Live du 30 mars 2021

La Maison Blanche prévoit que l’afflux d’enfants à la frontière durera six mois
30 mars 2021
Il y a presque deux fois plus de décès liés aux vaccins en 2021 qu’au cours de la dernière décennie
31 mars 2021

Le premier live du mois de mars s’appelait « March Madness » et on vous annonçait un mois chargé en actualités qui iraient dans le sens du plan. Ce soir, on verra si on a eu raison. On parlera de ce qui s’est passé durant ce mois, mais aussi, ce qui est en train de se passer maintenant, car le plan semble s’accélérer brusquement. Venez nombreux et aidez-nous en partageant les liens de nos lives 🙏. Prenez l’habitude de nous regarder sur notre site pour éviter les coupures ennuyantes.


Bombardement médiatique

Pas de revue de presse ce soir, programme chargé, alors tenez-vous prêts, on attaque direct !

Un mensonge répété dix fois reste un mensonge répété dix mille fois il devient une vérité

Des médecins alertent sur le spectre du «tri des patients»
Dans deux tribunes différentes, des spécialistes hospitaliers s’alarment du taux d’incidence de contamination et réclament un nouveau tour de vis sanitaire.

Le spectre du "tri des patients", dilemme moral bien connu des soignants, ressurgit
La pandémie de coronavirus, dont la 3e vague frappe de plein fouet, rend visible cette question douloureuse à laquelle les professionnels de santé sont habitués.

En France, des médecins brandissent le spectre du «tri des patients»
Dans deux tribunes différentes, des spécialistes hospitaliers s’alarment du taux d’incidence de contamination et réclament un nouveau tour de vis sanitaire.

« Tri des patients », hôpitaux submergés : l’alerte des directeurs de crise de l’AP-HP
En pleine troisième vague de Covid-19, une quarantaine de médecins qui gèrent l’urgence dans les Hôpitaux de Paris affirment n’avoir « jamais connu une telle situation, même pendant les pires attentats subis ces dernières années ».

Covid-19: le "tri des patients", dilemme moral bien connu des soignants
La pandémie de coronavirus, dont la 3e vague frappe de plein fouet, rend visible cette question douloureuse à laquelle les professionnels de santé sont habitués.

Les réanimations sont saturées ? Oui, mais pourquoi ?

Un virus qui a tué moins de 0,05% de la population en Allemagne en 2020

Un collectif de citoyen Allemands a réalisé cette vidéo pour démontrer l’absurdité des mesures face à la très faible mortalité réelle du virus.


1mm=10.000 habitants
83 millions d’habitants = 8,3 mètres (8300mm)
En blanc en bas,
77mm représentent les 770.000 naissances annuelles
En haut en noir, 99mm représentent les 990.000 décès annuels
Un trait jaune en son milieu de 4mm représente les décès liés au virus.


L’actualité continue sur notre site

Consultez l’ensemble de l’actualité que nous publions chaque jour sur notre site !


March Madness Check

Evergreen everywhere


Elle est la fondatrice d’Evergreen Consulting

Jen Psaki - Supreme Court Voter
Jen Psaki is a veteran of three presidential campaigns with almost twenty years of experience in Democratic politics.

Intel Drop #3856
The lines are drawn. [Zw7301-&vQ-00-00-03] Define Renegade [Hussein USSS code name]. Standard definition. Define Evergreen [HRC USSS code name] Non-standard defintion. Think depopulation. The Silent War continues… Q

Intel Drop #1279
>>1203096 We have it all. The right people have the information. GOOD people are acting on the information. Think GOOG. Think ES departure. Think NK. Many drafts. Many shared users [foreign & domestic]. Variable access. Codes. Fake emails. Game forum comms. New intel revealed today. Gmail ...

Un point sur la frontière Mexicaine à l’ère de Biden

Intel Drop #4908
Sometimes you can't TELL the public the truth. YOU MUST SHOW THEM. ONLY THEN WILL PEOPLE FIND THE WILL TO CHANGE. Crimes against children unite all humanity [cross party lines]? Difficult truths. Q

Intel Drop #4566
https://twitter.com/rn__deplorable/status/1278778177574318086 Impressive, most impressive. Argument: Maxwell is not a big enough name to trigger a mass awakening. [example] Counter-argument: Do not make statements based on assumption of 'worth' and/or 'value'. Do not think ...

Do you miss me yet?

