Trump commence à prendre le contrôle de la collecte de fonds du parti Républicain

Article original datant du 29/05/21

« Sauvez l’Amérique » – Président Donald Trump

Il y a à peine trois mois, l’aile de l’establishment du GOP (Parti Républicain) à Washington D.C. et dans tout le pays faisait sauter les bouchons de champagne et se tapait dans le dos. Bien sûr, ils venaient de perdre la Maison Blanche et le Sénat, tandis que la Chambre restait de justesse sous contrôle démocrate, mais le bon côté des choses, c’est que DONALD J. TRUMP N’EST PLUS.

Enfin, les RINO (Republicans In the Name Only – Républicains de nom uniquement) pouvaient commencer leurs stratégies tant attendues pour la vie après Trump.

ET PUIS, TOUT D’UN COUP…

★ ★ ★ ★ ★
SAUVER L’AMÉRIQUE
PRÉSIDENT DONALD J. TRUMP

Le 9 mars 2021 –
Déclaration de Donald J. Trump,
45ème Président des Etats-Unis d’Amérique

Je soutiens pleinement le parti républicain et les comités importants du GOP, mais je ne soutiens pas les RINOs et les imbéciles, et ce n’est pas leur droit d’utiliser ma ressemblance ou mon image pour collecter des fonds. Tant d’argent est collecté et complètement gaspillé par des personnes qui n’ont pas les meilleurs intérêts du GOP en tête. Si vous faites un don à notre Comité d’Action Politique « Save America » sur DonaldJTrump.com, vous aidez le mouvement « America First » et vous le faites bien. Nous allons GAGNER, et nous allons GAGNER GROS ! Notre pays est en train d’être détruit par les Démocrates !

C’est peu après son discours dynamique à la CPAC, le 28 février, que M. Trump a publié la déclaration publique susmentionnée, le 9 mars. Dans cette déclaration, Trump a explicitement demandé à ses partisans d’envoyer leurs dons directement à son PAC Save America plutôt qu’au GOP.

Si vous avez écouté l’intégralité du discours de Trump à la CPAC (Conservative Political Action Conference), il a clairement exposé ses plans pour les prochaines années. Pour la présidence, pour la Chambre et le Sénat, et certainement en ce qui concerne le GOP. Et comment le GOP utilisait encore son image pour collecter des fonds et, selon lui, gaspillait une grande partie de cet argent. Pour cette raison, la déclaration du 9 mars n’aurait pas dû surprendre les personnes attentives.

Mais au lieu d’écouter réellement ce que Trump a dit à la CPAC, les spécimens de l’establishment du GOP ont réagi de la même manière que CNN : soit en se moquant dérisoirement du discours, soit en le qualifiant de menace pour la démocratie. De nombreux médias de l’establishment ont couvert le discours comme étant les pleurnicheries bruyantes et colériques d’un mauvais perdant. Et puis, lorsque les résultats de la collecte de fonds du premier trimestre ont été annoncés, l’enfer s’est déchaîné. Les RINO se sont frottés les yeux en état de choc en regardant les chiffres. Il s’avère que non seulement la base conservatrice a entendu l’appel lancé par Trump le 9 mars pour qu’elle évite le GOP et lui envoie directement son argent, mais qu’elle lui en a envoyé suffisamment pour dominer largement le trimestre de collecte de fonds.

De combien Trump a-t-il dominé le premier trimestre de collecte de fonds de l’année, maintenant qu’il est redevenu un outsider ? Le Comité d’Action Politique « Save America » de Trump a collecté 23 millions de dollars de plus que le RNC (Comité National Républicain) et le DNC (Comité National Démocrate) réunis.

@davidchapman141
Collecte de fonds du premier trimestre 2021.

Comité d’Action Politique « Save America » du président Donald Trump : 85 millions de dollars

RNC : 44 millions de dollars

DNC : 18 millions de dollars

Donald Trump a collecté 23 millions de dollars de plus que le RNC et le DNC réunis.

