Une pénurie alimentaire mondiale a déjà commencé et elle ne fera qu’empirer dans les mois à venir

Article original datant du 05/04/22

Je réalise que ce ne sont pas de bonnes nouvelles, mais je vous encourage à partager les informations contenues dans cet article avec tous ceux que vous pouvez. Les gens méritent de comprendre ce qui se passe, et ils méritent d’avoir la possibilité de se préparer. Le rythme auquel les choses changent autour du globe en ce moment est absolument époustouflant, mais la plupart des gens supposent que la vie continuera simplement à se dérouler comme elle le fait normalement. Malheureusement, la vérité est qu’une urgence planétaire très réelle se développe sous nos yeux.

Voici 20 faits concernant la pénurie alimentaire mondiale émergente qui devraient vous faire froid dans le dos…

1 – L’un des plus importants responsables gouvernementaux français nous dit que nous devons nous préparer à une crise alimentaire mondiale « extrêmement grave« …

Le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a déclaré que l’UE devait se préparer à la perspective que la guerre en Ukraine puisse provoquer une crise alimentaire mondiale « extrêmement grave ».

2 – Joe Biden a récemment admis que les pénuries alimentaires « vont être réelles », et son administration utilise désormais ouvertement le mot « famine » pour décrire ce qui se prépare…

L’administration Biden craint que l’invasion de l’Ukraine par la Russie ne provoque une famine dans certaines parties du monde, a déclaré vendredi à CNBC la présidente du Conseil des conseillers économiques de la Maison Blanche, Cecilia Rouse.

3 – On rapporte que les prix des denrées alimentaires dans les supermarchés allemands vont bientôt augmenter de 20 à 50 %

Quelques jours seulement après que l’Allemagne ait rapporté l’inflation la plus élevée de sa génération (avec un IPC global de février s’envolant à un rythme annuel de 7,6 % et soufflant toutes les attentes), donnant aux habitants une impression de déjà-vu nettement désagréable avant même que l’invasion russe de l’Ukraine ne brise les quelques chaînes d’approvisionnement restantes et n’envoie les prix encore plus haut dans la stratosphère…

… lundi, l’Allemagne fera un pas de plus vers un retour de la redoutable hyperinflation de Weimar, lorsque, selon l’Association allemande du commerce de détail (HDE), les consommateurs doivent se préparer à une nouvelle vague de hausses des prix des produits de tous les jours et des produits d’épicerie, Reuters rapportant que les prix dans les chaînes de magasins allemandes exploseront entre 20 et 50 %.

4 – Le rationnement a déjà commencé en Espagne

En Espagne, le pays a commencé à connaître des pénuries sporadiques de différents produits comme les œufs, le lait et d’autres produits laitiers presque immédiatement après le déclenchement de la guerre en Ukraine. Début mars, de grands supermarchés comme Mercadona et Makro ont commencé à rationner l’huile de tournesol.

5 – Le rationnement a également déjà commencé en Grèce

En Grèce, au moins quatre chaînes nationales de supermarchés ont commencé à rationner des produits alimentaires tels que la farine et l’huile de tournesol en raison de la faiblesse critique des approvisionnements provoquée par les chaînes d’approvisionnement paralysées en provenance de Russie et d’Ukraine.

6 – Le directeur de BlackRock prévient que ce sera la toute première fois que cette génération « va entrer dans un magasin et ne pas pouvoir obtenir ce qu’elle veut« …

Mardi, le président de BlackRock Inc. Rob Kapito, président de BlackRock, a déclaré devant un public réuni à Austin, au Texas, par la Texas Independent Producers and Royalty Owners Association, que toute une jeune génération découvre rapidement ce que signifie souffrir de pénurie, selon Bloomberg.

« Pour la première fois, cette génération va entrer dans un magasin et ne pas pouvoir achter ce qu’elle veut », a déclaré Kapito. « Et nous avons une génération très habilitée qui n’a jamais eu à faire de sacrifice ».

7 – Depuis l’année dernière à la même époque, le prix de certains engrais a augmenté jusqu’à 300 %.

8 – De nombreux agriculteurs africains n’auront pas du tout les moyens d’acheter des engrais cette année, et on prévoit que cela réduira la production agricole d’une quantité capable de nourrir « 100 millions de personnes« …

Les prix ayant triplé au cours des 18 derniers mois, de nombreux agriculteurs envisagent de renoncer à l’achat d’engrais cette année. Selon Sebastian Nduva, responsable de programme au sein du groupe de recherche AfricaFertilizer.Org, un marché longtemps vanté pour son potentiel de croissance devrait donc se contracter de près d’un tiers.

