Voici pourquoi le Hashtag #ArretezBillGates est à la mode en Inde

Article original datant du 30/05/21

Parmi les nombreux méfaits qui lui sont reprochés, le fondateur de Microsoft, Bill Gates, est actuellement pointé du doigt par les twittos (utilisateurs de Twitter) en Inde pour avoir prétendument financé un programme de test et de stérilisation de vaccins indigènes sur des enfants de tribus par l’intermédiaire de son ONG, la Fondation Bill et Melinda Gates (BMGF), en 2009.

Le mot #ArrestBillGates (#ArretezBillGates) est en vogue sur Twitter, car certains affirment que la BMGF a mené un essai clinique non autorisé d’un vaccin sur certains des enfants de tribus les plus pauvres, sans le consentement de leurs parents.

Selon un rapport de GreatGameIndia, une ONG basée à Seattle appelée Program for Appropriate Technology in Health – (PATH Programme pour les technologies appropriées dans le domaine de la santé), avec l’aide d’un financement de la BMGF, a exécuté un projet visant à administrer le vaccin contre le virus du papillomavirus (PVH) à 14 000 filles de différentes tribus âgées de 10 à 14 ans en 2009 dans la région de Khammam au Telangana.

Les rapports suggèrent également que de nombreuses filles sont tombées malades et que quatre d’entre elles sont même décédées après avoir reçu une injection de Gardasil sans que leurs familles ne soient au courant de l’administration de ce vaccin aux enfants. On pense que les parents de la plupart des filles n’avaient aucune idée de ces essais car les filles vivaient dans des foyers gérés par le gouvernement.

L’article de GreatGameIndia intitulé « How Bill Gates Funded NGO PATH Killed Tribal Girls In India In Unauthorised Clinical Trials » (Comment l’ONG PATH, financée par Bill Gates, a tué des filles de tribus indiennes dans le cadre d’essais cliniques non autorisés), publié le 25 mai, est désormais largement diffusé et de nombreuses personnes demandent l’arrestation de Bill Gates en citant l’article.

Chapitres

Vous êtes notre indépendance

Soutien par d’autres modes et montants ici.

Informations