Live du 20 août 2021 – Sortons de la Caverne…

Traduit de source mainstream : Le FBI trouve peu de preuves que l’attaque du Capitole était coordonnée
20 août 2021
Dévolution – Partie 9
22 août 2021

Chapitres du LIVE :

(Liens vers Odysee)


Un souci pour regarder le live sur notre site ?
Regardez sur OdyseeDLIVETwitch 1Twitch 2Twitch 35:5


La blague du jour, dans un resto en 2021…

– Bonjour.
– Bonjour, une table pour deux s’il vous plaît.
– Bien sûr, et votre nom ?
– Dupont.
– Super. Et est-ce que vous et votre invité avez vos pass sanitaires ?
– Hmmm, et bien d’abord… Pouvez-vous nous dire qui sera notre serveur ?
– Euh, on dirait que Pierre sera votre serveur ce soir.
– Super !!! Pouvez-vous nous montrer son pass sanitaire ?
– Euh…
– Et aussi, pouvez-vous me fournir la preuve que Pierre n’est pas porteur du VIH, de l’hépatite A ou B, ou de toute autre maladie transmissible ? Pareil pour vous et le personnel de cuisine.
– Hum…
– De plus, nous préférerions ne pas être servis par quelqu’un qui consomme des drogues récréatives telles que la marijuana, la cocaïne, la méthamphétamine, le fentanyl, etc., donc si vous pouviez nous fournir la dernière analyse toxicologique de Pierre, ce serait génial. En fait, je vais avoir besoin de voir tous les antécédents médicaux de tous vos employés. On ne sait jamais.
-Hum… – Je vais chercher le manager pour vous.
-Ça serait super, merci ! Assurez-vous qu’il a son pass sanitaire et son dossier médical aussi s’il vous plaît…

Et avant de commencer, n’oublions pas, il n’y a pas de complot…

 »On pourrait aussi voir se matérialiser une des crises qui menaçaient au début de 2020 et qui n’ont pas encore eu lieu : Une invasion de Taiwan par la Chine, une guerre entre l’Iran, la Turquie et leurs alliés, contre leurs autres voisins. »

J. Attali – Novembre 2020

Et donc, cette semaine, on a eu ça :


Un point sur l’Afghanistan

Voici une série d’articles récemment parus sur la situation Afghane. Ces différents articles permettent d’y voir un peu plus clair dans la situation chaotique qui se déroule là-bas, et de faire quelques hypothèses sur les intérêts des différentes factions en présence.

[…] M. Miller a déclaré que la promesse publique du président de terminer le retrait des forces américaines d’ici le 1er mai, comme négocié avec les talibans, était en fait un « jeu » qui masquait les véritables intentions de l’administration Trump : convaincre le président afghan Ashraf Ghani de démissionner ou d’accepter un accord amer de partage du pouvoir avec les talibans, et maintenir certaines troupes américaines en Afghanistan pour des missions de contre-terrorisme. […] Miller a allégué que, malgré les fréquentes promesses publiques de Trump de mettre fin à la guerre en Afghanistan et de ramener toutes les troupes américaines au pays, de nombreux hauts responsables de la sécurité nationale au sein de son administration pensaient qu’un retrait total n’était pas inévitable. […]« Nous avons fait beaucoup de wargames sur ce sujet et nous savions quelle était la structure de force minimale », a-t-il déclaré cette semaine. « Le chiffre était de 800. Si tout cela tourne mal, quelle est la structure de force minimale nécessaire pour maintenir la capacité de frappe et de reconnaissance [antiterroriste] ? Nous pouvons le faire pour 800, 850. » […]  » Toute la stratégie politique à venir était ‘Ghani va devoir traiter avec les talibans’. Et ça n’allait pas être un partage 50-50 entre le gouvernement afghan et les talibans. Nous le savions. La répartition allait être de 75-25 [majorité de talibans], et il fallait ensuite transformer le tout en un gouvernement intérimaire », a-t-il déclaré. […] « Il allait y avoir un nouveau gouvernement. Les talibans n’existeraient pas en tant qu’entité indépendante. Cet accord n’est plus valable. Toute l’idée était qu’ils seraient d’accord », a déclaré Miller. « Nous l’aurions appelé ‘assistance à la sécurité’, pour qu’ils puissent sauver la face, mais nous allions maintenir une capacité de frappe et de reconnaissance [antiterroriste]. »