Monseigneur Vigano revient dans l’actualité

Covid et mondialisme : nouvelle analyse de Mgr Viganò
Cette lettre reflète dans une large mesure l’intervention que je vais donner aux participants du prochain sommet «La vérité sur la peur: Covid-19, le vaccin et la grande réinitialisation», du 30 avril au 1er mai 2021, organisé par Patrick Coffin. Cet[Lire plus...] L’article Covid et ...

Deux mondes opposés
Cette crise sert à créer les conditions nécessaires pour rendre inévitable la Grande Réinitialisation, c’est-à-dire la transition d’un monde basé sur la civilisation gréco-romaine et le christianisme à un monde sans âme, sans racines, sans idéaux. En pratique, c’est le passage du Royaume du Christ au Royaume de l’Antéchrist, d’une société vertueuse qui punit les méchants à la société impie et méchante qui punit le bien. Cette idée détestable d ‘«égalité» qui nous a été inculquée auparavant par les libres penseurs a maintenant été utilisée pour assimiler le bien et le mal, le beau et le laid, sous prétexte de reconnaître la liberté d’expression; aujourd’hui, il sert à promouvoir le mal, l’injustice, et même à les rendre obligatoires, afin de délégitimer et d’interdire la bonté, la justice et la beauté. Conformément à cette vision, l’œcuménisme aussi – qui a été initialement introduit dans l’enceinte sacrée par le Concile sous prétexte de ramener hérétiques et schismatiques – montre aujourd’hui sa charge antichristique, incorporant toutes les fausses religions dans un panthéon mais proscrivant la religion catholique apostolique, car elle est la seul vrai et en tant que tel est inconciliable avec l’erreur doctrinale et la déviation morale. Nous devons donc comprendre que si nous n’assistons pas passivement aux changements en cours et que nous ne permettons pas que l’idéologie mondialiste nous soit imposée sous toutes ses formes les plus abjectes, nous serons bientôt considérés comme des criminels, hostes publici parce que nous sommes fidèles à un Dieu jaloux qui ne tolère pas le mélange avec les idoles et la prostitution. La tromperie de liberté, d’égalité et de fraternité propagée par la maçonnerie consiste précisément à usurper la primauté de Dieu pour la donner à Satan, avec le prétexte apparent – qui est en tout cas erroné et immoral – de placer Dieu et Satan sur le même plan, de manière à permettre une prétendue liberté de choix qui n’existe pas moralement. Mais le but final, le vrai et inavouable, est fondamentalement théologique, parce que l’auteur de la rébellion est toujours le même, celui qui est éternellement vaincu.

Dissonance cognitive
Face à la réalité, cependant, il est difficile de comprendre la raison pour laquelle la population mondiale tout entière s’est laissée convaincre de l’existence d’un virus pandémique qui n’a pas encore été isolé et qu’elle a accepté les limitations de la liberté personnelle qui, à d’autres temps auraient conduit à la révolution et aux barricades dans les rues. Plus incompréhensible encore n’est pas tant l’absence d’une véritable réaction sociale et politique, mais l’incapacité de voir la réalité dans toutes ses preuves brutes. Mais cela est dû, on le sait, à l’action scientifique de manipulation des masses qui a inévitablement conduit au phénomène que la psychologie sociale appelle la «dissonance cognitive», c’est-à-dire la tension ou l’inconfort que nous ressentons face à deux opposés incompatibles, changement de contexte ou changement de comportement. Les gens ordinaires, incapables de comprendre ou même de reconnaître une quelconque rationalité dans ce que les médias disent de manière obsessionnelle sur le COVID, acceptent l’absurdité d’un virus grippal présenté comme étant plus dévastateur qu’ebola, car ils ne veulent pas accepter que leurs dirigeants politiques mentent sans vergogne dans le but d’obtenir la destruction sociale, économique, morale et religieuse d’un monde que quelqu’un a décidé d’annuler. Ils ne savent pas comment accepter que le mensonge puisse être fait passer pour la vérité, que les médecins ne guérissent pas et même tuent leurs patients, que les autorités civiles n’interviennent pas pour arrêter les crimes et les violations flagrantes, que les politiciens obéissent tous à un lobby sans visage, que Bergoglio veut démolir l’Église du Christ pour la remplacer par une parodie maçonnique infernale. Ainsi, de ce désir de ne pas accepter la tromperie et donc de ne pas vouloir prendre position contre elle et contre ceux qui la promeuvent, ils se réfugient dans le récit général commode, suspendant le jugement et laissant les autres leur dire quoi penser, même si cela est irrationnel et contradictoire. Des milliards de personnes se sont volontairement rendues esclaves, victimes sacrificielles du mondialiste Moloch, se laissant persuader de l’inéluctabilité d’une situation aussi surréaliste et absurde. Ou mieux encore : l’absurdité de ce que nous voyons et de ce qui nous est dit semble donner plus de force aux raisons de ceux qui, après deux cents ans de révolution au nom d’une liberté supposée, acceptent la tyrannie comme un fait normal et remontent à la potence avec la résignation de ceux qui sont convaincus, après tout, qu’ils sont coupables en quelque sorte.

