PfizerLeak : Révélation sur l’accord de fabrication et d’approvisionnement de Pfizer

Live du 27 juillet 2021 – La boule de C(h)ristal
27 juillet 2021
L’ensemble des médias aux ordres
30 juillet 2021

Tweets originaux par « Ehden » datant du 26/07/21

Projet de Pfizer […]
CONFIDENTIEL

FABRICATION ET ACCORD […] PFIZER EXPORT B.V., […] ET […]

Contexte :

Pfizer a été extrêmement agressif en essayant de protéger les détails de ses accords internationaux sur le vaccin COVID19.

Heureusement, j’ai réussi à en obtenir un.


Comme le coût de l’élaboration des contrats est très élevé et prend beaucoup de temps (cycles d’examen juridique), Pfizer, comme toutes les entreprises, élabore un modèle d’accord standardisé et utilise ces accords avec des ajustements relativement mineurs dans différents pays.


Ces accords sont confidentiels, mais heureusement, un pays n’a pas assez bien protégé le document contractuel, et j’ai réussi à en obtenir une copie.

Comme vous allez le voir, il y a une bonne raison pour laquelle Pfizer se battait pour cacher les détails de ces contrats.


1.11 « Informations confidentielles » signifie toutes les informations confidentielles ou exclusives, autres que les informations exemptées, sous quelque forme que ce soit, directement ou indirectement divulguées au bénéficiaire ou à ses partenaires.

CONFIDENTIEL

sous quelque forme que ce soit, directement ou indirectement divulguées au Destinataire ou à ses Représentants par ou pour le compte de la Partie divulgatrice en vertu du présent Accord, quelle que soit la manière dont ces informations sont divulguées, livrées, fournies, coalisées ou observées, soit marquées « Confidentiel », soit, si elles sont orales, déclarées confidentielles au moment de leur divulgation et confirmées par écrit dans les trente (30) jours suivant la divulgation. Les informations confidentielles comprennent, sans limitation, les termes et conditions du présent accord. Le fait de ne pas marquer les Informations Confidentielles divulguées par écrit dans le cadre des présentes comme « Confidentielles » n’aura pas pour effet de considérer ces informations comme non confidentielles, la charge de la preuve incombant à la Partie divulgatrice qui devra prouver que ces informations auraient clairement dû être connues d’une personne raisonnable experte en la matière, compte tenu de la nature des informations et des circonstances de leur divulgation, comme étant des Informations Confidentielles, à condition que la Partie divulgatrice ait par ailleurs fait des efforts de bonne foi pour marquer clairement les Informations Confidentielles comme telles.

Tout d’abord, parlons du produit :
L’accord ne couvre pas seulement la fabrication de vaccins pour le COVID19 et ses mutations, mais aussi pour « tout dispositif, technologie ou produit utilisé dans l’administration ou pour améliorer l’utilisation ou l’effet de ce vaccin ».


1.54  » Vaccin  » comprend (a) tous les vaccins fabriqués, en tout ou en partie, ou fournis, directement ou indirectement, par ou au nom de Pfizer ou de BioNTech ou de l’une de leurs sociétés affiliées en vertu de la présente entente, qui sont destinés à la prévention de la maladie humaine COVID-19 ou de toute autre maladie humaine, dans chaque cas, qui est causée par l’un des virus SARS-CoV-2, et/ou l’une ou l’autre des souches, mutations, modifications ou dérivés apparentés de ce qui précède, (b) tout dispositif, technologie ou produit utilisé dans l’administration ou pour améliorer l’utilisation ou l’effet de ce vaccin, ou (c) tout composant ou matériel constitutif de (a) ou (b).


Si vous vous demandiez pourquoi l’ #Ivermectine a été retirée, c’est parce que l’accord que les pays ont passé avec Pfizer ne leur permet pas d’échapper à leur contrat, qui stipule que même si un médicament est trouvé pour traiter le COVID19, le contrat ne peut être annulé.

L’acheteur reconnaît et accepte que (i) les efforts de Pfizer pour développer et fabriquer le Produit sont de nature aspirationnelle et soumis à des risques et des incertitudes significatifs, et (ii) le fait qu’un autre médicament ou vaccin pour prévenir, traiter ou guérir l’infection par le COVID-19 soit développé avec succès ou obtienne une autorisation avant l’octroi de l’autorisation pour le Produit ne changera pas la situation actuelle des besoins urgents de prévention de la propagation de l’infection par le COV1D-19 qui pose des menaces sérieuses et des effets néfastes sur la vie et la santé du grand public.


Fourniture du produit :

« Pfizer n’est pas responsable de l’incapacité à livrer les doses conformément aux dates de livraison estimées… et cette incapacité ne donne pas à l’acheteur le droit d’annuler les commandes de quantités de produits. »

Par conséquent, Pfizer et ses sociétés affiliées ne peuvent être tenues responsables de tout manquement de leur part à développer ou à obtenir l’autorisation du produit conformément aux dates estimatives décrites dans cette entente. Même si le produit est mis au point avec succès et obtient l’autorisation, Pfizer ne peut être tenu responsable de l’incapacité à livrer les doses conformément aux dates de livraison prévues dans les présentes (sauf dans les cas expressément prévus dans l’entente), et cette incapacité ne donne à l’acheteur aucun droit d’annuler les commandes de toute quantité de produit.


 » Pfizer décidera des ajustements nécessaires du nombre de doses contractuelles et du calendrier de livraison dus à l’acheteur […] sur la base de principes à déterminer par Pfizer […]. L’acheteur est réputé accepter toute révision »

2.5 Pénurie de produits.
(a)
Si l’autorisation est reçue mais que l’approvisionnement est insuffisant pour livrer le nombre total de doses contractuelles selon le calendrier de livraison (y compris le calendrier de livraison ajusté), y compris dans la mesure où toute pénurie est due à une exigence de Pfizer de détourner l’approvisionnement disponible du produit vers un autre marché, Pfizer travaillera en collaboration pour fournir un avis (et gérer toute communication associée à toute pénurie de produit). Après avoir reçu cet avis, l’acheteur doit

CONFIDENTIEL

exécuter toutes les instructions énoncées dans l’avis en temps opportun (et en aucun cas plus de 24 heures). Sous réserve de ce qui précède, y compris toute exigence de Pfizer de détourner le produit vers un autre marché, Pfizer décidera des ajustements nécessaires au nombre de doses contractuelles et au calendrier de livraison dus à l’acheteur pour tenir compte de ces pénuries, selon des principes déterminés par Pfizer dans les circonstances existantes (« répartition »), qui seront indiqués dans cet avis. L’acheteur est réputé accepter toute révision.