La journaliste d’investigation Lara Logan, animatrice de « No Agenda » sur Fox Nation, a déclaré mercredi qu’il est clair que le gouvernement des États-Unis préfère l’issue chaotique en Afghanistan ainsi que les crises criminelles et humanitaires à la frontière sud des États-Unis.

Le département d’État de Joe Biden a décidé d’annuler un programme essentiel du département d’État visant à assurer l’évacuation rapide et sûre des Américains hors des zones de crise quelques mois seulement avant la chute de Kaboul, The National Pulse peut révéler en exclusivité.

Cet article d’opinion nous propose l’analyse suivante:

  • La dévolution est en cours
  • L’accord de paix a été négocié par l’administration Trump avec les Talibans
  • L’objectif était de se débrouiller pour assurer une transition de pouvoir vers les Talibans pour doucement mettre dehors le gouvernement actuel corrompu, soutenu par le DS, en évitant une reprise de pouvoir par Al-Qaeda et ISIS. Le plan de Trump serait que les Talibans seraient responsables de combattre ces groupes terroristes (avec le soutien des militaires restés en place)

Essentiellement, cela revient à dire que ce qui se passe actuellement en Afghanistan est l’accord que Trump a conclu et qui se concrétise. Même si Biden a bâclé l’exécution et que les médias s’acharnent à déformer les choses, c’est une autre preuve circonstancielle qui pointe vers la dévolution.

C’est avec les talibans que Trump a passé un accord. Le gouvernement local afghan est corrompu et c’est lui que les médias, l’administration Biden, le PCC et d’autres soutiennent. Ce fil de discussion devrait vous encourager une fois de plus à « voir plus grand » et à regarder ce qui se passe réellement, et non ce que les médias veulent vous faire croire.

Et un message de Julian Assange de 2011

« L’objectif est d’utiliser l’Afghanistan pour laver l’argent des bases fiscales des États-Unis et de l’Europe en passant par l’Afghanistan et en le remettant entre les mains d’une élite sécuritaire transnationale. L’objectif est une guerre sans fin, pas une guerre réussie. « 

Source : https://twitter.com/wikileaks/status/1427929346262642688?s=19

Pour mieux comprendre la machine à laver de l’état profond, un des anciens employés de ces derniers vous donne quelques révélations qui devient de plus en plus pertinent avec le temps. N’oubliez pas d’activer les sous-titres en Français.


Des distractions de partout

Exubérant après la défaite spectaculaire du président Joe Biden en Afghanistan, le Global Times, journal d’État chinois, a averti mardi que si des troupes américaines sont présentes à Taïwan lorsque Pékin décidera de l’envahir par la force, l’Armée populaire de libération (APL) les « écrasera par la force ».


Nous, gouvernements de la France, de l’Allemagne et du Royaume-Uni, prenons note avec une vive inquiétude des derniers rapports de l’AIEA qui confirment que l’Iran a produit pour la première fois de l’uranium métal enrichi à 20 % et qu’il a considérablement augmenté sa capacité de production d’uranium enrichi à 60 %.


C’est quoi cette odeur? Ca sent le False Flag…

La police du Capitole répond à un véhicule suspect près de la Bibliothèque du Congrès à Washington, DC.

