Un pédophile condamné a versé des millions de dollars d’argent étranger à la campagne 2016 d’Hillary Clinton

Article original datant du 17/01/22

Le pédophile condamné, conseiller des Émirats Arabes Unis et témoin central dans l’enquête sur la Russie (RussiaGate) de l’ancien conseiller spécial Robert Mueller, George Nader, a plaidé coupable pour son rôle dans l’aide apportée aux Émirats Arabes Unis pour acheminer des millions de dollars de contributions illégales aux campagnes américaines pendant l’élection présidentielle de 2016, selon The Intercept, citant des documents de tribunaux fédéraux déposés le mois dernier.

Dans un mémo sur la sentence de décembre, les procureurs fédéraux ont révélé que Nader avait accepté plusieurs mois à l’avance de ne plaider coupable que d’un seul chef d’accusation de complot visant à frauder le gouvernement américain en versant des millions de dollars de dons à la campagne d’Hillary Clinton – en dissimulant l’origine étrangère des fonds.

Nader a conspiré pour cacher les fonds « dans le but de faire du lobbying au nom de son client, le gouvernement des Émirats Arabes Unis, et de promouvoir ses intérêts », selon le mémo de condamnation des procureurs. Nader a reçu l’argent pour les dons illégaux du gouvernement des EAU, selon le mémo. C’est la première fois que le gouvernement américain accuse explicitement les Émirats Arabes Unis, un proche allié, de chercher à acheter illégalement l’accès à des candidats pendant une élection présidentielle.

Le plaidoyer de culpabilité de Nader ouvre une nouvelle fenêtre sur les efforts des Émirats Arabes Unis et de leur dirigeant de facto, le prince héritier d’Abou Dhabi Mohammed bin Zayed, connu sous le nom de MBZ, pour influencer le résultat de l’élection de 2016 et façonner la politique américaine ultérieure dans le Golfe. Le mémo du gouvernement note que Nader et l’homme d’affaires de Los Angeles Ahmad « Andy » Khawaja ont également cherché à cultiver des « personnages clés » de la campagne Trump et que Khawaja a fait un don d’un million de dollars au comité inaugural de Trump. L’origine de cet argent n’est pas claire. –The Intercept

Nader est accusé de prendre des instructions du prince héritier des Émirats arabes unis MBZ, et a donné des mises à jour régulières sur ses efforts pour se rapprocher de Clinton.

Au total, Nader a transféré près de 5 millions de dollars de son entreprise des EAU à Khawaja, PDG d’une société de traitement de paiements basée à Los Angeles. Selon les procureurs, les fonds ont été déguisés en un contrat commercial de routine entre les deux hommes. Sur le total des fonds transférés, plus de 3,5 millions de dollars provenaient du gouvernement des EAU et ont été versés à des comités politiques démocrates pro-Clinton. Les procureurs n’ont pas encore identifié publiquement ce qui est arrivé aux 1,4 million de dollars restants que Nader a transférés à Khawaja.

En 2016, Khawaja a co-organisé en août une collecte de fonds pour Clinton qui comprenait une liste d’invités de haut niveau, dont le propriétaire d’Univision, Haim Saban, le magnat du cinéma Jeffrey Katzenberg et la légende du basket Magic Johnson, selon le rapport. Selon l’acte d’accusation, Khawaja a conspiré avec six autres personnes pour dissimuler ses contributions excessives. D’autres personnes inculpées étaient également liées à des dons à Clinton et à d’autres démocrates.

L’acte d’accusation cite un prétendu message crypté que Nader a « envoyé à un fonctionnaire du pays étranger A via WhatsApp après que Khawaja a contribué à hauteur de 275 000 $ et a invité Nader à assister à un événement du 16 avril 2016 pour le candidat présidentiel 1 ».

« Merveilleuse rencontre avec la Grande Dame…. J’ai hâte de vous en parler », aurait écrit Nader, dans une référence apparente à Clinton.

L’acte d’accusation note que les comités politiques qui ont reçu des fonds ont involontairement soumis de faux rapports de divulgation et ont vraisemblablement été victimes du complot. Pourtant, Hillary Clinton a apparemment assisté à de nombreux événements, y compris de petits rassemblements, avec Nader, qui, le 19 juillet 2016, a envoyé par message au fonctionnaire étranger une photo de lui avec le conjoint du candidat 1 une référence apparente à Bill Clinton au domicile des Khawajas. –Washington Post

Les procureurs ont demandé une peine de cinq ans pour Nader – après qu’il aura terminé la peine de dix ans qu’il purge actuellement pour possession de pornographie enfantine, et pour le trafic sexuel d’un mineur vers les États-Unis « dans le but de se livrer à une activité sexuelle criminelle. »

Nader a été arrêté en janvier 2018 à l’aéroport de Dulles par des agents travaillant pour Mueller. Une fouille de ses iPhones a révélé de la pédopornographie, dont on imagine qu’elle a été utilisée comme levier pour obtenir sa coopération. Trois mois plus tard, les procureurs ont déposé des accusations contre Nader pour les images – cependant, elles ont été déposées sous scellés et gardées secrètes pour les avocats de Nader pendant qu’il travaillait avec Mueller.

En juillet 2017 – 15 mois après que Mueller a laissé un pédophile en série errer dans les rues dans l’espoir de pouvoir coincer Trump, Nader a finalement été inculpé à la fois pour la pornographie enfantine et pour le trafic sexuel d’un garçon de 14 ans.

Et bien sûr, Mueller connaissait la condamnation de Nader en 1991 pour pornographie infantile aux États-Unis – pour laquelle il n’a purgé que six mois dans une maison de transition grâce à son rôle dans la libération des otages américains à Beyrouth. Il a également été condamné en République tchèque en 2003 pour dix chefs d’accusation de relations sexuelles avec des garçons mineurs, et a finalement été condamné à un an de prison.

Lire la suite du rapport ici.

Convicted Pedophile Funneled Millions In Foreign Cash Into Hillary Clinton's 2016 Campaign
ZeroHedge - On a long enough timeline, the survival rate for everyone drops to zero

Chapitres

Vous êtes notre indépendance

Soutien par d’autres modes et montants ici.

Informations