Trump demande à Mike Pompeo de classer Antifa comme groupe terroriste

Le président Donald Trump exhorte le secrétaire d’État Mike Pompeo à désigner Antifa comme groupe terroriste, afin d’empêcher ses membres d’entrer dans le pays.

Dans un mémorandum adressé à Pompeo, le président Trump a chargé le secrétaire d’État, ainsi que le procureur général par intérim Jeffrey A. Rosen et le secrétaire à la sécurité intérieure Chad Wolf, d’envisager de qualifier Antifa d’organisation terroriste. Le président Trump a écrit :

L’un des objectifs fondamentaux de notre gouvernement est d’assurer la sécurité de nos citoyens. Conformément à l’objectif de créer des communautés pacifiques et prospères, la loi fédérale garantit que les avantages de l’immigration ne peuvent être accordés qu’aux personnes qui respecteront les lois qui régissent tous les citoyens des États-Unis.

…Des rapports fiables suggèrent que le mouvement connu sous le nom d’Antifa est directement ou indirectement responsable d’une partie de l’anarchie récente dans nos communautés, et a exploité des tragédies pour faire avancer un programme radical, de gauche, anarchiste et souvent violent. En fait, l’Antifa a longtemps utilisé des manifestations autrement autorisées pour se livrer à un comportement criminel et illégal afin de faire avancer son programme radical.

La lettre cite ensuite de multiples exemples de menaces, d’agressions physiques et de vandalisme directement liés au mouvement autoproclamé « antifasciste ». « Le ministère de la justice a déjà confirmé publiquement que les actions d’Antifa et de groupes similaires répondent aux normes du terrorisme national », a écrit M. Trump, poursuivant :

La violence encouragée par Antifa – comme le fait de lancer des projectiles et des engins incendiaires sur la police, de brûler des véhicules et de confronter violemment la police au mépris des couvre-feux locaux – est dangereuse pour la vie humaine et pour le tissu de notre nation.

« Ces actes violents sapent les droits des manifestants pacifiques et détruisent la vie, la liberté et les biens du peuple de cette nation », a conclu M. Trump, « en particulier ceux qui sont les plus vulnérables ».

Chapitres

Vous êtes notre indépendance

Soutien par d’autres modes et montants ici.

Informations