« Nous avons été menacés » – Entretien exclusif avec Doug Logan de Cyber Ninjas sur l’audit du Sénat de l’Arizona

Article original datant du 28/09/21

Mardi, nous nous sommes entretenus avec Doug Logan, le PDG de The Cyber Ninjas, une société de conseil privée basée en Floride qui a réalisé l’audit forensic des bulletins de vote de l’élection 2020 du comté de Maricopa en Arizona.

Vendredi, les Cyber Ninjas ont publié leur rapport final sur l’audit du comté de Maricopa. Nous avons couvert l’audience en détail ici, ici, ici et ici.

Doug Logan nous a dit que les rumeurs étaient vraies, qu’il avait reçu des menaces pendant ce processus. Doug a dit que les menaces venaient des deux côtés. Doug a dit qu’il avait été menacé tôt dans le processus par un avocat à propos de ses résultats. Doug a dit à l’avocat d’aller voir ailleurs s’il y était. Doug affirme également que les révisions effectuées ont permis de préserver l’intégrité du rapport. Le rapport n’a pas été compromis. Doug a assuré au Gateway Pundit que lui et son équipe avaient adopté une position neutre. Leur objectif était de dire la vérité sur ce qui s’est passé dans le comté de Maricopa. Son équipe a également reçu de nombreuses menaces de la part de la gauche.

** Vous pouvez contacter le procureur général Mark Brnovich ici – Exhortez le procureur général Brnovich à vérifier les résultats de ces élections !

Doug Logan nous a dit que l’un des rapports préliminaires qui circulait sur Internet ne provenait pas des Cyber Ninjas. Il s’agissait d’une fraude ! Ce rapport contenait un texte dans lequel Doug recommandait au Sénat de l’Arizona de décertifier l’élection de novembre.

Doug nous a assuré qu’il n’a jamais eu ce langage dans aucun de ses rapports. Il a été inventé !

Cette déclaration ci-dessus provient d’un faux rapport publié sur Internet.

2 RÉSUMÉ EXÉCUTIF
Le préambule de notre Constitution nous rappelle que notre nation est toujours à la recherche d’une plus grande perfection, cherchant à établir « … une Union plus parfaite » afin que nous puissions « … assurer les bienfaits de la liberté à nous-mêmes et à notre postérité ». Rien n’est plus essentiel pour établir la liberté que des élections libres et équitables. À cette fin, Cyber Ninjas a été engagé par le Sénat de l’Arizona pour auditer l’élection générale de 2020 et déterminer le résultat de l’élection et dans quels domaines une réforme législative est nécessaire pour garantir que nos élections sont effectivement libres et équitables à l’avenir.

Cet audit a été l’audit électoral le plus complet et le plus complexe jamais réalisé. Il a impliqué le comptage manuel de 2,1 millions de bulletins de vote, une inspection judiciaire de leur papier, un examen judiciaire des machines à voter et, surtout, une analyse approfondie des listes électorales et des fichiers finaux des élections générales de 2020.

De nombreux problèmes liés à l’élection peuvent être attribués à deux principaux facteurs de causalité : le vote par correspondance et la gestion inadéquate des listes électorales. Plus de 80 % des bulletins de vote déposés à Maricopa l’ont été par courrier.

La garantie du vote secret n’est pas seulement un droit qui s’applique à l’électeur lui-même, mais c’est aussi un droit garanti au reste des votants que le bulletin de cette personne est secret et ne peut donc pas avoir subi d’influence indue. Le vote par correspondance élimine le secret du vote, car il est impossible de contrôler ou de savoir avec qui un électeur partage son bulletin et ce qu’il en fait avant qu’il ne soit envoyé par la poste ou déposé.

57 734 bulletins de vote présentant des problèmes graves ont été identifiés dans l’audit. Ces problèmes comprennent l’inscription incorrecte des électeurs, des votes incorrects et des divergences dans l’inscription. Il s’agit d’une estimation prudente, car d’autres problèmes identifiés n’ont pas été quantifiés ni inclus dans ce total, ce qui donne probablement un nombre beaucoup plus important de bulletins défectueux. Autres problèmes identifiés : inscriptions antidatées, inscriptions multiples liées au même affidavit d’électeur, électeurs sans dossier dans une base de données commerciale, et défauts d’impression rendant des milliers de bulletins suspects.

Lors de l’élection présidentielle de 2020, la marge de victoire n’a été que de 10 457 voix, soit une petite fraction des 57 734 bulletins présentant des problèmes connus. Encore une fois, cela représente presque 6 fois la marge de victoire dans la course présidentielle et est multiple de la marge de victoire dans d’autres élections. Sur la base de ces constatations factuelles, l’élection ne devrait pas être certifiée, et les résultats rapportés ne sont pas fiables.

Doug nous a dit aujourd’hui que ce premier rapport était un canular. Son équipe n’a jamais écrit ce rapport et il semble que quelqu’un ait pris son papier à en-tête et l’ait utilisé pour créer son propre faux rapport. Doug nous a dit qu’il ne révélerait pas pour l’instant qui se cache derrière ce faux rapport.

Nous avons également interrogé Doug sur plusieurs révélations choquantes du rapport, notamment sur le fait que l’audit de l’Arizona n’a pas trouvé de correspondance d’identité pour 86 391 personnes. Ceci est révélé à la page 56 du rapport « Détails des résultats ».

Doug a convenu que cette révélation stupéfiante et plusieurs autres devaient faire l’objet d’une enquête. La raison pour laquelle les Cyber Ninjas ne se sont pas penchés sur cette question est que le démarchage électoral ne faisait pas partie de leur contrat avec le Sénat.

Le procureur général doit maintenant vérifier les milliers de bulletins douteux qui ont été répertoriés dans le rapport final d’audit. Le fait que l’audit ne faisait pas partie de leur contrat a entravé leur enquête.

L’audit a également découvert que le comté de Maricopa a purgé sa base de données et a ensuite nettoyé les machines avant qu’elles ne soient remises aux auditeurs. Ben Cotton a déclaré vendredi au Sénat de l’Arizona qu’ils ont pu récupérer ces informations supprimées et qu’ils ont pu identifier qui a illégalement supprimé ces preuves avant que les machines ne soient remises à l’équipe d’audit.

Doug dit qu’il n’est pas surpris que les médias aient menti au sujet du rapport. Le rapport n’était pas seulement un recomptage de tous les bulletins de vote comme l’ont rapporté les médias. Il s’agissait d’un audit des bulletins et des machines. C’est maintenant au procureur général de l’Arizona, Mark Brnovich, d’enquêter sur les bulletins douteux et frauduleux mentionnés dans le rapport.

Enfin, il y a eu une certaine confusion concernant l’AZGOP et son rôle dans l’audit. Les dirigeants du GOP (Parti républicainWiki) de l’Arizona ont déclaré au Gateway Pundit que le GOP, sous la direction de la sous-estimée Dr Kelli Ward, a payé plus de 200 000 $ pour la sécurité de l’audit. La sénatrice Fann a interdit à l’AZGOP de collecter des fonds pour l’audit.

Doug Logan et les Cyber Ninjas se sont en fait endettés pour le travail qu’ils ont effectué sur l’audit historique.

** Vous pouvez contacter le procureur général Mark Brnovich ici – Exhortez le procureur général Brnovich à vérifier les résultats de ces élections !

Note : Nous avons mis à jour ce post en ce qui concerne le financement de l’audit.

Chapitres

Vous êtes notre indépendance

Soutien par d’autres modes et montants ici.

Informations