Propagande de la « Santé Publique »

Dr Anthony Fauci

Laissez-moi vous parler d’un accord d’immunité conclu sous la table :

Le Dr Fauci a menti au Congrès sur le financement américain de la recherche sur le gain de fonction à Wuhan pour protéger les institutions américaines. Et pour montrer leur reconnaissance, les institutions protégeront le Dr Fauci en refusant de poursuivre ses mensonges.

Les révélations de The Intercept.

Les révélations issues des requêtes FOIA de The Intercept, que le gouvernement américain a mis un an à rendre publiques (et seulement après avoir engagé des poursuites), montrent que des fonds fédéraux ont été utilisés « pour financer la recherche sur le coronavirus du chauve-souris dans le laboratoire chinois« . The Intercept poursuit :

Selon Richard Ebright, biologiste moléculaire à l’université Rutgers, les documents contiennent des informations essentielles sur les recherches menées à Wuhan, notamment sur la création de nouveaux virus. « Les virus qu’ils ont construits ont été testés pour leur capacité à infecter des souris qui avaient été modifiées pour afficher des récepteurs de type humain sur leurs cellules », écrit Ebright à The Intercept après avoir examiné les documents.

Les documents montrent que l’objectif du projet, mené par EcoHealth Alliance, était de « comprendre quels facteurs augmentent le risque d’émergence du prochain CoV [coronavirus] chez l’homme ». Ce projet comprenait des modifications des coronavirus collectés par EcoHealth Alliance. Comme indiqué dans le résumé du projet :

1 – Évaluer le potentiel de propagation du CoV aux interfaces homme-faune à haut risque en Chine.
Cela comprendra la quantification de la nature et de la fréquence des contacts des personnes avec les chauves-souris et d’autres animaux sauvages ; le dépistage sérologique et moléculaire des personnes travaillant dans les marchés humides et fortement exposées à la faune sauvage ; le dépistage des chauves-souris capturées dans la nature et échantillonnées sur les marchés de plus de 30 espèces pour les CoV à l’aide de tests moléculaires ; et la caractérisation génomique et l’isolement de nouveaux CoV.

2 – Développer des modèles prédictifs du risque d’émergence du CoV des chauves-souris et de la gamme d’hôtes.
Une approche de modélisation combinée comprendra des analyses phylogénétiques des récepteurs de l’hôte et des nouveaux gènes de CoV (y compris les domaines fonctionnels de liaison des récepteurs) ; un modèle écologique et évolutif fusionné pour prédire la gamme d’hôtes et le partage viral ; et des modèles matriciels mathématiques pour examiner la dynamique de l’évolution et de la transmission.

3 – Tester les prédictions de transmission inter-espèces du CoV.
Les modèles prédictifs de la gamme d’hôtes (c’est-à-dire le potentiel d’émergence) seront testés expérimentalement à l’aide de la génétique inverse, d’essais de liaison de pseudovirus et de récepteurs, et d’expériences d’infection virale sur une gamme de cultures cellulaires de différentes espèces et de souris humanisées.

Le Dr Fauci entre en scène

Si EcoHealth Alliance vous semble familière, c’est parce que son président, Peter Daszak, a mené les efforts pour tromper le public sur les origines du COVID-19 et sur la probabilité qu’il ait fuité du laboratoire. C’est Daszak qui a organisé et signé une déclaration « scientifique » influente dans The Lancet, ignorant la théorie de la fuite de laboratoire – tout en dissimulant son rôle dans la recherche « et en créant l’impression d’une unanimité scientifique ».

C’est également Daszak qui a travaillé en collaboration avec le gouvernement américain – en particulier, le Dr Fauci – pour pousser le faux récit selon lequel COVID ne pouvait pas avoir fait l’objet d’une fuite de laboratoire. En avril 2020, le Dr Fauci a été félicité par Daszak pour avoir contribué à « dissiper les mythes qui tournent autour des origines du virus ».