Le comportement de ceux qui, au mépris de toute preuve scientifique, pensent pouvoir résoudre cette crise en déplorant l’inefficacité de la distribution des vaccins, ou remédier aux dommages du lock-out en garantissant des subventions aux entreprises et aux travailleurs, ne suscite pas moins de consternation. Bref, ils aimeraient choisir d’être exécuté par pendaison ou guillotine, sans faire d’objections à la légitimité de la peine. Et ils s’énervent immédiatement dès que quelqu’un formule des objections, les accusant de théories du complot ou de déni, proclamant qu’ils sont en faveur des vaccins et donnant des attestations de fidélité à l’idéologie dominante. Et ils ne se rendent pas compte que précisément en attribuant des subventions aux entreprises endommagées par le confinement, on légitime le revenu universel théorisé par la Grande Réinitialisation et qui est également fortement souhaité par le Vatican; ils ne se rendent pas compte qu’il ne peut y avoir de vaccin contre un virus mutant et que l’antigène qui garantirait l’immunité contre une grippe saisonnière ne peut exister tant que le virus n’a pas été isolé plutôt que simplement séquencé. Ils nous rappellent ceux qui, dans la sphère catholique, déplorent les dérives doctrinales et morales de Bergoglio, sans comprendre qu’elles sont en parfaite cohérence avec les fondements idéologiques du Concile. Ici aussi, on le voit, la rationalité s’annule pour faire place à la «dissonance cognitive» et accepter l’absurde.

Le passeport obligatoire pour les vaccins pourrait conduire à la « fin de la liberté humaine en Occident »

Former Clinton Adviser: Mandatory Vaccine Passport Could Lead to 'End of Human Liberty in the ...
Former Clinton adviser Naomi Wolf said that mandatory COVID-19 vaccine passports that have been proposed in recent days ...

L’ancienne conseillère de Clinton, Naomi Wolf, a déclaré que les passeports vaccinaux obligatoires COVID-19 qui ont été proposés ces derniers jours seraient « la fin de la liberté humaine en Occident si ce plan se déroule comme prévu ».

« ‘Le passeport vaccinal’ semble être une belle chose si vous ne comprenez pas ce que ces plateformes peuvent faire. Je suis [le] PDG d’une entreprise de technologie, je comprends ce que fait cette plateforme », a déclaré Wolf, qui est également auteur, à Fox News le 28 mars. « Il ne s’agit pas du vaccin, il ne s’agit pas du virus, il s’agit de vos données. Une fois le système mis en place, vous n’avez plus le choix de faire partie du système.

« Ce que les gens doivent comprendre, c’est que toute autre fonctionnalité peut être chargée sur cette plate-forme sans aucun problème. »

Wolf a déclaré que ces données peuvent être « fusionnées avec votre compte Paypal, avec votre monnaie numérique », ajoutant que « Microsoft parle déjà de les fusionner avec les plans de paiement. »

Wolf a noté que cela s’est produit en Israël, « et six mois plus tard, nous entendons des militants dire que c’est une société à deux vitesses et que, fondamentalement, les militants sont ostracisés et surveillés en permanence. C’est la fin de la société civile, et ils essaient de la déployer dans le monde entier. »

« C’est absolument bien plus qu’un laissez-passer pour un vaccin, c’est – je ne peux pas assez insister sur le fait que cela a le pouvoir d’éteindre votre vie, ou de l’allumer, de vous permettre de vous engager dans la société ou d’être marginalisé. »

Allant plus loin, M. Wolf a comparé ces plans à la surveillance de la population par le Parti communiste chinois (PCC) et à la promotion d’une « note de crédit social ».

L’histoire se répète !

Vera Sharav, survivante de l'Holocauste, parle de la gestion de la pandémie et de ...
par Uwe Alschner Vera Sharav avait trois ans lorsqu’elle et sa famille ont été déportées dans un camp de concentration. Elle a survécu à l’Holocauste et s’engage depuis de nombreuses années en faveur des personnes qui sont utilisées, consciemment ou non, dans des expérimentations ...


Intervention puissante d’une survivante de l’Holocauste de 93 ans

Le mot de la fin


Ne ratez pas le prochain live : Vendredi 2 avril à 21H