Un rapport montre que Nancy Pelosi a gagné des millions en bourse sur des sociétés qu’elle réglemente

Article original datant du 19/07/21

L’une des politiciennes les plus puissantes des États-Unis, la présidente de la Chambre des représentants Nancy Pelosi, a réussi à augmenter sa richesse personnelle de 41 millions de dollars en 2004 à environ 115 millions de dollars aujourd’hui.

Selon un nouveau rapport du journaliste Glenn Greenwald, lauréat du prix Pulitzer, la richesse de la démocrate californienne a augmenté à mesure qu’elle gravissait les échelons du parti.

Mais comment Pelosi a-t-elle gagné son argent ? L’enquête de Greenwald montre qu’elle a fait l’essentiel de sa richesse en bourse sur les sociétés de la Silicon Valley qu’elle réglemente.

Les actions de Big Tech

Écrivant sur substack, Greenwald a noté que près de 75 % des transactions boursières de Pelosi et de son mari Paul au cours des deux dernières années ont porté sur des actions des sociétés de Big Tech.

Selon des informations accessibles au public, Pelosi et son mari ont surtout négocié des actions Apple, Amazon, Microsoft, Facebook et Google.

« Cela s’est produit alors qu’une législation majeure est en instance devant la Chambre, contrôlée par les comités que Pelosi supervise, qui pourrait remodeler radicalement l’industrie et les lois qui régissent les entreprises mêmes dans lesquelles elle et son mari négocient le plus agressivement. »

Google est l’un des principaux donateurs de Pelosi

Des rapports affirment que Pelosi tient souvent des réunions avec les PDG des géants de la technologie que le Congrès américain est censé réglementer, y compris Tim Cook, le PDG d’Apple – et Apple représentait 17 % du volume des transactions de Pelosis.

Pelosi et son mari ont également gagné des millions en négociant des actions Google. D’après les données sur le financement des campagnes électorales, Google est l’un des principaux donateurs de la présidente de la Chambre des représentants.

« Elle travaille sur des projets de loi qui affectent directement la trajectoire future de Google. Et Google remplit les caisses de sa campagne d’argent liquide, une source essentielle de son pouvoir bien établi », souligne Greenwald dans son article.

Conflit d’intérêts

En janvier, alors que l’administration Biden se préparait à promulguer une législation qui profiterait aux entreprises de véhicules électriques, Paul Pelosi a acheté 25 options d’achat sur des actions de Tesla, l’entreprise de véhicules électriques du milliardaire Elon Musk, selon Business Insider.

De même, Paul Pelosi a acheté pour plusieurs millions de dollars d’actions Microsoft et Roblox en mars, comme le rapporte Fox Business.

Il a fait cet achat alors que la société de Bill Gates « a obtenu un contrat gouvernemental lucratif de près de 22 milliards de dollars pour fournir aux troupes de combat de l’armée américaine des casques de réalité augmentée. »

Pelosi enfreint-elle la loi ?

Ce que fait Pelosi, la deuxième démocrate la plus puissante du pays, est-il illégal ? Pas nécessairement, selon Greenwald, car il n’y a aucune preuve que la présidente de la Chambre des représentants et son mari agissent sur la base d’informations non publiques et se livrent à un délit d’initié.

Cependant, « la puanteur éthique est évidente », écrit le journaliste, notant que « voir la richesse de Nancy Pelosi monter en flèche de plusieurs millions de dollars grâce à des transactions dans les sociétés qu’elle supervise directement crée une apparence sordide, pour ne pas dire plus. »

L’année dernière, lorsque des sénateurs républicains ont été accusés de délits d’initiés, les démocrates se sont empressés de les condamner. Ils n’ont pas encore commenté le rapport de Greenwald.

Nancy Pelosi Has Made Millions In Stock Market On Companies She Regulates, Report Shows
House Speaker Nancy Pelosi has made millions in the stock market on companies she regulates, according to a new report from Glenn Greenwald.

Chapitres

Vous êtes notre indépendance

Soutien par d’autres modes et montants ici.

Informations