De : Peter Daszak
Sujet : Merci pour vos commentaires publics concernant les origines de la COVID-19

Tony (Je met en copie David pour que vous puissiez transmettre ceci à Tony dès qu’il aura une seconde de libre)

En tant que chercheur principal de la subvention ROI publiquement ciblée par les journalistes de Fox News lors de la conférence de presse présidentielle d’hier soir, je tenais à vous remercier personnellement, au nom de notre personnel et de nos collaborateurs, pour avoir publiquement affirmé que les preuves scientifiques confirment l’origine naturelle du COVID-19, qui provient d’une contamination entre chauves-souris et humains, et non d’une fuite de laboratoire de l’Institut de Virologie de Wuhan.
[…]
De mon point de vue, vos commentaires sont courageux et, venant de votre voix de confiance, ils aideront à dissiper les mythes qui tournent autour des origines du virus.

Une fois cette pandémie terminée, j’ai hâte de vous remercier en personne et de vous faire savoir à quel point vos commentaires sont importants pour nous tous.

Remarquablement, cela s’est produit après que le Dr Fauci ait été averti que COVID-19 avait des « caractéristiques inhabituelles » qui « semblaient fabriquées par l’homme ». Cela s’est également produit après que le Dr Fauci ait été informé que la recherche sur le gain de fonction avait été approuvée par les NIH.

De : Fauci, Anthony
A : Auchincloss, Hugh
Sujet : Suite

Le document que vous m’avez envoyé indique que les expériences ont été réalisées avant la pause de gain de fonction mais qu’elles ont depuis été revues et approuvées par les NIH. Je ne sais pas trop ce que cela signifie puisque Emily est certaine qu’aucun travail sur le coronavirus n’est passé par le cadre P3. Elle va essayer de déterminer si nous avons des liens lointains avec ces travaux à l’étranger.

Envoyé depuis mon iPad

Après la publication de l’article de The Intercept, le Dr Fauci a été (de nouveau) sous le feu des critiques pour avoir menti au sénateur Rand Paul sur le financement par le gouvernement américain de la recherche sur le gain de fonction à Wuhan.

Bien sûr, le Dr Fauci n’était pas le seul fonctionnaire à mentir au public. Le Dr Francis Collins, directeur du NIH, a été interrogé à brûle-pourpoint par l’animateur radio Hugh Hewitt sur ce financement. Voici ce que le Dr Collins a répondu :

Hugh Hewitt : Mais pouvez-vous exclure, Dr. Collins, que les États-Unis aient financé une quelconque recherche sur le gain de fonction à Wuhan ?

Dr Francis Collins : Nous n’avons absolument pas financé la recherche sur le gain de fonction à Wuhan.

Il faut comprendre ce que c’est.

Si l’on comprend bien, les deux responsables de la santé publique les plus puissants des États-Unis – le Dr Collins et le Dr Fauci – mènent une opération de renseignement contre le peuple américain. Le ministère de la Justice de Biden, qui refuse apparemment de poursuivre le Dr Fauci pour ses fausses déclarations au sénateur Paul, participe à cette opération. Sont également utiles ceux qui, au sein du gouvernement, ont fait obstruction aux demandes du public et des médias en vertu de la loi sur la liberté d’information concernant le financement de la recherche sur les gains de fonction.

Nous observons, cependant, que leur tromperie, bien qu’efficace, est également vouée à l’échec, sapant leur position selon laquelle le COVID-19 était d’origine naturelle. Vous voyez, pour un observateur avisé, les mensonges du Dr Collins et du Dr Fauci sont des preuves circonstancielles de leur culpabilité.

La profondeur de cette culpabilité n’a pas encore été pleinement comprise.

(Lire aussi cet article à ce sujet.)

"Public Health" Propaganda
Also: Dr. Fauci enters witness protection.

Chapitres

Vous êtes notre indépendance

Soutien par d’autres modes et montants ici.

Informations