– Le Cannon House Office Building a été évacué
– La Bibliothèque du Congrès a été évacuée
– Le Jefferson Building a été évacué
– Le Madison Building se réfugie sur place
– Possible engin explosif dans une camionnette (AP)
– Le public est prié d’éviter la zone

Sur la page Facebook de Roseberry, désormais supprimée, il a fréquemment publié des messages pro-Trump et diffusé des vidéos de la « Million MAGA March » de Trump le 14 novembre.

Et puisqu’on parle de faux drapeau…

Pour faire court, le FBI a fait une investigation sur lui-même pour savoir si il est coupable d’avoir organisé les évènements du 6 Janvier. À votre avis, quelle était la conclusion ? Cela dit, il y a ça qui est intéressant :

 »Bien que les autorités fédérales aient arrêté plus de 570 participants présumés, le FBI estime à ce stade que les violences n’ont pas été coordonnées de manière centralisée par des groupes d’extrême droite ou des partisans éminents du président de l’époque, Donald Trump, selon les sources, qui ont été soit directement impliquées, soit régulièrement informées sur les enquêtes de grande envergure. »


On garde les yeux sur les audits électoraux

Le porte-parole de l’audit d’Arizon, Randy Pullen, m’a confirmé que le projet de rapport devrait être présenté au Sénat d’ici vendredi.


L’Association nationale des secrétaires d’État a approuvé une série de recommandations d’audits visant à lutter contre les examens bâclés à la mode de l’Arizona pour l’élection de 2020 et les courses futures.

Les « NewDEAL Leaders » – un réseau de fonctionnaires progressistes d’État et locaux, y compris ceux qui suppriment les audits de l’élection de 2020 – ont largement collaboré avec un groupe d’influence soutenu par le Parti communiste chinois qui cherche à « neutraliser l’opposition » au régime, The National Pulse peut révéler.[…] Le CUSEF(China-United States Exchange Foundation) a déployé cette tactique sur des journalistes américains et d’anciens membres du Congrès, en offrant des voyages gratuits dans le pays en échange d’une « couverture favorable », selon les documents déposés au titre de la loi sur l’enregistrement des agents étrangers (FARA). Ces voyages s’inscrivent dans le cadre d’un effort plus large visant à « diffuser efficacement des messages positifs aux médias, aux personnes influentes, aux leaders d’opinion et au grand public » concernant le Parti communiste chinois.


Un point sur le COVID

La vaccination de masse : fausse bonne idée ou vraie mauvaise idée?

Le Dr Rochelle Walensky, directrice des Centers for Disease Control and Prevention (CDC), a déclaré que trois nouvelles études sur le COVID-19 montrent que l’efficacité des vaccins a diminué chez les personnes qui ont été vaccinées au début de la pandémie.
Citant trois études publiées dans le rapport hebdomadaire sur la morbidité et la mortalité des CDC, M. Walensky a déclaré le 18 août que l’efficacité des vaccins diminue avec le temps pour prévenir l’infection. Bien que la protection contre le décès et l’hospitalisation « se maintienne bien », l’efficacité des vaccins COVID-19 « diminue » même dans la prévention des maladies graves ou du décès, a-t-elle déclaré. […] Les deux vaccins, les plus utilisés aux États-Unis, ont été évalués à 95 % et 94,1 % d’efficacité, respectivement, lorsqu’ils ont reçu une autorisation d’utilisation d’urgence en décembre 2020.
Mais l’efficacité contre l’infection a chuté à 53,1 % pour les deux vaccins, selon l’une des nouvelles études.


Certains vaccins pourraient-ils favoriser l’évolution d’agents pathogènes plus virulents ? La sagesse conventionnelle veut que la sélection naturelle élimine les agents pathogènes hautement létaux si la mort de l’hôte réduit considérablement la transmission. Les vaccins qui maintiennent les hôtes en vie tout en permettant la transmission pourraient donc permettre à des souches très virulentes de circuler dans une population.


Une question d’argent?

