Un intrus a pénétré dans la base interarmées d’Andrews la veille du vol de Biden

Le délire QAnon n’a pas faibli (de New York Times)
5 février 2021
L’histoire secrète de la campagne de l’ombre qui a sauvé l’élection de 2020
5 février 2021
Air Force One se gare sur la ligne de vol à la base commune d’Andrews, le 20 janvier 2021.

L’armée de l’air enquête sur un intrus qui a pénétré dans la base commune d’Andrews, Md. jeudi, un jour avant que le président Joe Biden ne prenne son premier vol à bord d’Air Force One, selon de nombreux rapports de presse.

L’incident a été rapporté peu après que la Maison Blanche ait publié l’horaire de Biden pour vendredi, qui comprend un voyage à bord de l’avion dans son État d’origine, le Delaware, a déclaré le Washington Examiner jeudi.

La base commune, située à environ 15 miles de Washington, accueille l’avion VC-25A connu sous le nom d’Air Force One lorsque le président est à bord.

Military.com a rapporté que les responsables d’Andrews « n’ont pas répondu aux questions de savoir si l’individu était en détention, à quelle distance ils avaient atteint la base ou s’ils avaient eu accès à un avion ».

Selon le rapport, c’est le Bureau des enquêtes spéciales du service qui mène l’enquête.

Les responsables de la base commune d’Andrews n’ont pas répondu immédiatement à un courriel de Stars and Stripes demandant des informations complémentaires.

L’incident survient dans un contexte de tensions dans la région de Washington, D.C., suite à l’insurrection du Capitole du 6 janvier qui a fait cinq morts.

Peu de temps après, la Garde nationale a déployé des milliers de soldats dans la région pour soutenir les efforts de sécurité. Ils y maintiendront une présence de « pas moins de 5.000 » jusqu’au 31 mars au moins, a rapporté Politico le 26 janvier.

Bien que les intrusions réussies dans les bases soient rares, il y a eu récemment des menaces « crédibles et spécifiques » et des atteintes à la sécurité, selon le commandant du district militaire de Washington, le général Omar Jones.

Dans un cas, « un nageur potentiellement « perdu » a été découvert sur la côte de Fort McNair, dans le sud de Washington, selon le Washington Post du 28 janvier.