mandats de masques illégaux et préjudiciables aux enfants.

… mais certains continuent de pousser l’apartheid vaccinal

Pour assister au concert du groupe Teenage Bottlerocket prévu le 26 juin à Saint Petersburg, en Floride, il vous faudra débourser 18 dollars — mais attention, dans l’éventualité où vous n’êtes pas vaccinés contre la COVID-19, le ticket vous coûtera… 999,99 dollars. 

Le 19 mai dernier, le gouvernement a annoncé la levée prochaine des motifs impérieux entre l’Hexagone et les Outre-mer, sous réserve que les voyageurs soient vaccinés. Des avocats de La Réunion et de métropole parlent d’une mesure illégale et discriminatoire. Ils préparent un recours.

Proteine Spike, ARNm et censure

Depuis quelques jours, ce genre d’article est publié dans les MSM :

Les mythes relatifs à l’infertilité, à la grossesse et aux fausses couches sont répandus dans les cercles anti-vaccins depuis des années – et dans l’univers de leurs théories du complot, les vaccins sont souvent à blâmer. Bien que des variantes de ces fausses affirmations aient fait partie des campagnes de désinformation sur les vaccins COVID-19, on a récemment assisté à une évolution de la diabolisation du vaccin lui-même vers la diabolisation des personnes vaccinées.

[…]

« Je pense qu’il est particulièrement intéressant que les gens disent que ceux qui sont vaccinés représentent un risque pour ceux qui ne le sont pas », a déclaré David Broniatowski, directeur associé de l’Institute for Data, Democracy & Politics de l’université George Washington.

Luigi Warren, inventeur de la technique ARNm utilisée par Moderna sur la question a répondu la chose suivante :

Je crois que l’idée d’ « excrétion » est que les vaccinés excrètent des protéines de pointe, pas des virus. Et il est certainement vrai que les personnes vaccinées avec des vaccins à ARNm excrètent des protéines de pointe, mais en quantités minuscules qui ne peuvent presque certainement pas causer de maladie/malaise chez les autres.

Qui est Luigi Warren?

J’ai inventé une nouvelle technologie importante pour « reprogrammer » des cellules ordinaires en cellules souches pendant un postdoc à la Harvard Medical School. Ce travail a été désigné comme l’une des dix principales percées scientifiques de 2010 par la revue Science, et comme l’une des dix principales percées médicales de l’année par le magazine TIME. Depuis lors, mon travail s’est concentré sur l’avancement des applications commerciales de la technologie sous-jacente (« reprogrammation de l’ARNm »). J’ai entrepris des projets en tant que scientifique consultant chez Stemgent, Allele Biotechnology, Fluidigm et Arcturus Therapeutics.

L’hypothèse de la zoonose complètement discréditée
(Que font les #opinioncheckers??)

Le COVID-19 « n’a AUCUN ancêtre naturel crédible » et a été créé par des scientifiques chinois qui ont ensuite essayé de brouiller les pistes en recourant à la « rétro-ingénierie » pour faire croire qu’il provenait naturellement des chauves-souris, selon une nouvelle étude

[…]

L’étude fait également état de « destruction, dissimulation ou contamination délibérée de données » dans les laboratoires chinois et note que « les scientifiques qui souhaitaient partager leurs découvertes n’ont pas pu le faire ou ont disparu ».

Le Fauci et le marteau

Selon des propos rapportés par Sharri Markson dans The Australian, le grand virologue américain, Anthony Fauci, a affirmé en 2012 que que les avantages potentiels de la manipulation des virus par le biais de la recherche sur le gain de fonction l’emportent sur les risques d’un accident de laboratoire qui déclencherait une pandémie.

Kill Bill? (merci à Ghilas pour les liens!)

Il semblerait que la pression monte aussi pour le meilleur docteur du monde…
Parmi les nombreux méfaits qui lui sont reprochés, le fondateur de Microsoft, Bill Gates, est actuellement pointé du doigt par Twitterati en Inde pour avoir prétendument financé un programme de test et de stérilisation de vaccins indigènes sur des enfants tribaux par l’intermédiaire de son ONG, la Fondation Bill et Melinda Gates (BMGF), en 2009.

Parmi les 12 424 effets indésirables qui ont été signalés, 772 ont été considérés comme graves, dont 32 décès. Les autres effets secondaires graves signalés comprenaient des troubles auto-immuns, des événements thromboemboliques veineux (caillots sanguins) et le syndrome de Guillain-Barré.

On a fait nos devoirs

Lors d’un live précédent, nous vous avons parlé de cet article qui compare le RRR(Réduction de Risque Relatif) à l’ARR (Réduction de Risque Absolue) pour les vaccins contre le virus du PCC.

L’article est ici :

L’efficacité des vaccins est généralement rapportée sous forme de réduction du risque relatif (RRR). Elle utilise le risque relatif (RR) – c’est-à-dire le rapport entre les taux d’attaque avec et sans vaccin – qui est exprimé par 1-RR. Le classement selon l’efficacité déclarée donne des réductions du risque relatif de 95% pour les vaccins Pfizer-BioNTech, 94% pour le Moderna-NIH, 90% pour le Gamaleya, 67% pour le J&J et 67% pour le AstraZeneca-Oxford. Cependant, le RRR doit être considéré par rapport au risque de fond d’être infecté et de tomber malade par le COVID-19, qui varie selon les populations et dans le temps. Bien que le RRR ne prenne en compte que les participants qui pourraient bénéficier du vaccin, la réduction du risque absolu (ARR), qui est la différence entre les taux d’attaque avec et sans vaccin, prend en compte l’ensemble de la population. Les RAR ont tendance à être ignorées car elles donnent une taille d’effet beaucoup moins impressionnante que les RRR : 1.3% pour les vaccins AstraZeneca-Oxford, 1.2% pour le Moderna-NIH, 1.2% pour le J&J, 0.93% pour le Gamaleya et 0.84% pour le Pfizer-BioNTech.

Voici, pour ceux qui souhaitent creuser la question, un article qui explique les différences entre ARR et RRR.

Le narratif COVID a du plomb dans l’aile? Hold my beer…

Au cours du live du 21 mai dernier, nous vous parlions du nouveau virus chinois H5N8:

Et voici qu’aujourd’hui on nous annonce l’émergence d’un petit nouveau dans la famille : le H10N3

Bonus spécial panique!

CNN en panique ?

La Chine en panique ?

Les Dems en panique ?

Les Clinton en panique ?

Les reptiliens en panique ?

(non, on déconne…)

Le mot de la fin