Pour que les choses soient claires :
« L’acheteur renonce par la présente à tous les droits et recours qu’il pourrait avoir en droit, en équité ou autrement, découlant de ou liés à :… tout manquement de Pfizer à livrer les doses contractuelles conformément au calendrier de livraison. »

(b)
L’acheteur renonce par la présente à tous les droits et recours qu’il pourrait avoir en droit, en équité ou autrement, découlant de ce qui suit ou s’y rapportant : (i) tout manquement de Pfizer à développer ou à obtenir l’autorisation du produit conformément aux dates estimatives décrites dans cette entente ; ou (ii) tout manquement de Pfizer à livrer les doses sous contrat conformément au calendrier de livraison. En cas d’incompatibilité entre les dispositions de la présente section 2.5 (pénurie de produits) et celles d’autres sections de l’entente, les dispositions de la présente section 2.5 (pénurie de produits) l’emportent sur celles des autres sections de l’entente dans la mesure de cette incompatibilité.


Encore une fois : « En aucun cas Pfizer ne sera soumis ou responsable des pénalités de retard. »

2.6 Retards de livraison.
En aucun cas, Pfizer ne sera assujettie à des pénalités pour retard de livraison ou n’en sera responsable.


Vous ne pouvez pas retourner le produit, quoi qu’il arrive :

 » Pfizer n’acceptera, en aucun cas, les retours de produits (ou de toute dose)… aucun retour de produit ne peut avoir lieu, quelles que soient les circonstances. « 

(d) Sans préjudice de la section 4.4, l’acheteur reconnaît que Pfizer n’acceptera en aucun cas les retours de produits (ou de doses). En particulier, après la réception du produit conformément à la présente section 2.8, aucun retour de produit ne peut avoir lieu, quelles que soient les circonstances (y compris les modifications futures des stocks, les produits périmés, les changements dans la répartition des produits, la livraison, la demande ou le lancement de nouveaux produits).


Maintenant, le GRAND SECRET :
12 $ par dose pour environ 250 000 unités.

Il est amusant de constater que c’est le prix d’une petite quantité de dosages alors que Pfizer faisait payer 19,50 dollars par dose aux États-Unis.

Les contribuables américains se sont fait avoir par Pfizer, et probablement Israël aussi.

Article

3.2 Factures et paiement.
(a) En contrepartie partielle des Doses Contractuelles, l’Acheteur doit verser un paiement initial de 2 997 540 USD (calculé comme suit : 12,00 USD/dose multiplié par 249 795 Doses Contractuelles) dans les trente (30) jours suivant la réception d’une facture de Pfizer émise à la suite de la réception par l’Acheteur de l’Approbation prévue à la Section 9.6 (le  » Paiement Anticipé « ) ; à condition, toutefois, que Pfizer ne soit pas tenue d’expédier ou de livrer le Produit avant la réception du Paiement Anticipé. Tous les montants dus en vertu des présentes seront convertis en euros, lesquels seront déterminés en fonction du taux de change utilisé par le Wall Street Journal, Eastern U.S. Edition, un (1) jour ouvrable avant la date de cette entente.

Combien coûte le vaccin Pfizer ?


En ce qui concerne le paiement, le pays n’a pas le droit « de retenir, de compenser, de récupérer ou de débiter les montants dus à Pfizer, que ce soit en vertu de cette entente ou autrement, de tout autre montant qui lui est dû (ou qui deviendra dû et exigible) par Pfizer ou une société affiliée de Pfizer »

(c) L’acheteur n’a pas le droit, et reconnaît qu’il n’aura pas le droit, en vertu de cette entente, d’un bon de commande, d’une autre entente, d’un document ou d’une loi, de retenir, de compenser, de récupérer ou de débiter des sommes dues (ou qui deviendront dues) à Pfizer, que ce soit en vertu de cette entente ou autrement, de toute autre somme qui lui est due (ou qui deviendra due) par Pfizer ou une société affiliée de Pfizer.


Marchandises endommagées :
LA SEULE FAÇON d’obtenir un rappel est de prouver un défaut des BPF (Current Good Manufacturing Practices – Bonnes Pratiques de Fabrication, NdT).

« Pour plus de clarté, l’acheteur n’a pas le droit de rejeter un produit sur la base de plaintes relatives au service, à moins qu’un produit ne soit pas matériellement conforme aux spécifications ou aux BPF. »

4.4 Rejet du produit ; élimination des envois rejetés.
(a) L’acheteur peut rejeter tout produit qui n’est pas matériellement conforme aux spécifications ou aux BPF ( » produit non conforme « ) en envoyant un avis écrit de rejet à Pfizer et au transporteur et en exposant les raisons détaillées de ce rejet : (i) immédiatement (et en aucun cas plus de 24 heures) au moment de la livraison au point de livraison ; (ii) immédiatement et en aucun cas dans les 24 heures suivant la livraison au(x) lieu(x) de destination de ce produit non conforme à l’acheteur ; ou (iii) immédiatement et en aucun cas plus de 24 heures après sa première connaissance du vice caché. En cas de notification dans les 24 heures suivant la livraison, le produit est réputé accepté. Pfizer répondra à toute réquisition et à tout avis de produit non conforme fondé sur des plaintes relatives au service, sauf si le produit n’est pas matériellement conforme aux spécifications ou aux BPF.

(b) Pfizer doit analyser les causes de ces plaintes liées à la qualité et faire rapport à l’acheteur sur les mesures correctives prises. Si l’inspection et les essais de Pfizer révèlent, à la satisfaction raisonnable de Pfizer, que ces éléments du produit ne sont pas conformes et que cette non-conformité ou ce défaut n’a pas été causé par un abus, une mauvaise utilisation, une négligence, un accident, des essais inadéquats, un stockage inadéquat, une manipulation inadéquate, un stress physique anormal, des conditions environnementales anormales ou une utilisation contraire aux instructions émises par Pfizer, Pfizer déploiera des efforts commerciaux raisonnables pour remplacer ce produit non conforme dès que possible, sans frais supplémentaires pour l’acheteur. Dans de telles circonstances, Pfizer prendra également des dispositions pour assurer la logistique inverse du produit dans des endroits convenablement sécurisés et conformément aux spécifications du fabricant. Nonobstant toute autre disposition de cette entente, la section 4.4(b) constitue le seul et unique recours de l’acheteur pour le produit non conforme. Les dispositions de la présente section 4.4 (Rejet du produit ; disposition des envois rejetés) survivront à la résiliation ou à l’expiration du présent accord.


Cet accord est supérieur à toute loi locale de l’État.

que l’Annexe H […] du présent Accord est exemptée de l’application de toutes les Lois […] et que chacune des conditions du présent Accord est pleinement exécutoire, que l’allocation budgétaire prévue à l’Article 4 de […] ne limite en rien le financement de l’Acheteur ou ses autres obligations en vertu du présent Accord, y compris les obligations d’indemnisation prévues à l’Article 8, que l’Acheteur a le pouvoir de lier le […] et que l’Acheteur a exercé ce pouvoir pour lier le […] en ce qui concerne chacune des dispositions et des conditions prévues dans le présent Accord.


