Maison Blanche : Les Américains ne seront pas tenus d’avoir un « Passeport Vaccinal ».

Le gouverneur Ron DeSantis répond au reportage de ’60 Minutes’ critiquant l’utilisation du vaccin COVID-19 en Floride
7 avril 2021
Live du 9 avril 2021
9 avril 2021

Article original datant du 06/04/21

Le secrétaire de presse de la Maison Blanche, Jen Psaki, s’adresse aux journalistes à Washington, le 1er avril 2021.

Le secrétaire de presse de la Maison Blanche a déclaré mardi que les « passeports vaccinaux » du virus du CCP (Parti Communiste Chinois) ne seront pas développés ou encouragés par l’administration Biden, après que plusieurs gouverneurs du GOP (Parti Républicain) aient émis des décrets les interdisant.

« Le gouvernement ne soutient pas, et ne soutiendra pas non plus, un système qui oblige les Américains à détenir une pièce justificative. Il n’y aura pas de base de données fédérale de vaccination ni de décret fédéral exigeant que chacun obtienne le moindre certificat de vaccination », a déclaré Mme Psaki aux journalistes mardi à la Maison Blanche.

Le mois dernier, Mme Psaki a répondu aux informations selon lesquelles l’administration travaillait avec des entreprises privées pour créer un système de passeport, en indiquant que l’administration fournirait des préconisations.

« L’intérêt du gouvernement fédéral est très simple : la vie privée et les droits des Américains doivent être protégés afin que ces systèmes ne soient pas utilisés injustement contre des personnes », a précisé Mme Psaki mardi. Elle a de nouveau déclaré que le gouvernement fournirait des préconisations sur les inquiétudes quant à la confidentialité liée aux vaccins.

Certains pays ont proposé ou utilisent un système de type passeport vaccinal. Mais celui-ci a été critiqué par les groupes de défense des libertés civiles, qui ont déclaré qu’il pourrait potentiellement violer le droit à la vie privée des Américains tout en refusant des services essentiels aux personnes qui ne sont pas vaccinées.

Le gouverneur du Texas, le républicain Greg Abbott, a publié lundi un décret interdisant leur utilisation.

Dans un communiqué, M. Abbott a déclaré : « Le gouvernement ne devrait pas exiger d’un Texan qu’il présente une preuve de vaccination et qu’il révèle des informations de santé privées simplement dans le cadre de sa vie quotidienne ».

Et le gouverneur de la Floride, le républicain Ron DeSantis, a émis un ordre similaire la semaine dernière après avoir critiqué les passeports comme une  » très mauvais idée « .

L’État de New York, quant à lui, a mis en place son système « Excelsior Pass », qui obligera les gens à montrer qu’ils ont été vaccinés lorsqu’ils tentent d’accéder à certains événements et lieux, comme le Madison Square Garden à New York. On ne sait pas encore si le laissez-passer Excelsior sera utilisé dans d’autres occasions.

Mardi, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré qu’elle ne recommandait pas « pour l’instant » les systèmes de type passeport-vaccin, invoquant des inquiétudes quant à l’efficacité réelle du vaccin pour réduire la transmission du virus du CCP ainsi que le manque de vaccinations effectuées dans certaines parties du monde.

« En tant qu’OMS, nous disons qu’à ce stade, nous ne voudrions pas que le passeport vaccinal soit une condition d’entrée ou de sortie parce que nous ne sommes pas certains, à ce stade, que le vaccin empêche la transmission », a déclaré Margaret Harris, porte-parole de l’OMS, lors d’une conférence de presse à Genève, en Suisse, comme le rapporte l’agence de presse Reuters.

White House: Americans Not Required to Carry 'Vaccine Passports'
White House press secretary on Tuesday said that CCP virus "vaccine passports" will not be developed or supported ...