Tous complotistes en 2022 !!!

En octobre dernier, on vous annonçait que les déclarations de Fauci étaient mises à mal par certains documents provenant de la DARPA:

Ces affirmations viennent d’être confirmées par une source secondaire de la DARPA:

Project Veritas a obtenu un rapport distinct adressé à l’inspecteur général du ministère de la Défense, rédigé par le major du Corps des Marines américain, Joseph Murphy, un ancien boursier de la DARPA.
Le rapport indique qu’EcoHealth Alliance a approché la DARPA en mars 2018, demandant un financement pour mener des recherches sur le gain de fonction des coronavirus transmis par les chauves-souris. La proposition, nommée Project Defuse, a été rejetée par la DARPA pour des raisons de sécurité et parce qu’elle violait le moratoire sur la recherche sur le gain de fonction.

Bon réflexe : on se met les documents dans un coin…

Le SARS-CoV-2 est un vaccin recombinant de chauve-souris créé par les Américains, ou son virus précurseur. Il a été créé par un programme de l’Alliance EcoHealth à l’Institut de virologie de Wuhan (WIV), comme le suggèrent les rapports entourant l’hypothèse de la fuite du laboratoire. Les détails de ce programme ont été dissimulés depuis le début de la pandémie. Ces détails se trouvent dans la réponse de la proposition de l’Alliance EcoHealth à la Broad Agency Announcement (BAA) HR00118S0017 du programme PREEMPT de la DARPA, datée de mars 2018 – un document qui n’a pas encore été divulgué publiquement.

La DARPA a rejeté la proposition parce que les travaux étaient trop proches de la violation du moratoire sur le gain de fonction, malgré ce que Peter Daszak dit dans la proposition (que les travaux ne le seraient pas). Comme on le sait, le Dr Fauci du NIAID n’a pas rejeté la proposition. Les travaux ont eu lieu au WIV et dans plusieurs sites aux États-Unis, identifiés en détail dans la proposition.

En raison de sa nature (désormais) connue, la maladie du SRASr-CoV-WIV est facilement résolue avec un traitement précoce qui inhibe la réplication virale qui propage les protéines de pointe dans le corps (qui induisent une réponse immunitaire hyperactive nuisible lorsque le corps tente d’éliminer les pointes des récepteurs ACE2). Un grand nombre de ces protocoles de traitement précoce inhibent également l’action de la protéine spike fabriquée. Par exemple, l’ivermectine (identifiée comme curative en avril 2020) fonctionne pendant toutes les phases de la maladie car elle inhibe la réplication virale et module la réponse immunitaire. Il convient de noter que le phosphate de choloroquine (Hydroxychloroquine, identifié comme curatif en avril 2020) est identifié dans la proposition comme un inhibiteur du SRAS-CoV, tout comme l’interféron (identifié comme curatif en mai 2020).

Les vaccins codés par un gène, ou « ARNm », fonctionnent mal car ils sont une réplication synthétique de la protéine de pointe du SRASr-CoV-WIV déjà synthétique et ne possèdent pas d’autres épitopes. L’ARNm demande aux cellules de produire des copies synthétiques de la protéine synthétique du SRASr-CoV-WIV directement dans la circulation sanguine, où elles se propagent et produisent la même tempête immunitaire ACE2 que le vaccin recombinant. De nombreux médecins du pays ont constaté que les symptômes des réactions au vaccin reflètent les symptômes de la maladie, ce qui corrobore la nature et la fonction similaires des protéines de pointe respectives.

Un défi technologique aussi difficile que l’inoculation de chauves-souris en Chine serait d’abord tenté au DARPA. La suppression massive d’informations, du niveau du « Projet Manhattan », exécutée par le gouvernement et la Trusted News Initiative, indique qu’elle serait dissimulée si quelque chose de grave se produisait. L’hypothèse de la fuite du laboratoire et la querelle entre le sénateur Paul et le Dr Fauci indiquent que la dissimulation était plus localisée. De plus, une couverture réelle serait plus disciplinée dans sa paperasse. J’ai donc supposé que les fichiers non classifiés seraient dissimulés sur un réseau supérieur et je les ai trouvés là où je m’y attendais. J’ai compris ce qu’ils étaient et leur contenu, j’ai poussé les fichiers hors du site et j’ai compilé le rapport.