Effets et efficacité à long terme :

 » L’acheteur reconnaît […] que les effets à long terme et l’efficacité du vaccin ne sont pas actuellement connus et qu’il peut y avoir des effets indésirables du vaccin qui ne sont pas actuellement connus. « 

5.5 Reconnaissance de l’Acheteur.
L’Acheteur reconnaît que le Vaccin et les matériaux liés au Vaccin, ainsi que leurs composants et matériaux constitutifs, sont en cours de développement rapide en raison des circonstances d’urgence de la pandémie de COVID-19 et continueront d’être étudiés après la fourniture du Vaccin à l’Acheteur en vertu du présent Contrat. L’acheteur reconnaît également que les effets à long terme et l’efficacité du Vaccin ne sont pas actuellement connus et qu’il peut y avoir des effets indésirables du Vaccin qui ne sont pas actuellement connus. En outre, dans la mesure où cela est applicable, l’Acheteur reconnaît que le Produit ne sera pas sérialisé.


Résiliation pour cause :
Il y a des clauses sur la possibilité de résiliation, mais en fait, comme vous l’avez vu jusqu’à présent, l’acheteur n’a presque rien qui puisse être considéré comme une violation matérielle du contrat, alors que Pfizer peut facilement le faire s’il n’obtient pas son argent ou s’il le juge nécessaire.

6.2 Résiliation pour cause.

a) Pfizer peut résilier l’entente immédiatement après avoir donné un avis écrit à l’acheteur en cas de violation importante par l’acheteur d’une condition de l’entente, violation qui n’est pas corrigée dans les trente (30) jours suivant l’avis écrit à l’acheteur de cette violation importante.

b) L’acheteur peut mettre fin à l’entente immédiatement en envoyant un avis écrit à Pfizer en cas de manquement important de Pfizer à l’une des conditions de l’entente, manquement qui n’est pas corrigé dans les trente (30) jours suivant l’avis écrit à Pfizer.

c) Nonobstant ce qui précède, si ce manquement important, de par sa nature, ne peut être corrigé, la partie qui résilie l’entente peut la résilier immédiatement sur avis écrit aux autres parties. Si Pfizer résilie l’entente en vertu de la clause 6.2, l’acheteur doit payer, dans les trente (30) jours suivant la date de l’avis de résiliation de l’entente, le prix total de toutes les doses sous contrat, moins les montants déjà payés à Pfizer à cette date.


Vous devez payer à Pfizer les doses que vous avez commandées, quelle que soit la quantité que vous avez consommée, sans tenir compte du fait que Pfizer a obtenu l’approbation (il s’agissait d’une approbation préalable à l’UE) ou qu’elle a livré les doses contractuelles conformément à toute date de livraison estimée indiquée dans les présentes.

6.5 Effet de la résiliation.

(a) À l’expiration ou à la résiliation du présent Accord pour quelque raison que ce soit :

(i) l’acheteur doit payer les sommes dues à Pfizer en vertu de l’entente dans les trente (30) jours suivant la date de facturation de ces sommes ; et

(ii) chaque partie doit faire des efforts commercialement raisonnables pour atténuer à la fois (1) les dommages qu’elle pourrait autrement recouvrer de l’autre en vertu de l’entente et (2) les coûts, les honoraires, les dépenses ou les pertes qu’elle pourrait subir ou dont elle pourrait être responsable en vertu de l’entente, en prenant des mesures appropriées et raisonnables pour réduire ou limiter le montant de ces dommages, coûts, honoraires, dépenses ou pertes.

(b) La résiliation ou l’expiration du présent Accord n’affecte pas la survie et la validité continue des Sections 2.1(b)-(d), 2.5(b), 2.6, 2.7(b)-(e), 2.8, 3.1, 3.3, 3.4, 4.4, 4.5, 4.6, 4.7, 5.4, 5.5, 6. 2 (dernière phrase), 6.5, 9.2, 9.3, 9.4, 9.5, 9.6, et les articles 1, 7, 8, 10, 11 et 12 ou de toute autre disposition qui est expressément ou implicitement destinée à rester en vigueur après cette résiliation ou expiration.

(c) L’expiration ou la résiliation de l’entente, pour quelque raison que ce soit, ne porte pas atteinte aux autres droits et recours d’une partie ni aux droits et obligations accumulés à la date de l’expiration ou de la résiliation ; toutefois, (i) Pfizer ne peut être tenue responsable de tout manquement de sa part à développer ou à obtenir l’autorisation du produit conformément aux dates estimatives décrites dans l’entente et (ii) même si le produit est développé avec succès et que Pfizer obtient l’autorisation, Pfizer ne peut être tenue responsable de tout manquement à livrer les doses sous contrat conformément aux dates de livraison estimatives énoncées dans l’entente.


« L’acheteur accepte par la présente d’indemniser, de DÉFENDRE ET DE DÉGAGER Pfizer, BioNTech (et) leurs sociétés affiliées… de et contre toutes les poursuites, réclamations, actions, demandes, pertes, dommages, responsabilités, règlements, pénalités, amendes, coûts et dépenses… ».

8.1 Indemnisation de l’acheteur. L’acheteur accepte par les présentes d’indemniser, de défendre et de dégager de toute responsabilité Pfizer, BioNTech, chacune de leurs sociétés affiliées, leurs contractants, sous-traitants, concédants, titulaires de licences, sous-licences, distributeurs, fabricants sous contrat, prestataires de services, chercheurs d’essais cliniques, tiers auxquels Pfizer ou BioNTech ou l’une de leurs sociétés affiliées respectives peuvent directement ou indirectement devoir une indemnité basée sur la recherche, développement, la fabrication, la distribution, la commercialisation ou l’utilisation du vaccin, et chacun des dirigeants, administrateurs, employés et autres agents et représentants, ainsi que les prédécesseurs, successeurs et ayants droit respectifs de l’une quelconque des personnes susmentionnées (les « indemnisés« ), contre toute poursuite, réclamation, action, demande, pertes, dommages, responsabilités, règlements, pénalités, amendes, coûts et dépenses (y compris, sans s’y limiter, les honoraires raisonnables d’avocats et autres frais d’enquête ou de litige), qu’ils soient fondés sur un contrat, un délit, la propriété intellectuelle ou toute autre théorie, et qu’ils soient légaux, statutaires, équitables ou autres (collectivement, les « Pertes« ) découlant de, se rapportant au vaccin ou en résultant, y compris, mais sans s’y limiter, à toute étape de la conception, du développement, de la recherche, de la formulation, des essais, des tests cliniques, de la fabrication, de l’étiquetage, de l’emballage, du transport, du stockage, de la distribution, de la commercialisation, de la promotion, de la vente, de l’achat, de la concession de licence, du don, de la délivrance, de la prescription, de l’administration, de la fourniture ou de l’utilisation du vaccin.