Alors que les gouvernements du monde entier débattent de l’opportunité d’autoriser les rappels du vaccin Covid-19, Noubar Afeyan, cofondateur de Moderna Inc., envisage le moment où l’injection pourrait devenir systématique.[…] « Les responsables de la santé publique vont devoir décider si tout le monde doit recevoir une injection de rappel »[…]

« Je pense qu’avec le temps, nous pourrions bien nous retrouver dans une situation où nous aurions, disons au minimum, des vaccinations annuelles, comme pour la grippe », a déclaré M. Afeyan


Et aujourd’hui, on peut lire ce genre de choses :  »BENGALORE, 20 août (Reuters) – La Food and Drug Administration (FDA), l’autorité de santé américaine, analyse des nouvelles données suggérant que le vaccin contre le Covid-19 de Moderna pourrait être associé à un surcroît de risque d’inflammations cardiaques chez les hommes jeunes plus élevé qu’estimé jusqu’ici, selon un article du Washington Post publié tard jeudi soir.  »

Alors on va garder un œil de ce côté là aussi. Ca nous donnera de l’avance.

Chartes Trading de Pfizer et Moderna

Moderna qui a enregistré jusqu’à 4000% de profit depuis 2019
Et Pfizer qui a une charte  »dangereuse »

Des restrictions qui deviennent carrément contre-productives

Hamden, Connecticut – L’Université Quinnipiac a informé les étudiants non vaccinés qu’ils s’exposeront à une amende hebdomadaire pouvant atteindre 200 dollars et qu’ils perdront l’accès au réseau wi-fi. Jusqu’à présent, 600 étudiants n’ont pas fourni de preuve de vaccination contre le Covid ou n’ont pas demandé d’exemption. Les étudiants doivent présenter des documents avant le 14 septembre ou perdre l’accès à l’internet sur le campus.


Petit rappel qui a son importance

Les endroits où vous pouvez aller pour travailler et où le port du préservatif n’est pas obligatoire :
La Maison Blanche
Le CDC
La FDA
L’OMS
Pfizer
Moderna
Johnson & Johnson
De rien.

Tout ca pour ca…

Un échange édifiant entre Laurent Ruquier et Karine Lacombe. Rendons cette courte vidéo virale!!!


Soyons responsables de nos vies ! Construisons sans eux !

Dans ce contexte, le jeu est clair à présent. Arrêtons d’attendre toujours des autres. Soyons des moteurs de bienveillance. Soyons des phares. Construisons le Nouveau Monde sans eux. Soyons bienveillants et dans l’entraide. Exemple avec ce message de quelqu’un qui propage une connaissance utile qui sauvera des vies, sans vous demander de sortir dans les rues et faire je ne sais quoi.

Soyez prêts pour vos enfants :

Message URGENT réinfocovid (https://reinfocovid.fr/):

 »Le chef de l’état Français, vient d’annoncer officiellement ce 11 août, « de grandes campagnes de vaccination » dans les établissements scolaires dès la rentrée scolaire. J’ai été professeur d’EPS pendant 15 ans, avec énormément d’implications pour la santé aux seins des établissements. Référent SST (Santé Sécurité au Travail), directeur d’un sport études Rugby, coordinateur national, etc. Je connais donc très bien le fonctionnement de l’Educ Nat lié à la santé de nos enfants.

Dans chaque dossier d’inscription d’élève, quelque-soit le niveau de classe, il y a une délégation de pouvoir parentale donné à la direction et aux enseignants en cas de décision médicale urgente à prendre pour l’élève. C’est même moi qui faisait valider auprès du Rectorat et de la Direction Régionale de l’UNSS dans l’Académie de Caen, dans mon établissement de l’époque, la conformité légale de ce type de document, pour avoir les mains libres en cas d’urgence médicale et sanitaire, dans l’intérêt de l’élève. Comme par exemple, une fracture, une luxation, un injection d’insuline pour un élève diabétique, etc.