Mais ça n’est même pas tout!!!!!!!

🚨BREAKING🚨

Nous avons publié des courriels jamais vus auparavant montrant que le Dr Fauci pourrait avoir dissimulé des informations sur #COVID19 provenant du laboratoire de Wuhan & minimisé intentionnellement la théorie de la fuite du laboratoire.
@RepJamesComer & @Jim_Jordan veulent que Fauci soit sous serment. Il est temps d’obtenir des réponses.
Pour lire des extraits des courriels publiés aujourd’hui, cliquez ici

Les courriels publiés aujourd’hui soulèvent des questions importantes, notamment, mais sans s’y limiter :

  1. Les docteurs Fauci ou Collins ont-ils averti quelqu’un à la Maison Blanche de la possibilité que le COVID-19 provenait d’un laboratoire et pouvait être intentionnellement manipulé génétiquement ?
  2. Si ces préoccupations n’ont pas été partagées, pourquoi la décision de les taire a-t-elle été prise ?
  3. Quelles nouvelles preuves, s’il y en a, sont apparues au sujet du COVID-19 entre le 1er février 2020 et le 4 février 2020 pour modifier la croyance selon laquelle il provient d’un laboratoire ?
  4. Les Drs Fauci ou Collins ont-ils édité l’article de Nature Medicine intitulé « The Proximal Origin
    of SARS-CoV-2″ ?
  5. Le fait de disposer de ces informations plus tôt aurait-il permis de développer un vaccin ou un traitement ?
  6. Au 1er février 2020, les Drs Fauci et Collins étaient-ils au courant des avertissements du Département d’Etat sur la sécurité du WIV ?
  7. Cet avertissement aurait-il modifié la réponse précoce à la pandémie de COVID-19 ?

La réaction ne s’est pas faite attendre…

NOUVEAU – Le Dr Fauci, le directeur du CDC, M. Walensky, et d’autres personnes témoigneront lors d’une audience du Sénat qui débutera aujourd’hui à 10 heures.

et une petite idée de ce que c’est en train de donner pour l’instant…

Marshall met la DARPA sous les projecteurs.
Fauci revendique la désinformation.
« Vous continuez à dire que vous avez tort, mais les faits sont de mon côté. Vous ne vous engagez pas à tout partager… ouvertement sans censure avec ce congrès ? »

Petite vidéo de dernière minute (6 janvier)


Les médias luttent pour leur survie…

Une théorie infondée qui prend racine en ligne suggère que des millions de personnes ont été « hypnotisées » pour croire les idées reçues sur le COVID-19, y compris les mesures de lutte contre cette maladie telles que les tests et la vaccination.
Dans des messages largement partagés sur les médias sociaux cette semaine, les efforts pour combattre la maladie ont été rejetés avec seulement trois mots : « psychose de formation de masse ».[…]
Le terme a attiré l’attention après avoir été lancé par le Dr Robert Malone dans le podcast « The Joe Rogan Experience » du 31 décembre. Le Dr Malone est un scientifique qui a fait des recherches sur la technologie ARNm, mais qui est aujourd’hui un sceptique convaincu des vaccins COVID-19 qui l’utilisent.
[…]
« À ma connaissance, il n’existe aucune preuve de ce concept », a déclaré Jay Van Bavel, professeur adjoint de psychologie et de sciences neuronales à l’université de New York.

Qui est Jay Van Bavel?

jusqu’à ce qu’on ait un vaccin, nos seuls vrais outils sont comportementaux. Nous devons réfléchir à travers le prisme de la science comportementale. Que pouvons-nous faire pour pousser, encourager, cajoler et motiver les gens à faire ce qu’il faut ?

CNN kakapantalonise !!!

« Je pense que c’est un problème parce que si les gens se désintéressent de ce qui se passe sur le câble… la population générale… vous savez, elle ignore tout et vit sa vie et nous ne lui transmettons pas vraiment les informations dont elle a besoin », a déclaré Oliver Darcy.

Joe Rogan enterre les MSM à lui tout seul…

Joe Rogan, le plus grand Podcaster des États Unis, de loin… de très très très loin… et il est du bon côté 😉

Chapitres

Vous êtes notre indépendance

Soutien par d’autres modes et montants ici.

Informations