L’État doit défendre Pfizer :
 » (Pfizer) doit notifier à l’acheteur les pertes pour lesquelles il demande une indemnisation… Dès cette notification, l’acheteur doit rapidement assumer la conduite et le contrôle de la défense de ces réclamations indemnisées pour le compte de (Pfizer) ».

8.2 Prise en charge de la défense par l’Acheteur. Le(s) Indemnisé(s) notifiera(ont) à l’Acheteur les Pertes pour lesquelles il(s) demande(nt) une indemnisation en vertu des présentes ( » Réclamations indemnisées « ). À la suite de cette notification, l’Acheteur doit rapidement prendre en charge la conduite et le contrôle de la défense de ces Réclamations indemnisées au nom de l’Indemnisé avec un avocat acceptable pour l’Indemnisé, que la Réclamation indemnisée soit légitime ou non ; à condition, toutefois, que l’Acheteur fournisse un préavis écrit de tout compromis ou règlement proposé de toute Réclamation indemnisée et que l’Acheteur ne puisse en aucun cas compromettre ou régler toute Réclamation indemnisée sans le consentement écrit préalable de l’Indemnisé, ce consentement ne devant pas être refusé sans motif valable. Le ou les indemnisés doivent raisonnablement coopérer avec l’acheteur dans la défense des réclamations indemnisées.


Toutefois, « Pfizer aura le droit d’assumer le contrôle de cette défense… et l’acheteur devra payer toutes les pertes, y compris, mais sans s’y limiter, les honoraires d’avocats raisonnables et les autres dépenses encourues »

8.4 Prise en charge de la défense. Nonobstant ce qui précède et sans préjudice de la section 12.6, Pfizer, directement ou par l’intermédiaire de l’une de ses sociétés affiliées ou de BioNTech, peut choisir d’assumer le contrôle de la défense d’une réclamation indemnisée (a) dans les trente (30) jours suivant l’avis de l’Indemnisé à l’Acheteur concernant la réclamation indemnisée ou (b) à tout moment si, à la seule discrétion de Pfizer : (i) l’acheteur n’assume pas en temps opportun la défense de la réclamation indemnisée ou la défend raisonnablement

CONFIDENTIEL

(ii) Pfizer croit (ou l’une des sociétés affiliées à Pfizer ou BioNTech croit) de bonne foi qu’il existe un conflit de bonne foi entre les personnes indemnisées et l’acheteur en ce qui concerne une réclamation indemnisée en vertu des présentes. Sur avis écrit de ce choix, Pfizer aura le droit d’assumer le contrôle de cette défense (directement ou par l’intermédiaire de l’une de ses sociétés affiliées ou de BioNTech), et l’acheteur devra payer (tel qu’encouru et sur demande) toutes les pertes, y compris, sans s’y limiter, les honoraires d’avocat raisonnables et autres dépenses encourues par le ou les indemnisés, en rapport avec la réclamation indemnisée. Dans tous les cas, l’acheteur doit coopérer avec le ou les indemnisés dans la défense, le règlement ou le compromis de la réclamation indemnisée.


Pfizer s’assure que le pays paiera pour tout :
« Les coûts et les dépenses, y compris… les honoraires et les débours des avocats, encourus par le ou les indemnisés en relation avec toute réclamation indemnisée seront remboursés sur une base trimestrielle par l’acheteur »

8.5 Privilèges et Immunités. L’Acheteur reconnaît que ses obligations d’indemnisation en vertu du présent Contrat (a) s’ajoutent expressément aux Privilèges et Immunités, et ne sont pas limitées par ceux-ci, et (b) ne renoncent pas aux droits des Indemnitaires aux Privilèges et Immunités, ni ne les abandonnent.

8.6 Coûts. Les coûts et les dépenses, y compris, mais sans s’y limiter, les honoraires et les débours des avocats, engagés par le ou les indemnisés dans le cadre de toute réclamation indemnisée seront remboursés sur une base trimestrielle par l’Acheteur, sans préjudice du droit de l’Acheteur à un remboursement dans le cas où l’Acheteur est finalement jugé dans un jugement ou une sentence finale, sans appel, comme n’étant pas obligé d’indemniser le ou les indemnisés.


Responsabilité :
« ceci n’inclura pas, ni ne constituera, une assurance responsabilité civile produit pour couvrir toute réclamation de tiers/patients et cette assurance responsabilité civile générale sera sans préjudice de l’obligation d’indemnisation de l’acheteur telle que définie dans le présent Accord. »

9.1 Assurance.
Pendant la durée de l’entente, Pfizer ou ses sociétés affiliées doivent s’assurer elles-mêmes ou souscrire et maintenir en vigueur les types et les montants d’assurance responsabilité civile générale nécessaires pour couvrir les responsabilités liées à leurs activités en vertu de l’entente, comme il est normal et habituel de le faire dans l’industrie pharmaceutique en général pour des sociétés dont la situation est similaire et qui fournissent des services de fabrication et d’approvisionnement semblables. Pour une clarté absolue, ceci n’inclura pas, ni ne constituera, une assurance de responsabilité de produit pour couvrir toute réclamation de tiers/patients et une telle assurance de responsabilité générale sera sans préjudice de l’obligation d’indemnisation de l’acheteur telle que définie dans le présent Contrat.


Il n’y a pas de limite à la responsabilité du pays en cas de :
 » l’indemnité donnée par lui en vertu de la section 8 (Indemnisation)  » ou si l’acheteur a omis de payer Pfizer « 

9.3 Responsabilité exclue.

Aucune disposition du présent Contrat n’exclut ou ne limite la responsabilité d’une Partie pour :
(i) la fraude ou la fausse déclaration frauduleuse ;
(ii) toute violation de l’article 10 (Renseignements confidentiels) ;
(iii) dans le cas de l’acheteur, l’indemnité qu’il verse en vertu de l’article 8 (Indemnisation) ; ou
(iv) dans le cas de l’acheteur, le défaut de paiement du prix du produit ou de toute autre somme dûment due à Pfizer en vertu de cette entente.


L’acheteur renonce à tout droit à l’immunité, il renonce à toute loi qui pourrait plafonner l’obligation de payer des dommages et intérêts à Pfizer.
Commentaire : Le tribunal de New York a la capacité de détenir les actifs internationaux d’un pays si ce dernier n’a pas respecté le contrat.