Dans ce cadre, l’ordre des contacts à appeler est :

1. le 15 avec Médecin Conseil
2. Le chef d’établissement
3. Le tuteur légal (les parents très généralement).

Les parents n’ont alors aucun pouvoir de décision. C’est le corps médical qui tranche. Dans ce contexte honteux, la suite des évènements possibles est facile à deviner. Il ne sera pas question de l’intérêt de l’élève. Ce sera juste l’invocation initiale pour pousser à la vaccination. Une chose est certaine, les enfants non vaccinés vont très rapidement vivre un enfer autour d’eux. Avec des pressions et des discriminations qui ont déjà commencé via les réseaux sociaux.

Pire encore, et c’est à envisager très sérieusement tant le déterminisme d’état fonce vers la vaccination universelle, avec en ligne de mire les 6mois 11ans à l’automne puisque Stéphane Mancel PDG de Moderna a annoncé avoir les autorisations vaccinales à l’automne, la vaccination forcée. Il sera très facile de mettre en place des stratégies de lettres de missions très faciles à mettre en œuvre auprès des directions, infirmières scolaires, référents SST, profs, pour systématiser les injections sans le consentement des parents.

Demandez à récupérer le dossier scolaire et d’inscription de vos enfants scolarisés, et à faire modifier devant le chef d’établissement et/ou directeur d’école votre refus de consentement médical en cas d’urgence. C’est notre droit en tant que parents. »


Arrêtons aussi d’être dans le jugement. Focalisons-nous sur ce que chacun de nous peut faire pour améliorer le quotidien de ceux qui ont fait le choix difficile de quitter Babylone et qui sont déjà en train de créer des ponts. J’ai eu une conversation avec un patron d’une grande enseigne commerciale avec plusieurs magasins (et plusieurs centaines d’employés), qui se retrouve emprisonné dans un faux choix mais qui ne veut pas abandonner. Je peux vous garantir qu’il est loin d’être le seul. Si on propose les bonnes idées, des gens comme lui, qui ont beaucoup plus de moyens que nous, nous suivront sans problème car ils cherchent la même chose que nous. Ils sont des leaders façon General Leclerc de Hauteclocque, pas des patrons qui pensent acheter l’âme de leurs employés avec des salaires minables. Ils sont courageux et bien plus nombreux que ce que vous croyez.

Un patron d’une grande entreprise commerciale s’exprime sur le pass de la honte

« Je tiens à apporter mon témoignage en tant que chef d’entreprise qui dénonce et voit le danger dans l’instauration d’un pass sanitaire.  Pour moi c’est une véritable guerre qu’on installe entre nos concitoyens en leur faisant croire que des non vaccinés seraient potentiellement plus dangereux que des vaccinés. Je pense être suffisamment à l’écoute des actualités en multipliant les sources pour me faire un avis sur la chose. Il n’y a rien de sanitaire là-dedans.

Alors comment lutter contre cette propagande sans mettre à mal l’entreprise. C’est bien là tout le problème. Il y a la casquette du chef d’entreprise qui doit faire tourner le business, payer ses salariés, investir et capitaliser pour l’avenir. Le chiffre d’affaires c’est la pierre angulaire. Pas de chiffre ou perte de chiffre importante et les équilibres sont menacés.

Et il y a la casquette de l’humain qui ne comprend pas pourquoi contrôler des salariés et potentiellement devoir suspendre leur salaire ou les écarter de la société si non présentation du pass (et donc forcer à leur vaccination – ça ce sera un point non négociable – je ferai tout pour les protéger). ET qui ne souhaite pas non plus contrôler des clients – pardon des êtres humains – pour un pseudo motif médical et/ou sanitaire. Où est l’éthique dans tout cela ? 