Et Trump n’a fait cette déclaration du 9 mars qu’après la moitié trimestre. Imaginez les chiffres que Trump va récolter au cours du prochain trimestre, à ce rythme. Comprenez ce que cela signifie : Trump a détourné une énorme partie du flux d’argent venant de la base vers le GOP. Cet argent va maintenant à Trump lui-même. Ce qui, bien sûr, donne à Trump une immense quantité d’influence.

La collecte de fonds des démocrates semble s’effondrer

Et parlons un instant des chiffres anémiques de la collecte de fonds des Démocrates.

Le remords de l’acheteur, qui s’est installé après l’entrée en fonction de Biden le 20 janvier, semble être une réalité, du moins sur les médias sociaux, où des myriades de messages ont été publiés par des électeurs désabusés qui ont exprimé leur déception quant à la façon dont Biden a traité de nombreuses questions.

Mais aujourd’hui, la collecte de fonds du premier trimestre montre à quel point la base démocrate est mal en point lorsqu’il s’agit de soutenir son propre parti, maintenant que Biden a sécurisé sa présidence. Selon des sources vérifiées, le DNC a collecté seulement 18 millions de dollars en janvier et février. [Au moment où cette chronique a été mise sous presse, plusieurs heures de recherche n’ont pas permis d’obtenir les chiffres de la collecte de fonds du DNC pour le mois de mars, et le total complet du DNC pour le premier trimestre n’a donc pas pu être déterminé].

Trump ne s’est jamais dirigé vers un troisième parti

Malgré tous les discours sur la création d’un troisième parti par d’autres personnes après que l’élection lui ait été volée de manière flagrante l’année dernière, et que l’establishment du GOP ait refusé de se battre contre ce vol, Trump a été très clair dans son discours à la CPAC sur la manière dont il a l’intention de procéder. Et il n’ira pas au tiers parti. Il a clairement indiqué quelles sont ses intentions. Son intention est de prendre le contrôle du GOP depuis ses fondations.

Maintenant, certaines personnes objecteront que Trump a déjà commencé à le faire en 2015. Il est vrai qu’il a commencé ce processus en tant que candidat. Mais tout au long de sa présidence, il était évident qu’il y avait une aile retranchée du parti au sommet qui résistait à tout ce qu’il essayait de faire depuis la Maison Blanche. Il est donc clair qu’il n’avait pas fini de prendre le contrôle du GOP au moment de l’élection de 2020.

Il n’y a qu’un seul moyen pour Trump d’éliminer cette opposition bien ancrée au sommet du GOP. Et c’est en coupant l’argent de leurs donateurs et en les affamant. En supposant que certains d’entre eux aient écouté le discours de Trump à Orlando, je suis sûr que beaucoup de membres de l’establishment du GOP ont rejeté ses déclarations sur la prise en charge de leur collecte de fonds comme les balbutiements d’un fou. Ce n’est pas surprenant, car l’establishment de D.C. a, depuis le début, constamment sous-estimé Trump et sa base. S’ils pensaient que Trump racontait n’importe quoi à la CPAC et dans sa déclaration publique du 9 mars, la publication de ces chiffres de collecte de fonds aurait dû leur apporter une énorme dose de clarté.

Ils réalisent maintenant que Trump est tout à fait sérieux à propos de les couper de leur argent, et non seulement il peut le faire, mais il a pris un départ fantastique. Si Trump a pu détourner autant de l’argent du GOP vers ses propres poches en la moitié d’un trimestre, à quoi ressembleront les chiffres du trimestre suivant ? Il pourrait très bien dépasser les 100 millions de dollars, tandis que le total du GOP diminue par rapport aux 44 millions de dollars du trimestre précédent, car les donateurs les plus riches voient où va la base et suivent le mouvement.

La fatigue post-électorale habituelle n’affecte pas Trump, mais elle entraîne les médias mainstream dans sa chute.