9.4 Renonciation à l’immunité souveraine. L’acheteur, en son nom et […] de manière expresse et irrévocable, renonce à tout droit d’immunité que lui ou ses actifs pourraient avoir ou acquérir à l’avenir (qu’il soit qualifié d’immunité souveraine ou de tout autre type d’immunité) en ce qui concerne tout arbitrage conformément à la Section 12.2 (Arbitrage) ou toute autre procédure légale engagée pour confirmer ou exécuter toute décision, ordonnance ou sentence arbitrale, ou tout règlement en rapport avec tout arbitrage conformément à la Section 12. 2 (Arbitrage), qu’il s’agisse de […] ou non d’une juridiction étrangère, y compris, mais sans s’y limiter, l’immunité contre la signification d’un acte de procédure, l’immunité de juridiction ou l’immunité contre tout jugement rendu par une cour ou un tribunal, l’immunité contre l’ordonnance d’exécution du jugement et l’immunité contre la saisie conservatoire de l’un quelconque de ses actifs. L’acheteur se soumet expressément et irrévocablement à la juridiction des tribunaux de New York, ou de tout autre tribunal compétent, aux fins de l’exécution de toute décision, ordonnance ou sentence arbitrale, ou de tout règlement en rapport avec un arbitrage conformément à la section 12.2, et déclare et garantit que la personne qui signe le présent Contrat en son nom a effectivement le pouvoir de se soumettre à cette juridiction. L’acheteur renonce également de manière expresse et irrévocable à l’application de toute Loi dans toute juridiction qui pourrait autrement limiter ou plafonner son obligation de payer des dommages découlant de ou en relation avec toute Réclamation indemnisée et déclare et garantit que le présent Accord et toute Réclamation indemnisée découlant des présentes ne sont pas soumis aux Lois […]. L’acheteur déclare et garantit que la personne qui signe le présent Accord en son nom a l’autorité réelle de renoncer à cette immunité et de lier l’Acheteur et ce qui est stipulé dans les présentes.
CONFIDENTIEL
l’acheteur et […] énoncées dans les présentes.
aux limitations de responsabilité et aux renonciations de responsabilité


Condition à la fourniture :
L’acheteur doit fournir à Pfizer une protection contre la responsabilité des réclamations et de toutes les pertes, doit la mettre en œuvre par le biais d’exigences légales ou réglementaires, et la suffisance de ces efforts est à la seule discrétion de Pfizer.

9.5 Conditions préalables à la fourniture.
L’acheteur déclare qu’il dispose et continuera de disposer d’une autorité légale ou réglementaire adéquate et d’une dotation financière adéquate pour entreprendre et remplir complètement les obligations d’indemnisation et fournir une protection adéquate à Pfizer et à tous les indemnisés contre la responsabilité des réclamations et de toutes les pertes découlant de ou en relation avec le vaccin ou son utilisation. L’acheteur s’engage, reconnaît et accepte par les présentes qu’une condition préalable à la fourniture du Produit en vertu des présentes exige que l’Acheteur mette en œuvre et maintienne en vigueur les exigences légales ou réglementaires ou les crédits de financement suffisants pour satisfaire à ses obligations en vertu de la présente entente avant la fourniture du Produit par Pfizer et, par la suite, qu’il maintienne ces exigences légales et réglementaires et ces crédits de financement, chacun selon le cas, aussi longtemps que nécessaire pour satisfaire à toutes les obligations de l’acheteur en vertu de la présente entente, y compris, sans s’y limiter, les obligations qui, conformément à la section 6.5, survivent à l’expiration ou à la résiliation de la présente entente. Pour plus de clarté, la suffisance de ces exigences légales ou réglementaires ou de ces crédits est laissée à la seule discrétion de Pfizer. L’acheteur reconnaît que Pfizer fournit les produits en vertu de la présente entente sur la foi (sans obligation d’enquête ou de confirmation de la part ou au nom de Pfizer ou de ses sociétés affiliées), entre autres, des déclarations et des engagements de l’acheteur en vertu de la section 9.5, de la mise en oeuvre et du maintien en vigueur par l’acheteur des exigences et des crédits financiers décrits dans la section 9.5 et des autres déclarations et garanties faites par l’acheteur en vertu de la présente entente.


Confidentialité, partie 1 :
« Chaque destinataire doit protéger la nature confidentielle et exclusive des informations confidentielles de la partie divulgatrice avec au moins le même degré de soin que celui qu’il apporte à ses propres informations confidentielles ou exclusives de même nature »

10. INFORMATIONS CONFIDENTIELLES.
10.1 Non-utilisation et non-divulgation.
Chaque Destinataire doit, et doit faire en sorte que ses Représentants qui ont accès aux Informations Confidentielles de la Partie Divulguante, maintiennent une stricte confidentialité, et ne divulguent à aucun tiers, toutes les Informations Confidentielles observées par ou qui lui sont divulguées par ou pour le compte de la Partie Divulguante conformément au présent Accord. En particulier, l’acheteur protègera toute Information Confidentielle dans le cadre du présent Accord sur la base des dispositions applicables des lois albanaises sur les marchés publics et/ou sur le droit à l’information pour la protection des informations confidentielles, des secrets commerciaux et des droits de propriété industrielle. Chaque destinataire ne doit pas utiliser ou divulguer ces informations confidentielles, sauf dans les cas autorisés par le présent accord. Chaque destinataire doit protéger la nature confidentielle et exclusive des informations confidentielles de la partie divulgatrice avec au moins le même degré de soin que celui qu’il apporte à ses propres informations confidentielles ou exclusives de même nature, qui ne doit pas être inférieur à un degré de soin amovible. Le Destinataire et ses Représentants peuvent utiliser, copier et faire des extraits des Informations Confidentielles de la Partie Divulgatrice uniquement dans le cadre de l’exécution de ses obligations en vertu du présent Accord et, sans limiter ce qui précède, ne doivent pas utiliser les Informations Confidentielles au profit du Destinataire ou de l’un de ses Représentants, ou au profit de toute autre Personne. Dans le cas où le destinataire aurait connaissance d’une violation des obligations contenues dans la présente section 10 (Informations confidentielles) par lui-même ou ses représentants, le destinataire notifiera rapidement par écrit à la partie divulgatrice cette violation et tous les faits connus du destinataire à ce sujet. En outre, si le Destinataire est tenu de divulguer les Informations Confidentielles du Donneur dans le cadre d’une ordonnance d’un tribunal, d’un statut ou d’une directive gouvernementale ou d’une exigence en vertu d’une loi quelconque, le Destinataire doit informer le Donneur d’une telle demande, dès que possible, avant que ces Informations Confidentielles ne soient divulguées afin que le Donneur puisse demander une ordonnance de protection appropriée ou un autre recours, ou renoncer à se conformer aux dispositions pertinentes du présent Accord. Si la Partie divulgatrice demande une ordonnance de protection ou un autre recours, le Destinataire doit coopérer rapidement avec la Partie divulgatrice et l’aider raisonnablement (aux frais de la Partie divulgatrice) dans ces efforts. Si la Partie divulgatrice n’obtient pas d’ordonnance de protection ou renonce à se conformer aux dispositions pertinentes du présent Accord, le Destinataire ne divulguera que la partie des Informations confidentielles que son conseiller juridique juge nécessaire de divulguer. Ni le présent Accord, ni l’exécution par une Partie en vertu des présentes ne doit transférer au Destinataire un droit de propriété, un titre, un intérêt ou une réclamation sur les Informations confidentielles de la Partie divulgatrice (y compris, mais sans s’y limiter, les droits de propriété intellectuelle qui y subsistent) ou être interprété comme l’octroi d’une licence sur ses Informations confidentielles_ Nonobstant ce qui précède, dans tous les cas, (a) l’Acheteur ne peut divulguer aucune des dispositions financières ou d’indemnisation contenues dans le présent Accord, y compris, sans s’y limiter, le prix par dose de Produit ou le remboursement de l’acompte ou toute information permettant de déterminer raisonnablement le prix par dose de Produit, sans le consentement écrit préalable de Pfizer, et (b) Pfizer peut divulguer (i) des informations confidentielles à ses affiliés et à BioNTech sans le consentement écrit préalable de l’Acheteur, et (ii) à la demande d’un gouvernement étranger, des informations financières relatives à cet accord, y compris le coût par dose.