Cela pourrait potentiellement réduire la production de céréales de 30 millions de tonnes, soit suffisamment pour nourrir 100 millions de personnes, a-t-il déclaré.

9 – La Russie est normalement l’un des plus grands exportateurs mondiaux d’engrais

La Russie est un acteur mondial clé en matière de gaz naturel, un intrant majeur dans la production d’engrais. La hausse des prix du gaz, et les réductions de l’offre, feront encore augmenter les prix des engrais. La Russie est l’un des plus grands exportateurs des trois grands groupes d’engrais (azote, phosphore et potassium). Les réductions de l’offre physique pourraient faire grimper davantage les prix des engrais.

10 – Au cours d’une année normale, la Russie et l’Ukraine représentent collectivement environ 30 % de toutes les exportations mondiales de blé.

11 – La moitié des importations de blé de l’Afrique proviennent généralement de Russie ou d’Ukraine.

12 – D’autres nations dépendent des exportations de blé de Russie et d’Ukraine encore plus que l’Afrique…

L’Arménie, la Mongolie, le Kazakhstan et l’Érythrée ont importé la quasi-totalité de leur blé de Russie et d’Ukraine et doivent trouver de nouvelles sources. Mais ils sont en concurrence avec des acheteurs beaucoup plus importants, notamment la Turquie, l’Égypte, le Bangladesh et l’Iran, qui ont obtenu plus de 60 % de leur blé des deux pays en guerre.

13 – Un responsable russe prévient que son pays pourrait bientôt n’exporter des denrées alimentaires que vers des « nations amies« …

Un responsable du gouvernement russe a menacé que la Russie limitera ses exportations alimentaires vitales aux seules nations qu’elle considère comme « amies ».

Dmitri Medvedev, un haut responsable de la sécurité russe qui a déjà été président de la nation, a menacé que la Russie pourrait bientôt couper l’Occident de ses exportations alimentaires.

14 – Vendredi, il a été annoncé que 5 millions de poules pondeuses supplémentaires dans l’Iowa devraient être abattues à cause de la grippe aviaire.

15 – Le nombre de décès dus à la grippe aviaire dans le seul Iowa sera porté au-delà de 13 millions à la suite de ce dernier incident.

16 – Globalement, voici à quoi ressemble actuellement le bilan national total des décès dus à la grippe aviaire : « 22 millions de poulets de ponte, 1,8 million de poulets de chair, 1,9 million de poulettes et autres poulets commerciaux, et 1,9 million de dindes« .

17 – Le ministre chinois de l’agriculture a annoncé que la récolte de blé d’hiver en Chine pourrait être « la pire de l’histoire« .

18 – On nous avertit que la récolte de blé d’hiver aux États-Unis sera « désastreuse » en raison d’une grave sécheresse.

19 – Lors d’une récente interview, un éminent agriculteur américain a déclaré que la plupart des Américains n’apprécieront pas que « votre facture d’épicerie augmente de 1 000 $ par mois« .

20 – Le chef du programme alimentaire mondial de l’ONU déclare que ce à quoi la planète est actuellement confrontée ne ressemble à rien de ce que nous avons vu depuis la Seconde Guerre mondiale

« L’Ukraine n’a fait qu’aggraver une catastrophe par-dessus une catastrophe », a déclaré David M. Beasley, le directeur exécutif du Programme alimentaire mondial, l’agence des Nations Unies qui nourrit 125 millions de personnes par jour. « Il n’y a aucun précédent, même proche de celui-ci, depuis la Seconde Guerre mondiale ».

Nous avons été avertis à maintes reprises que ce jour allait arriver, et maintenant il est là.

Comme je l’ai dit au début de cet article, j’espère que vous partagerez ces informations avec le plus grand nombre de personnes possible, car cette crise va vraiment affecter chaque homme, femme et enfant de la planète entière.

De toute ma vie, je n’ai jamais rien vu de tel, et les conditions empirent de jour en jour.

Une crise alimentaire mondiale vraiment cauchemardesque est à nos portes, et des centaines de millions de personnes innocentes vont en souffrir profondément.

20 Facts About The Emerging Global Food Shortage That Should Chill You To The Core
ZeroHedge - On a long enough timeline, the survival rate for everyone drops to zero

Chapitres

Vous êtes notre indépendance

Soutien par d’autres modes et montants ici.

Informations