L’équation n’est pas facile car autant on trouve parmi nos salariés des personnes qui comprennent les enjeux, et d’autres qui s’en foutent ou qui pensent véritablement le contraire, que c’est pour leur bien. Lorsque vous êtes 10 vous pouvez gérer. Dès lors qu’on dépasse les 500 personnes c’est d’autant plus difficile de rallier tout le monde à une cause. Idem parmi la clientèle. Vous n’avez qu’une envie c’est de crier à tout le monde que c’est pour leur bien, que leurs libertés sont menacées… Et finalement une partie des gens ne vous comprennent pas et vont jusqu’à dire que vous en faites trop. Même parmi les collègues vous passez pour un fou.

On marche donc en permanence sur des œufs, à chercher comment faire passer des messages, comment on pourra en toute légalité éviter la mise en œuvre de ce pass. Si résistance et mise en demeure, quels sont les risques ? Combien de temps peut-on tenir sans mettre à mal la pérennité de l’entreprise ? Sinon vos salariés se retourneront contre vous. Quant aux clients, qui apprécient les messages de résistance, ce seront les premiers à nous juger comme lâches si nous faisons machine arrière. Mais risquer l’emploi de 500 personnes ça fait réfléchir. Entre la peste et le choléra vous choisissez quoi ?

L’envie de tout balancer est forte mais celle de lutter l’est encore plus. Si un jour nous devons appliquer ce pass (ce sera un crève-cœur) alors j’espère que clients et salariés se souviendront de quel côté nous étions lorsque nous dénoncions les choses et qu’ils comprendront que ce n’est pas contre nous qu’il faut diriger leur colère mais contre les personnes qui prennent ces décisions. A nous également de trouver des solutions pour proposer des alternatives pour servir les personnes sans pass plutôt que de s’épuiser à lutter contre celles qui le réclament.  En espérant que cela ne dure qu’un temps.

Voilà, vous comprendrez peut-être un peu mieux certaines prises de positions qui même si elles déplaisent ne sont pas forcément du zèle ou voulues. Je vois beaucoup d’appels au boycott contre ceux qui mettent en place le pass, je les comprends voire je les encourage, c’est votre droit voire votre devoir car ça fera peut-être bouger les lignes plus vite. Mais quoi qu’il arrive privilégiez toujours le local et évitez Amazon 😉

A bon entendeur « 


Alors construisons sans eux. Un exemple qui est sortie de ma conversation avec ce patron de grande entreprise, au lieu de se battre contre le pass sanitaire, focaliser son énergie pour apporter des solutions pour les non vaccinés, afin que la pression sur eux soit réduite au minimum. C’est une guerre psychologique alors nous devons nous adapter et n’oublions pas que la dictature est déjà là. Le gouvernement voit déjà les Français comme un problème et Macron n’a jamais compris qu’il est sensé être aux services des Français et pas le contraire.

Au lieu de chercher à entrer dans les magasins, nous devons rendre les services de commandes par internet plus facilement accessibles pour les entreprises mais aussi pour les clients. Une plateforme pourrait être créée pour cela. J’envois ma liste à un magasin, quelqu’un prépare ma commande, puis je vais la chercher au magasin et payer, sans avoir besoin d’entrer DONC PAS BESOIN DE PASS. Il y a un besoin à combler actuellement. C’est celui de rendre la vie des non vaccinés la plus simple possible dans ce contexte où tout est contre nous, afin que nous puissions tenir sous la pression le plus longtemps possible et éviter une tragédie encore pire que celle qui nous attend dans les mois à venir. Ils ne pourront pas insister indéfiniment.

La suite dans un prochain épisode…

Si vous cachez vos convictions parce que vous avez peur que quelqu’un soit choqué ou vexé, alors vos convictions ne sont pas si importantes pour vous, mais plutôt ce que les gens pensent de vous l’est.

Il est temps de comprendre cette phrase.

Les nouvelles chaînes Youtube et Odysee où j’aborderais l’aspect spirituel, théorique et pratique. À très très bientôt.