Confidentialité, partie 2 :
« Le destinataire ne divulguera les informations confidentielles qu’à ses représentants qui ont besoin de les connaître pour remplir ses obligations en vertu du présent accord »

10.2 Précautions du destinataire.
Afin de se conformer aux obligations contenues dans la présente Section 10 (Informations confidentielles), le Destinataire doit prendre au moins les précautions suivantes : (a) le Destinataire doit déployer tous les efforts raisonnables pour empêcher les employés non autorisés et les tiers non autorisés d’avoir accès aux Informations confidentielles (et en aucun cas moins que des soins raisonnables) ; (b) le Destinataire doit divulguer les Informations confidentielles uniquement à ceux de ses Représentants qui ont besoin de connaître ces Informations confidentielles pour remplir ses obligations avant toute divulgation, le bénéficiaire doit informer ses représentants de la nature confidentielle des informations confidentielles et leur demander d’en préserver la confidentialité. Le destinataire sera responsable de toutes les actions de ses représentants, y compris, mais sans s’y limiter, de toute violation des conditions du présent accord, que ces représentants restent ou non employés ou en relation contractuelle avec le destinataire.


Confidentialité, partie 3 :
contrat doit rester confidentiel pendant 10 ans.
Pourquoi 30 ans en Israël ? « 

Les dispositions de la présente section 10 (Informations confidentielles) survivront à la résiliation ou à l’expiration du présent accord pendant une période de dix (10) ans »

10.4 Survie.
Les dispositions de la présente Section 10 (Informations confidentielles) survivront à la résiliation ou à l’expiration du présent Accord pendant une période de dix (10) ans, sauf en ce qui concerne les informations qui constituent un secret commercial (tel que défini par la Loi), auquel cas le destinataire de ces informations restera lié par ses obligations en vertu de la présente Section 10 (Informations confidentielles) tant que ces informations continueront à constituer un secret commercial, mais en aucun cas pour une période inférieure à la période de dix (10) ans spécifiée ci-dessus.


Arbitrage et lois applicables :

L’arbitrage doit être effectué à New York, conformément au règlement d’arbitrage de la Chambre de commerce internationale, régi par les lois de l’État de New York, aux États-Unis.

12.2 Arbitrage.
Tout litige, toute controverse ou toute réclamation découlant du présent Contrat, s’y rapportant ou y étant lié, y compris en ce qui concerne sa formation, son applicabilité, sa violation, sa résiliation, sa validité ou sa force exécutoire, ou concernant l’arbitrabilité ou la portée et l’application de la présente Section 12.2 (Arbitrage), sera définitivement résolu par arbitrage. L’arbitrage sera mené par trois arbitres, conformément au règlement d’arbitrage de la Chambre de Commerce International ( » ICC « ). Le demandeur désigne un arbitre dans sa demande d’arbitrage. Le défendeur désigne un arbitre dans les trente (30) jours suivant la réception de la demande d’arbitrage. Les deux (2) arbitres désignés par les parties désignent un troisième arbitre, en consultation avec les parties, dans les trente (30) jours suivant la confirmation de l’arbitre désigné ultérieurement. Le troisième arbitre fait office de président du tribunal. Si l’un des trois (3) arbitres n’est pas nommé dans le délai prescrit ci-dessus, la ICC nommera le ou les arbitres. Le siège de l’arbitrage sera New York, New York, U.S.A. et il sera conduit en langue anglaise. Les parties s’engagent à maintenir la confidentialité quant à l’existence de la procédure d’arbitrage et quant à toutes les soumissions, la correspondance et les preuves relatives à la procédure d’arbitrage. Cette disposition survivra à la fin de la procédure arbitrale. Les coûts de l’arbitrage, y compris, sans limitation, les frais juridiques raisonnables des parties, seront supportés par la ou les parties qui succombent. Toutefois, le tribunal arbitral peut répartir ces frais entre les parties s’il estime que cette répartition est raisonnable, compte tenu des circonstances de l’espèce. La sentence arbitrale est définitive et contraignante pour les Parties, et les Parties s’engagent à exécuter toute sentence sans délai. Un jugement sur la sentence peut être rendu par tout tribunal compétent pour la sentence ou ayant compétence sur la partie concernée ou ses actifs.

12.5 Droit applicable.
Tous les litiges seront régis par les lois de l’État de New York, États-Unis, sans égard aux principes de conflit de lois autres que la section 5-1401 de la loi sur les obligations générales de New York, sauf que tout litige concernant l’arbitrabilité ou la portée et l’application de cette section sera régi par la loi fédérale sur l’arbitrage des États-Unis.


Si un ministère spécifique a été attribué pour sauvegarder le contrat, ils doivent continuer à le faire :
« …toute tentative de cession de droits ou de délégation ou de sous-traitance de fonctions sans le consentement écrit préalable requis des autres parties est nulle et sans effet. »

12.8 Cession. Effet contraignant.
Ni l’Acheteur ni Pfizer ne doivent céder leurs droits ou déléguer ou sous-traiter leurs devoirs et obligations en vertu de cet accord sans le consentement écrit préalable des autres parties, qui peut être refusé à la discrétion de cette partie, à condition que Pfizer, sans le consentement de l’Acheteur, puisse céder, déléguer ou sous-traiter ses devoirs et obligations en vertu de cet accord à une société affiliée de Pfizer, BioNTech ou une société affiliée de BioNTech. Toute tentative de cession de droits, de délégation ou de sous-traitance de fonctions sans le consentement écrit préalable requis des autres parties sera nulle et sans effet. Une telle cession, délégation ou sous-traitance consentie par écrit par une Partie ne libère pas les autres Parties de leurs responsabilités et obligations en vertu des présentes et la Partie cédante reste responsable envers les autres Parties de la conduite et de la performance de chaque cessionnaire, délégué et sous-traitant autorisé en vertu des présentes. Le présent accord s’applique, s’applique au bénéfice et lie les parties à l’accord, et leurs successeurs respectifs et leurs ayants droit autorisés. Les parties conviennent que le présent accord n’a pas pour but de donner des avantages, des droits, des privilèges, des actions ou des recours à toute personne ou entité, partenariat, entreprise ou société en tant que tiers bénéficiaire ou autrement en vertu de toute théorie de la loi.