Les observateurs politiques de longue date savent que les chiffres des collectes de fonds chutent toujours juste après une grande élection nationale. C’est particulièrement vrai après une élection présidentielle, où la couverture médiatique et les cycles de collecte de fonds auront duré plus d’un an. C’est un phénomène annuel : après une élection présidentielle, non seulement les chiffres de la collecte de fonds s’effondrent, mais les taux d’audience des différentes chaînes d’information baissent également, car de nombreux téléspectateurs se désintéressent de la scène politique maintenant que l’élection est passée. La saison des vacances commence sérieusement, avec l’arrivée de Thanksgiving et de Noël, suivis du Nouvel An.

Mais le vol de l’élection de 2020 a créé une atmosphère post-électorale comme le pays n’en a jamais vu auparavant. Alors que les chiffres de financement des DNC/RNC ont montré la chute habituelle de la fatigue électorale, les chiffres de collecte de fonds de Trump ont explosé au même moment où les médias d’information mainstream sont entrés dans un « Trump Slump » (Baisse des audiences dus à l’absence de Trump dans les sujets traités).

Loin de l’abandonner, la base de Trump est maintenant en marche et se prépare pour 2022 et 2024.

La classe d’élite politique des deux partis a passé plus de cinq ans maintenant à essayer désespérément un récit après l’autre pour tenter d’éloigner la base de Trump. Rien de ce qu’ils ont essayé n’a fonctionné. Et cette classe d’élite pourrait très bien avoir commis une erreur fatale en  » fortifiant  » l’élection de 2020, en changeant ouvertement les lois électorales et en utilisant ensuite un  » mois électoral  » inconstitutionnel pour donner la victoire à un Joe Biden de plus en plus frêle et confus.

Le dernier récit, le plus histrionique, adopté par l’establishment était le récit de l' »insurrection » qui a été répété sans relâche depuis le 6 janvier. Ce récit absurde n’a pas non plus réussi à éloigner la base de Trump de lui. Loin de l’abandonner, la base de Trump a prouvé qu’elle était toujours loyale, et qu’elle l’écoutait toujours, comme le prouve son extraordinaire collecte de fonds. Mais l’activité de la base de Trump ne se limite pas à lui envoyer de l’argent. Elle s’envoie également de l’argent à elle-même.

Tracy Beanz Diaz, qui a remporté l’élection du comité exécutif du GOP du comté de Horry, en Caroline du Sud, en compagnie du Général Michael Flynn qui l’a soutenue lors du rassemblement « Unissons-nous pour la République ».

Une armée de partisans de Trump est en marche au niveau de l’État

Si, auparavant, une grande partie de la base de Trump était en mode d’observation passive, pensant qu’ils regardaient Trump sauver le pays, ils sont forcés de regarder la manière dont les manigances frauduleuses de la dernière élection les ont obligés à se lever de leur canapé et à s’impliquer personnellement pour sauver ce pays eux-mêmes. Et s’ils doivent rejoindre Trump en reprenant le GOP depuis les fondations pour y parvenir, qu’il en soit ainsi.

Militante politique de longue date et rédactrice en chef d’UncoverDC, Tracy Beanz Diaz vient d’être élue à un poste politique dans le comté de Horry en Caroline du Sud. Tracy représente des centaines d’ardents partisans de Trump qui, loin de battre en retraite ou d’abandonner Trump ou les questions qu’il défend, sont au contraire entrés dans l’arène et ont entrepris ce combat eux-mêmes. Le vol flagrant de l’élection de Trump pourrait très bien avoir sauvé ce pays en fin de compte.

An Outsider Again, Trump Begins Taking Over the GOP’s Fundraising - UncoverDC
Far from abandoning him, the Trump base proved they are still loyal, and they are still listening to him, as his extraordinary fundraising demonstrates. But the Trump base's activity is not just limited to sending Trump their money. They are also sending themselves.

Chapitres