ENFIN, après avoir terminé de passer en revue le contrat en résumant tous les éléments importants, il est temps de révéler le nom du pays d’où provient la fuite.

Et le gagnant est … L’Albanie !

Je suis d’abord tombé sur un document, appelé KONTRATEN-E-PLOTE, qui se traduit par « Lire le contrat complet ».

Télécharger le PDF


Ce n’est que plus tard que j’ai découvert que c’était un site albanais qui l’avait publié le 20 janvier 2021. Ils méritent TOUT le crédit pour la fuite du document, et les journalistes du monde entier méritent la honte pour ne pas l’avoir découvert et rapporté.


EXCLUSIF – CONTRAT SECRET DU GOUVERNEMENT AVEC « PFIZER » SUR LES VACCINS

Derniers mots :

Des pays pourraient prétendre avoir négocié un meilleur accord, mais sur la base des preuves que nous avons reçues d’Amérique du Sud, il semble que ce contrat soit réel, et qu’il soit similaire à ce qui a été utilisé dans le monde entier.

N’HESITEZ PAS A COMMENTER !


Pris en otage » : Pfizer exige des gouvernements qu’ils jouent avec les actifs de l’État pour obtenir un accord sur les vaccins

« Un responsable du ministère de la Santé, Yaron Niv, a déclaré dans une interview séparée à Kan que chaque dose coûtait 62 dollars à Israël. »
@netanyahu est en effet un magicien – il a fait payer Israël 5 fois plus que l’Albanie et a fait en sorte que les gens l’adorent pour cette MAUVAISE affaire.


Israël rassemble des doses en vue d’une vaccination complète des groupes à risque

Ce contrat est en fait pire qu’il n’y paraît.
Les bonnes pratiques de fabrication actuelles (BPF) sont réglementées par la FDA.
BPF ne vous diront RIEN au sujet de l’ARNm, car nous n’avons jamais eu de BPF du vaccin à ARNm, et vous ne pouvez donc pas prouver une mauvaise pratique des BPF.


@eh_den
Cela explique l’IVM et plus encore.
Ha ! Et la seule façon de sortir du contrat est de prouver les violations des BPF….mais nous n’avons pas de normes prédéterminées pour celles-ci (au moins en janvier 2021…. toujours à la recherche de mises à jour).

@eh_den
PFIZERLEAK : EXPOSER L’ACCORD DE FABRICATION ET D’APPROVISIONNEMENT DE PFIZER.
(fil conducteur)
Contexte :
Pfizer a été extrêmement agressif en essayant de protéger les détails de ses accords internationaux sur le vaccin COVID19.
Heureusement, j’ai réussi à en obtenir un.

Addendum :
L’ancien président de Pfizer au Brésil et PDG pour l’Amérique latine a témoigné devant le comité brésilien que PFIZER EXIGE LA MÊME CONDITION POUR L’ACHAT DE VACCINS … DE TOUS LES PAYS.



L’ancien président de Pfizer au Brésil et PDG pour l’Amérique latine, Carlos Murillo, a déclaré aujourd’hui dans son témoignage au CPI du Covid que les clauses proposées par la société pharmaceutique pour l’offre de vaccins au Brésil ne sont pas « léonines« , comme l’a déclaré l’ancien ministre de la Santé Eduardo Pazuello. Selon M. Murillo, Pfizer a exigé les mêmes conditions pour l’achat de vaccins contre le covid-19 dans tous les pays. En outre, il a déclaré que les affirmations selon lesquelles le fabricant de médicaments aurait exigé des biens d’État tels que des ambassades et des bases militaires comme garantie ne sont pas correctes. « Ce sont des informations déformées », a-t-il déclaré.

Pour ceux qui pensent que c’est un faux :
Mon professeur de droit à l’université a dit que les lois sont comme un code informatique. Elles utilisent des fonctions légales, des variables et des processus. J’ai travaillé dans les #BigPharma, j’ai examiné de nombreux contrats dans ma carrière, et ce document me semble aussi réel que possible.


J’ai écrit ceci le 13 juillet :
Israël s’est transformé en une #BananaRépublique pharmaceutique, où les priorités d’une multinationale supplantent les priorités de ses citoyens. Ce n’est plus la patrie juive, c’est le #Pfizerland.


@eh_den
Israël s’est transformé en une #BananaRépublique pharmaceutique, où les priorités d’une multinationale supplantent les priorités de ses citoyens. Ce n’est plus la patrie juive, c’est le #Pfizerland.

L’hymne national d’Israël devrait inclure les mots :

« Pfizer Pfizer Uber Alles ! »

A tous,
j’ai décidé de créer un canal Telegram au cas où twitter déciderait de supprimer mon profil.

N’hésitez pas à vous inscrire !

J’ai téléchargé le contrat dans une édition sans filigrane, donc si vous le voulez, vous êtes les bienvenus pour rejoindre le canal et le télécharger.

Merci !

Ehden’s Channel – Juste au cas où Twitter déciderait de supprimer mon profil…

Chers tous,
j’ai utilisé google translate pour traduire l’article original paru le 19 janvier 2021 :

Article

Grand merci à nos amis albanais qui ont partagé avec nous la vérité. J’ai également inclus une traduction de leur « à propos de nous ».


EXCLUSIF – CONTRAT SECRET DU GOUVERNEMENT AVEC « PFIZER » POUR LES VACCINS
Valmora Gouc
POSTÉ LE 19 JANVIER 2021, 15:44 Source :
https://gogo.al/ekskluzive-kontrata-sekrete-e-qeverise-me-pfizer-per-vaksinat/

Le contrat très discuté entre le gouvernement albanais et la société pharmaceutique « Pfizer » est fourni exclusivement par « Gogo.al ».

Concernant « Pfizer Export BV » aux Pays-Bas et les ministères de la santé et de l’aide sociale, l’État pour la reconstruction et l’Institut de la santé publique, le contrat de 52 pages détermine le montant, les coûts et les conditions qui doivent être respectés par le gouvernement albanais.

Grâce à cet accord confidentiel, le gouvernement albanais a acheté à « Pfizer » pour le mois de janvier 10 530 doses, en payant chaque dose 12 dollars.
Le contrat révèle également le plan pour l’arrivée de 30 420 doses en février, tandis qu’en automne et en hiver 458 640 autres.

Au total, le gouvernement albanais a signé avec « Pfizer » l’achat de 499 590 doses mais, en pratique, il n’y aura pas de livraison de vaccins en Albanie en mars, avril, mai et juin alors que le besoin de vaccins dans le pays est urgent. La répartition des transferts de fonds au cours des derniers mois de l’année reste également incertaine.

On ne sait pas pourquoi le gouvernement a prévu cette distribution de factures pour les vaccinations, entre janvier, février et l’automne et l’hiver et si elle est liée à sa capacité de paiement, alors que la thèse de « test » sur les Albanais tombe comme il est sur deux achats. Petits préliminaires. L’un des soupçons qui a circulé il y a quelque temps était l’impossibilité de la production pour l’Albanie, alors qu’il reste discutable si c’est « Pfizer » qui a conditionné le gouvernement albanais dans ces livraisons.

Le montant total de l’argent que nous devons payer ? Environ 6 millions de dollars.
En fait, selon le contrat, le gouvernement albanais paiera 2 997 540 dollars (environ 3 millions de dollars) en avance dans les 30 jours suivant la réception de la facture.
Un examen détaillé du contrat entre les autorités albanaises de « Pfizer » et de « BioNTech », basée en Allemagne, permet d’apprendre que cette dernière sera responsable de toutes les exigences de commercialisation du produit.

Le gouvernement albanais s’engage à maintenir la confidentialité du contrat et de la propriété intellectuelle.

Les termes du contrat indiquent que les sites de production de Pfizer à Kalamazoo (Michigan) et Puurs, en Belgique, et les deux sites de production de BioNTech à Mainz et ldar Oberstein en Allemagne seront les lieux où seront produits le vaccin mais aussi d’autres produits que Pfizer souhaite.

« Pfizer » est le garant pour garantir que le produit est fabriqué conformément aux spécifications tandis que le gouvernement albanais a les obligations suivantes concernant le soin des vaccins :

 » (B) Dès la livraison du produit à l’Acheteur sur le lieu de destination et, dans la mesure où cela est applicable, pour toute distribution ultérieure et/ou tout transport vers une destination qui n’est pas un point d’utilisation du produit, l’Acheteur doit conserver et traiter le produit comme indiqué dans les spécifications, les instructions de l’annexe D et les instructions fournies par Pfizer pour garantir la stabilité et l’intégrité du produit.

(c) Pour éviter toute ambiguïté, l’Acheteur doit supporter tous les coûts d’utilisation du Produit après son transfert de Pfizer vers le pays de destination, y compris, mais sans s’y limiter, les coûts de stockage du Produit et de distribution et d’administration du Produit (le cas échéant) en Albanie.

(d) L’Acheteur est seul responsable du stockage, de la manipulation, de la distribution, du transport, de l’administration et de l’utilisation du Produit en Albanie dès la livraison du Produit à l’Acheteur ou à son mandataire au lieu de destination.

(e) L’Acheteur est tenu de s’assurer que tout équipement utilisé pour livrer le Produit, par exemple le(s) expéditeur(s) et le(s) équipement(s) de surveillance, est stocké dans un endroit propre et sûr afin de protéger et de maintenir la fonctionnalité de cet équipement (dans des conditions contrôlées, sans exposition aux intempéries ou aux parasites, etc.

(f) Pfizer peut fournir à l’Acheteur des fiches de données de sécurité et d’autres informations pour l’aider à élaborer des processus et des procédures, y compris des formations, pour manipuler le produit et les matériaux du produit de manière sûre et conforme aux lois Ësi. L’Acheteur déclare et garantit qu’il veillera lui-même à ce que tous les destinataires du produit et des matériaux du produit disposent de l’expertise nécessaire pour élaborer et mettre en oeuvre des procédures et des programmes de formation appropriés pour permettre une manipulation correcte du produit et des matériaux du produit. de manière sûre et conforme aux lois. « 

Le Premier ministre Edi Rama s’injectant le vaccin « PFIZER ».

Aucun effet secondaire du vaccin n’est mentionné, mais le contrat porte sur ce que l’on appelle un « effort commercial raisonnable », ce qui signifie que les risques liés à l’industrie pharmaceutique, les incertitudes, les limites et les défis du développement, de la fabrication, de la commercialisation et de la distribution du nouveau produit sont pris en compte. du vaccin COVID-19, en tenant compte des facteurs et des questions actuels de sécurité et d’efficacité potentielles, d’innovation, du profil du produit, de la position de propriété et de l’environnement concurrentiel actuel pour un tel produit.

A propos de Gogo.al

Gogo.AL est un média indépendant qui apporte au public la recherche sur la prise de décision politique albanaise. Cette plateforme en ligne fait revivre une fois de plus la forme classique du journalisme, celle du journalisme d’investigation dans les conditions de flux pervers, faux ou avec des agendas d’information douteux.

Ce qui se cache derrière les décisions prises par les politiciens dans l’espace albanais, qui affectent directement la vie de chaque citoyen est l’angle critique qui soutient chaque article qui sera lu sur cette page, tandis que les piliers restent la relation de la politique avec la loi, la société et la démocratie.

Le besoin d’un journalisme de qualité et approfondi a augmenté, ce qui constitue un appel fort à l’opinion publique pour qu’elle soit informée par des faits et qu’elle soit orientée correctement dans ses décisions. La recherche sera axée sur la politique, les groupes d’intérêt, les entreprises et le lobbying.

Notre fonction interne est de connaître les besoins du public et de le servir, en organisant des recherches, des enquêtes, des sondages, des groupes de discussion, etc. sur des questions d’intérêt public.

Nous sommes financés par des dons divers ou des dons provenant de citoyens à la recherche d’un journalisme indépendant, en évitant les conflits d’intérêts que ces formes peuvent avoir avec les sujets étudiés ainsi qu’en rendant tout don transparent.

Responsabilité de la politique albanaise envers l’opinion publique. Tel est notre agenda médiatique.

L’entreprise s’acquitte de ses obligations envers « Pfizer » dans le cadre d’une procédure d’appel d’offres

UN NOUVEAU CONTRAT A ÉTÉ TROUVÉ, CETTE FOIS-CI LA VALIDATION À 100% EST INCLUSE.

@eh_den
PFIZERLEAK : NOUVEAU CONTRAT / NOUVEAU PAYS !

EXPOSITION DE L’ACCORD DE FABRICATION ET D’APPROVISIONNEMENT DE PFIZER.
(fil conducteur)

Pour ceux qui voulaient une preuve que le contrat #Pfizer est réel – voici une preuve à 100% : UN AUTRE contrat, cette fois-ci validé par une signature numérique.

C’EST RÉEL !

Thread by @eh_den on Thread Reader App
Thread by @eh_den: PFIZERLEAK: EXPOSING THE PFIZER MANUFACTURING AND SUPPLY AGREEMENT. (thread) Background: Pfizer has been extremely aggressive in trying to protect the details of their international COVID19 vaccin...…